Stephen King à vendre

Fermer

[BANNIERE GIF]


 LES ADAPTATIONS DE STEPHEN KING (version 2014) >>>  PDF = 2€ / Papier : 10,56€
les adaptations de Stephen King (livre)
 

                                                          LIVRES DE STEPHEN KING (FR & ENG) :                                                                                                   AUTRES AUTEURS : 
[mr mercedes stephen king livredepoche] [l annee du loup garou stephenking lelivredepoche 2016] [carnets noirs stephenking albin michel] [stephen king end of watch uk hodder cover]                         [bernard werber demain les chats] [le coma des mortels maxime chattam] [13 a table 2017 maxime chattam]
 


 


 
Menu
CONTACT

Fermer


                                                          LIVRES DE STEPHEN KING (FR & ENG) :                                                                                                   AUTRES AUTEURS : 
[mr mercedes stephen king livredepoche] [l annee du loup garou stephenking lelivredepoche 2016] [carnets noirs stephenking albin michel] [stephen king end of watch uk hodder cover]                         [bernard werber demain les chats] [le coma des mortels maxime chattam] [13 a table 2017 maxime chattam]
 


 


Recherche



Fermer


                                                          LIVRES DE STEPHEN KING (FR & ENG) :                                                                                                   AUTRES AUTEURS : 
[mr mercedes stephen king livredepoche] [l annee du loup garou stephenking lelivredepoche 2016] [carnets noirs stephenking albin michel] [stephen king end of watch uk hodder cover]                         [bernard werber demain les chats] [le coma des mortels maxime chattam] [13 a table 2017 maxime chattam]
 


 


PARTENAIRES


 

 

La Tour Sombre - Chapitre 3 (Les protagonistes de la Tour)

Partenaires pour vos achats en ligne :
Librairie Decitre Priceminister Amazon.fr
Publicité :

Newsletter du Club Stephen King :           



Chapitre III
Les Protagonistes de la Tour

(Lou Van Hille)

 

 


 

 

 A - LES GARDIENS :

       Comme nous l'avons vu dans le Chapitre II de notre étude, la Tour Sombre, centre de l'univers, est entourée par douze portails. Un gardien surveille chaque entrée. Dans THE WASTE LANDS (I-I-12), Roland le Pistoléro déclare :

"Lorsque tout était neuf, les Grands Anciens - ce n'était pas des dieux, mais des gens dont le savoir était quasi divin - créèrent douze gardiens pour surveiller les douze portails qui permettent d'entrer et de sortir du monde."

Bien que certains pensent que les Gardiens (tout comme la Tour, les Rayons et les Portails) étaient autrefois des éléments magiques ayant vu le jour bien avant la technologie destructrice des Grands Anciens, il semble évident que ces derniers ont recréé le monde selon leurs propres lois, cherchant à remplacer la magie, considérée comme dépassée, par leurs machines et leur technologie. Cependant, les machines, à l'instar des hommes, ne sont pas éternelles... Dans le monde de Roland Deschain, ces mêmes machines ont commencé leur déclin et tombent en ruines. Au début de THE WASTE LANDS, il ne reste d'ailleurs plus qu'un seul Gardien encore en état de fonctionnement.

Dans le troisième volume de la série THE DARK TOWER, King nous dévoile huit des douze Gardiens. Trois autres sont dévoilés dans WIZARD AND GLASS.

Proposons-nous de regarder, d'un peu plus près, les Gardiens dans l'œuvre de King. Observons aussi parallèlement leur signification dans un dictionnaire de mythes et de symboles.

1 * LA TORTUE - MATURIN :

Mâle et femelle, humain et cosmique, le symbolisme de la Tortue s'étend dans toutes les régions de l'imaginaire. Par sa carapace, ronde comme le ciel sur le dessus (ce qui l'apparente au dôme) et plate au-dessous comme la terre, la Tortue est une représentation de l'univers. Elle constitue à elle seule une cosmographie. La Tortue possède un rôle de stabilisateur dans la mythologie chinoise. Évoluant ainsi, dans la pensée mythique des enfers chthoniens (définition : êtres fantastiques ou êtres ayant trait aux divinités infernales) et les invisibles hauteurs de la chaîne montagneuse de l'Oural. La Tortue se trouve tout naturellement liée aux étoiles et aux constellations : Le bouclier d'Orion est appelé Tortue en langue Yucatec.

Entre le dôme et la surface plate de sa carapace, la Tortue devient aussi la médiatrice entre Ciel et Terre. De ce fait, elle possède les pouvoirs de connaissance et de divination.

Dans le roman IT, la Tortue a un rôle très important. Il est dit, au chapitre 22-2, que la Tortue a créé l'univers (en le vomissant !!!). Dans THE WASTE LANDS (I-I-13), Roland le Pistoléro cite un poème où l'on parle de la Tortue en tant que celle qui porte le Monde sur sa carapace. Il ajoute que "(...) celle ci était très importante".

Dans ce même roman, Partie II (intitulée LA CLÉ ET LA ROSE) - chapitre 16, le jeune Jake trouve la clé qui le mènera vers Roland et rencontre la Rose (dont nous verrons la signification un peu plus loin) dans un terrain vague où sera construit "la résidence de la baie de la Tortue .

Remarquons aussi la coïncidence suivante : Nous avons vu un peu plus haut que le bouclier d'Orion se dit Tortue en langue Yucatec. King déclare dans THE WASTE LANDS que les Gardiens ont été créés par les Grands Anciens... Dans l'œuvre de H.P. Lovecraft, qui a énormément influencé Stephen King, il existe des créatures que Lovecraft appelle les Grands Anciens et qui viennent tout droit de la constellation d'Orion ! Intrigant, n'est-ce pas ?

Le monde de Roland regorge d'histoires et de contes des temps anciens... Une des comptines, présentée dans THE WASTE LANDS (I-I-13) concerne la Tortue :

"Vois la TORTUE comme elle est ronde !
Sur son dos repose le monde.
Son esprit, quoique lent, est toujours très gentil ;
Il tient chacun de nous dans ses nombreux replis.
Sur son dos se prêtent tous les serments ;
Elle ne peut nous aider mais jamais elle ne ment.
Elle aime la terre, elle aime l'océan,
Et elle m'aime, moi qui ne suis qu'un enfant".

D'après THE WASTE LANDS, dans la cité de Lud, on retrouve la Rue de la Tortue ainsi qu'une sculpture la représentant. Cette rue mène droit au berceau de Blaine le Monorail. 

Toujours dans THE WASTE LANDS (II-IV-29), il est dit que la Tortue fait face à l'Ours.

Dans la note (FINAL ARGUMENT) de présentation de WOLVES OF THE CALLA, Stephen King résume rapidement les quatre premiers tomes de THE DARK TOWER, et nous présente la Tortue sous le nom que les Grands Anciens lui donnaient : Maturin.

2 * L'OURS - SHARDIK :

Dans THE WASTE LANDS, Chapitres I-I-1/13, Roland, Eddie et Susannah quittent la plage et entrent dans une forêt. Alors que Roland apprend Susannah à tirer, un immense animal, mi-ours mi-machine, tente de tuer Eddie. Susannah met l'Ours hors-service en détruisant l'antenne satellite située sur la tête de l'animal. On découvre que l'Ours était atteint d'une maladie (qui la probablement poussé à essayer de tuer Eddie). Roland en parle comme l'un des "12 Gardiens du Monde", créatures semi mythiques qui furent créées entre 2000 et 3000 ans avant les événements de THE WASTE LANDS.

L'Ours possède une plaque d'identification sur laquelle on peut lire :

North Central Positronics, ltd.
Granite City
Corridor Nord-Est
Modèle 4 Gardien
N° de série AA 24123 cx 755431297 L 14
Type/Espèce Ours
SHARDIK
°* NR * NE PAS REMPLACER LES CELLULES SUBATOMIQUES * NR *°

Shardik aurait été en fonction dans les Grands Bois de l'Ouest (Great West Woods) depuis 18 siècles, mais Roland Deschain pense qu'il est plus âgé que cela.

(Note : SHARDIK est aussi le nom d'un livre écrit par Richard Adams, l'auteur de Watership Down).

En Chine, Riksha (l'anagramme de Shardik à une lettre près) l'Ours est la monture de la déesse Yoginî Ritsamâdâ. L'Ours est aussi la forme que prend Yu-Le-Grand, l'organisateur du Monde. L'Ours a aussi une fonction d'architecte cosmique. En Sibérie, il est appelé "Maître de la Forêt".

Dans THE WASTE LANDS, on apprend que le peuple primitif qui fit son apparition après la destruction du monde des Grands Anciens baptisa Shardik par le nom de Mir. Dans leur langue primitive, Mir voulait dire "Le Monde en dessous du Monde". Ce peuple pensait que Shardik était à la fois un démon incarné et l'ombre d'un dieu.

Au chapitre I-III-3 de THE WASTE LANDS, King nous donne un indice très important ! Il déclare en effet que "le portail de l'ours... C'est Brooklyn".

On apprend aussi que Shardik l'Ours fait face à Maturin la Tortue.

Dans WIZARD AND GLASS (I-5-9), Eddie fait un rêve, dans lequel on retrouve un extrait de la comptine concernant l'Ours :

"Vois L'OURS effrayant de taille !
Ses yeux reflètent le MONDE
Le TEMPS montre sa trame,
Le passé est une devinette
La TOUR t'attend au milieu"
3 * LE POISSON :

Il est cité pour la première fois au chapitre I-I-13 de THE WASTE LANDS. Au chapitre II-V-21 du même roman, il est dit qu'il fait face au Rat.

Il est en général le symbole de la chance, de la vie et de la fécondité. Dans la mythologie égyptienne, des poissons pilotes accompagnent le char de Râ, le soleil.

Au début de SONG OF SUSANNAH, nous assistons à la destruction de l'un des Rayons. Roland déclare qu'il s'agit peut-être de celui menant du Poisson au Rat.

4 * LE RAT :

Il est mentionné pour la première fois dans THE WASTE LANDS (II-V-21).

Affamé, prolifique et nocturne, le Rat pourrait être le sujet d'une métaphore galante, s'il n'apparaissait aussi comme créature redoutable, voire infernale. Dans une interprétation valorisante, l'accent est mis sur sa fécondité. Il est aussi associé à la notion de vol, d'appropriation frauduleuse des richesses. Le Rat apparaît aussi dans un bon nombre d'histoires de H.P. Lovecraft.

5 * LE CHIEN :

Dans THE WASTE LANDS (II-V-21), il est uniquement fait mention du fait que le Chien fait face au Cheval.

Dans l'étude des symboles, la première fonction mythique du Chien (fonction qui est universellement attestée) est celle de psychopompe. Il guide l'homme dans la nuit de la mort, après avoir été son compagnon de vie.

6 * LE CHEVAL :

Tout comme le Chien, il apparaît pour la première fois au chapitre II-V-21 de THE WASTE LANDS.

Dans les mythes, il est souvent associé aux ténèbres du monde chthonien. Il surgit, galopant comme le sang dans les veines, des entrailles de la Terre ou des abysses de la mer. Il est le porteur de mort et de vie, lié au feu (destructeur et triomphateur), à l'eau (nourricière et asphyxiante) et au vent.

7 * LE LION :
Il est cité pour la première fois au chapitre I-I-13 de THE WASTE LANDS.

Il est le symbole même du pouvoir, de la sagesse et de la justice. Il est aussi le symbole de la résurrection.


8 * LA CHAUVE-SOURIS :

Elle est mentionnée au chapitre I-I-13 de THE WASTE LANDS.

Dans la mythologie, elle est souvent le symbole du bonheur. Son image accompagne parfois le caractère "longévité" dans l'expression des souhaits. Sur les gravures chinoises, un Cerf se trouve en son voisinage. Richesse, longévité, tranquillité, culte de la vertu (ou santé), bonne mort.

9 * LE LOUP :

Ce Gardien est mentionné pour la première fois dans WIZARD AND GLASS (II-VI-4).

Dans la plupart des mythes, le loup est synonyme de sauvagerie. En Chine, le Loup Céleste (l'étoile Sirius) est le gardien du Palais Céleste (la Grande Ourse). Ce caractère polaire se retrouve dans l'attribution du loup au Nord. On remarque toutefois que ce rôle de gardien fait place à l'aspect féroce de l'animal : Ainsi, dans certaines régions du Japon, l'invoque-t-on comme protecteur contre les autres animaux sauvages.

10 * L'AIGLE :

Tout comme le Loup, ce gardien apparaît pour la première fois dans WIZARD AND GLASS (II-VI-4).

Dans certaines mythologies ou symboliques, l'aigle se trouve en opposition au serpent, dualité universellement connue entre le ciel et la terre. L'aigle est souvent considéré comme l'oiseau-tutélaire, l'initiateur, et le psychopompe, entraînant l'âme du chaman à travers les espaces invisibles.

11 * LE LIÈVRE :

Ce gardien apparaît, lui aussi, pour la première fois dans WIZARD AND GLASS (II-VI-4).

 

 


 

 

On peut ensuite se demander qui est le douzième gardien... Nous sommes arrivés à deux possibilités (en attendant la réponse officielle de Stephen King) :

12a * LE SERPENT :

Il n'est pas cité explicitement comme Gardien mais apparaît aux côtés de l'Ours au chapitre I-I-26 de THE WASTE LANDS.

Dans les mythes et légendes, la divinité Kundalini a pour homologue le Serpent Ananta, qui enserre de ses anneaux la base de l'Axe du Monde. Il est aussi fait mention d'un Grand Serpent du Monde dans la mythologie celte ; il relie, comme la Tortue, le ciel et la Terre.

12b * LE TAUREAU :

Dans le roman ROSE MADDER (chapitre 6-5), Stephen King nous présente Erinyes, un Taureau Gardien d'un temple et d'un labyrinthe... On peut facilement imaginer que ce Taureau à l'œil unique est un des douze Gardiens. D'autres indices confirmeraient bien cette hypothèse, mais nous verrons cela un peu plus loin, lorsque nous parlerons du Roi Cramoisi... Le Taureau pourrait bien être le douzième Gardien...

 

 


 

 

B - DÉMONS :

Le roman SONG OF SUSANNAH nous dévoile quelques informations particulièrement intéressantes sur la structure de l'univers de la Tour Sombre, et principalement sur les démons que l'on retrouve tout au long de la série THE DARK TOWER. Voici ce que l'on apprend :

    "Il y a six Rayons (...) mais il y a douze Gardiens. Chaque Gardien est situé à une extrémité de chaque Rayon. Ce Rayon sur lequel nous sommes est celui de Shardik. Si nous allions au delà de la Tour, il deviendrait le Rayon de Maturin, la grande tortue sur laquelle repose le monde. De façon similaire, il y a six démons élémentaires. Un pour chaque Rayon. En dessous de chacun se trouve le monde de l'invisible dans son entier et ses créatures abandonnées sur les plages de l'existence quand la Primauté commença à s'estomper. Il y a les démons parlants. Il y a les démons de maisons, que certains appellent fantômes. Il y a les démons malades, que certains appellent les maladies. Ces derniers sont des créateurs de machines et des adorateurs de la grande fausse rationalité divine. Beaucoup de démons mineurs mais seulement six démons élémentaires. Cependant, comme il y a douze Gardiens pour les six Rayons, il y a douze aspects pour les démons élémentaires puisque chacun est à la fois mâle et femelle. (...) Les démons élémentaires sont hermaphrodites. C'est pourquoi ils sont stériles."

Ces démons ont une grande importance dans la série THE DARK TOWER. Dans le premier tome, THE GUNSLINGER, Roland s'offre à l'un de ces démons (sous sa représentation femelle) pour obtenir certaines informations sur sa quête. Dans THE WASTE LANDS, Susannah s'offre à ce même démon, mais sous sa représentation mâle, pour faire diversion pendant que Roland et Eddie aident Jake à les rejoindre... Ce n'est que dans SONG OF SUSANNAH que l'on comprend les conséquences de ces rencontres particulières avec un démon élémentaire...

 

 


 

 

C - LE ROI CRAMOISI :

Si nous prenions l'escalier étroit et festonné de toiles d'araignées de la Tour Sombre, comme il est décrit dans INSOMNIA, et si tentions d'accéder à des niveaux supérieurs, nous finirions par rencontrer le Roi Cramoisi... (notons qu'il s'agit, dans la version originale, du Crimson King, traduit en français par le Roi Pourpre dans INSOMNIA... La traduction d'Yves Sarda dans WIZARD AND GLASS nous paraît plus adéquate). Il s'agit d'une créature terrifiante et puissante...

Le roman BLACK HOUSE nous apporte beaucoup d'informations sur le Roi Cramoisi :

Au chapitre 21, il est dit que le nom du Roi Cramoisi est en réalité Ram Abbalah (ou encore Abbalah Doon, référence que nous retrouvons aussi dans THE PLANT). Son enveloppe physique est emprisonnée dans une des pièces au sommet de la Tour. Cependant, "il possède une autre manifestation, tout aussi réelle, qui vit au Can-Tah Abbalah, la cour du Roi Cramoisi".

Le Roi Cramoisi cherche à détruire la Tour Sombre afin de se libérer de sa prison. S'il y parvenait et que la Tour s'effondrait, il pourrait alors "écumer le chaos qui en résulterait... La Din-tah, la fournaise".

Depuis des temps extrêmement reculés, il a tenté de s'échapper de cette prison. Et la seule façon pour lui d'y arriver et de détruire la Tour même.

"Depuis ces deux derniers siècles, le Roi Cramoisi, Abbalha, a consacré une bonne partie de son temps à former une armée d'esclaves contrôlés par télépathie. La plupart viennent de la Terre et des Territoires ; les médiums, eux, sont issus exclusivement de la première. Cette force asservie, ce... goulage, est sa plus grande réalisation. On les appelles les Briseurs (...). Le Roi Cramoisi se sert des Briseurs pour briser les... Rayons (...)".

HEARTS IN ATLANTIS nous apporte quelques informations complémentaires non négligeables sur ce sujet :

La raison pour laquelle Théodore "Ted"  Brautigan, personnage important de THE LOW MEN IN YELLOW COATS,  est pourchassé, est simplement parce qu'il est un "Briseur". L'équilibre de la Tour est maintenu et protégé par les Rayons et le Roi Cramoisi a pour but de les briser afin de détruire la Tour. Ted, en tant que "briseur"; possède des pouvoirs psychiques qui lui permettent justement de détruire les Rayons. Il est donc un élément clé du plan du Roi Cramoisi, mais a réussi à lui échapper... Les crapules de bas étages en manteau jaune, hommes de main du Roi Cramoisi, ont été envoyés dans notre monde pour retrouver Ted et le reconduire au Roi. Il existe d'autres "Briseurs" dont Dinky (dans la nouvelle EVERYTHING'S EVENTUAL et Tyler Marshall dans BLACK HOUSE).

* * *

On pourrait être tenté de penser que le Roi Cramoisi est un agent de l'Aléatoire, mais il semble plus plausible qu'il s'agisse en fait d'un élément indépendant travaillant pour son propre compte, suivant ses propres plans préétablis. Remarquons que nous trouvons un passage intéressant dans INSOMNIA (Chapitre 18-2) :

"Nous croyons que son Roi Cramoisi existe, sous une forme ou une autre, et que lorsque Atropos lui a coupé le cordon vital, Ed Deepneau est tombé directement sous la coupe de cet être"

Nous avons aussi, au Chapitre 18-1 :

"(...) c'est bien le cordon vital d'Ed Deepneau qu'Atropos a coupé. (...) Lorsque Atropos a coupé ce cordon, il a mis en branle un terrible enchaînement d'événements (...). Nous savons que quelque chose de ces hautes sphères s'est intéressé à Ed et que quelque chose d'autre, de ces mêmes sphères, a lancé une contre attaque."

Atropos n'a fait que son travail, ce pourquoi il existe, une fonction naturelle lui ordonnant de maintenir un certain équilibre entre l'Aléatoire et l'Intentionnel. Ed Deepneau n'était qu'une carte vierge non programmée qu'Atropos a utilisé pour rétablir l'équilibre. Il semble alors plus que probable que le Roi Cramoisi ait en fait profité de la situation qui lui était offerte.

* * *

Essayons d'en découvrir un peu plus sur le Roi Cramoisi...

Dans la version revue et corrigée de THE GUNSLINGER, Stephen King a remplacé la référence à la Bête par une référence au Roi Cramoisi ! La Bête, qui se trouvait au-dessus de l'Etranger-Sans-Age, s'avère ainsi n'être que le Roi Cramoisi... Et ce détail a beaucoup d'importance.

Dans INSOMNIA, King déclare que "toutes les lignes de force ont commencé à converger vers" la ville de Derry (Partie I- Chapitre 3-1). Dans THE WASTE LANDS (I-I-28), on apprend que les lignes de force convergent vers la Tour Sombre... Derry ne serait-elle pas au même lieu géographique que la Tour Sombre mais sur un plan différent ?

Dans IT, l'entité maléfique qui règne à Derry n'est autre que Pennywise (Grippe-sou) le Clown, qui, lorsqu'il montre son véritable visage, s'avère être une gigantesque Araignée. La Tour Sombre étant considérée comme le treizième Portail, si l'on fait le parallèle entre la Tour Sombre et la ville de Derry et si l'on essaie de transposer la notion de Gardiens à Derry, pourrions-nous alors supposer que l'Araignée soit, non seulement, la Gardienne de la Tour Sombre mais aussi une manifestation du Roi Cramoisi ?... Notons au passage que dans IT, l'Araignée se retrouve face à la Tortue, un des douze Gardiens des Rayons dans THE DARK TOWER.

De plus, King ajoute que "dans ce bâtiment, s'il existe vraiment, il n'y a pas d'ascenseurs, rien qu'un escalier étroit festonné de toiles d'araignées avec des portes donnant Dieu seul sait où"... (INSOMNIA, Partie II - Chapitre 17-3).

Le Roi Cramoisi et l'Araignée ne feraient alors qu'un - à savoir le (la) Gardien(ne) de la Tour Sombre ?

Regardons d'un peu plus près les informations qui nous ont été fournies dans les nombreux romans de Stephen King et nous verrons que l'on peut aller encore plus loin dans l'analyse :

Un passage d'INSOMNIA nous montre le Roi Cramoisi, vêtu d'une cape rouge et debout sur les hauteurs, regardant au loin... Rose Madder (dans le roman du même nom) nous est présentée dans la même position !

A la fin de ROSE MADDER (chapitre 9-11), le personnage Rose Madder nous montre son véritable visage : une gigantesque Araignée Noire... Rose Madder, Pennywise et le Roi Cramoisi seraient en fait une seule et même entité...

Dans INSOMNIA (chapitre 28-4), on découvre que le Roi Cramoisi est en fait une Reine prête à pondre ses œufs... Tout comme Pennywise dans IT (chapitre 21-13).

King écrit d'ailleurs dans le chapitre 28-4 de INSOMNIA que le Roi Cramoisi est aussi le "Kingfish". Dans IT, Pennywise déclare aussi être le "Kingfish" (chapitre 19-3).

Dans IT, nous pouvons remarquer que l'Araignée ne peut, apparemment, pas affronter directement la Tortue. Nous savons que la Tortue est un des douze Gardiens des Rayons. En supposant que la Gardienne de la Tour Sombre ne peut faire face aux douze autres Gardiens, qu'ils soient bons ou mauvais, il serait alors logique que Rose Madder ne puisse pas affronter directement Erinyes, le douzième Gardien possible (chapitre 6-5 de ROSE MADDER). Toujours dans ROSE MADDER (chapitre 9-11), Rose Madder ne peut l'affronter directement que lorsque l'identité d'Erinyes et celle de Norman Daniels se confondent.

Notons que l'on retrouve aussi deux citations intéressantes dans deux religions distinctes :

"Il s'est bâti une Maison d'Araignée,
Il s'est construit une hutte de Gardien (...)"
(Job, 27, 18)
 
"Mais la demeure de l'Araignée
Est la plus fragile des demeures"
(Coran, 29,40)

De plus, dans THE WASTE LANDS (II-V-27), Stephen King écrit : "Eddie se rappela (...) cette étrange porte (...) dans la clairière où l'Ours avait vécu sa semi-existence (...). Elle était tout d'une pièce (...) ; Une partie de quelque horrible tout se délabrant, une toile en loques avec la Tour Sombre en son centre telle une énigmatique Araignée de pierre".

Remarquons aussi qu'à la fin du roman THE TALISMAN (chapitre 41-3), le jeune Jack Sawyer arrive à l'Hôtel Noir où il "affronte" une Araignée (qui zozote... comme le Policier des Bibliothèques de la novella THE LIBRARY POLICEMAN). Comment ne pas alors faire le parallèle ? Cette araignée dit à Jack "killyew... Hateyew... Eatchew..." ("Te tuer, te détester, te manger..."). On retrouve cette phrase dans BLACK HOUSE mais aussi dans THE SUN DOG ou encore dans l'antre d'Atropos dans INSOMNIA.

Beaucoup de similitudes qui donnent à penser que le Roi Cramoisi est bien plus proche de Pennywise et de Rose Madder que l'on ne pourrait le penser.

Certains diront que cela est bien beau mais dans le roman IT, l'Araignée est belle et bien tuée par le petit groupe de Bill Denbrough... Comment l'Araignée pourrait être alors la Bête ?... Supposons que le Derry de IT ne soit pas dans notre monde (ce qui n'est pas qu'une supposition d'ailleurs)... Supposons ensuite que le monde de Jake Chambers ne soit pas le même que celui de IT... Supposons que les doublons ne s'appliquent pas qu'aux personnages de THE TALISMAN (ou le jeune Jack Sawyer découvre qu'il avait des "doubles" dans tous les mondes existants mais que ceux ci sont morts)... La Tour pourrait avoir alors une représentation différente dans chacun des mondes... Dans IT, le lien à la Tour est à Derry... Dans THE TALISMAN, le lien à Tour est sur la côte Ouest... Dans THE WASTE LANDS, la Rose est à New York... Dans ce cas, comment ne pas imaginer que l'Araignée possède aussi des doublons ? Pennywise aurait bien trouvé la mort dans IT mais il n'e serait qu'une manifestation de la Bête, il ne serait pas LA Bête, celle qui garde la Tour... Rappelons d'ailleurs qu'au chapitre 21 de BLACK HOUSE, il est dit que "le Roi Cramoisi possède une autre manifestation, tout aussi réelle, qui vit (...) à la cour du Roi Cramoisi".

Cette théorie pourrait aussi expliquer les différentes manifestations de Flagg, que nous verrons un peu plus loin, et pourrait ainsi bien rapprocher Linoge de Flagg...

Mais il ne faut pas oublier deux romans troubles-fêtes : THE TOMMYKNOCKERS et DREAMCATCHER. Dans IT, Pennywise est tué par les losers le 31 Mai 1985... Or, au chapitre X-14-Livre II de THE TOMMYKNOCKERS, le 09 Août 1988 (soit 3 ans plus tard), un enfant de Haven s'appelant Tommy vit un clown lui sourire depuis un égout à Derry. Doit-on en déduire que Pennywise n'est absolument pas mort ou les losers ont-ils oublié d'écraser l'un de ses œufs ?... DREAMCATCHER précise cependant (Chapitre XVI - 6) que l'on peut lire sur une plaque, le texte suivant : "A ceux qui disparurent dans la tempête du 31 Mai 1985 et aux enfants ; à tous les enfants ; avec amour de la part de Bill, Ben, Bev, Richie, Stan, Mike, Le Club des Ratés" (notons au passage que la traduction française à purement et simplement tronqué le prénom Eddie de la liste) et qu'un autre message tracé à la bombe précisait, en réponse, "Le clown vit encore ("Pennywise Lives" dans la version originale)"...  Il semble donc fort à parier que Pennywise est bel et bien encore en vie et que nous le retrouverons sur le chemin de la Tour... Voir, au sein même de la Tour si lui et le Roi Cramoisi ne font bien qu'un...

Revenons à la notion de Gardien... Le Roi Cramoisi désire l'anéantissement de la Tour pour être libre. Cette volonté de destruction est assez peu compatible avec le travail d'un gardien. Ainsi, nous découvrons que le Roi Cramoisi, même s'il est bien la Bête mentionnée dans la première version de THE GUNSLINGER n'est probablement pas le Gardien de la Tour au sens propre du terme mais celui qui veut son anéantissement... Il ne la protège pas d'attaques extérieures, mais empêche simplement toutes tentatives de sauvetages tant que les Rayons ne sont pas encore brisés. Depuis la mort des Gardiens, les rayons ne sont plus protégés de la même façon. La Tour est plus faible. La Tour étant le nexus, le centre des mondes, la détruire entraînerait l'anéantissement de tout équilibre et donc la domination du mal dans l'univers... La Tour est, à l'origine, la Tour de toutes existences. Sans elle, la création disparaîtrait... Cependant, le Roi Cramoisi gagne en puissance avec le temps et s'approche petit à petit de la destruction de tous les Rayons et de la Tour elle même. Avec le temps et le travail acharné du Roi Cramoisi, la Tour a lentement sombré, cela expliquant les dérèglements d'espace et de temps, ainsi que la dégénérescence des mondes...

Ainsi, le Roi Pourpre pourrait bien être l'alias de Rose Madder et de l'Araignée ; il pourrait défendre l'accès de la Tour de toutes intrusions du bien et donc bien être son 13ème Gardien... Être la bête... Et cela expliquerait aussi pourquoi Rose Madder et l'Araignée ne peuvent affronter les Gardiens...

Notons que dans SONG OF SUSANNAH (11th Stanza), il est dit que le Roi Cramoisi est le "Seigneur des araignées (Lord of the Spiders)", ce qui ne fait que renforcer cette théorie.

Remarquons que dans WOLVES OF THE CALLA  (PART II – VIII – 8), Roland déclare qu'il pense que le Roi Cramoisi pourrait bien être le Gardien de la Tour Sombre. Il va même plus loin en disant qu'elle pourrait même bien lui appartenir.

Notons que le fait que le Roi Cramoisi ne puisse détruire la Tour tant que les Rayons (représentés par les Gardiens) sont en place pourrait alors aussi être mis en parallèle avec Pennywise et Rose Madder qui ne peuvent affronter les Gardiens...

Un des symboles représentant le Roi Cramoisi est un oeil rouge. Le groupe de Roland le Pistoléro découvre d'ailleurs, sur son chemin vers la Tour Sombre, des graffitis en l'honneur du Roi Cramoisi (WIZARD AND GLASS)...

De SAURON à YOG-SOTHOTH (OU YOGSOGGOTH)

TOLKIEN

King n'a jamais caché son admiration pour les œuvres J.R.R. Tolkien ou H.P. Lovecraft qui l'ont influencé tout au long de sa carrière... King a lui-même écrit dans SONG OF SUSANNAH que lorsqu'il a commencé à écrire l'histoire de Roland, le Pistoléro, cette histoire se devait de devenir son "LORD OF THE RINGS" à lui.

Et ces influences se retrouvent dans les personnages de ses romans...

Le cas du Roi Cramoisi est d'ailleurs particulièrement intéressant. Son symbole est un "Oeil rouge" tout comme Sauron, le personnage maléfique du chef d'œuvre de Tolkien. Dans THE LORD OF THE RINGS, Frodon le Hobbit a un but précis. Détruire l'Anneau de Puissance sans lequel Sauron, Maître des Forces du Mal, ne peut recouvrir l'intégralité de sa puissance et ainsi asservir le monde entier. Pour cette quête, Frodon doit atteindre le Mordor, territoire de Sauron où se dresse son palais, que Tolkien désigne par le terme de Tour Sombre... C'est dans ce palais qu'est enfermé Sauron, attendant le jour où il sera enfin libre, préparant son retour en se constituant une armée diabolique... Un des derniers obstacles du périple, qui conduit Frodon au Mordor, réside en un tunnel à traverser et gardé par une araignée nommée Arachnée (qui surveille le territoire de Sauron)...

Ne voit-on pas alors certaines analogie avec l'histoire de King ? Le Roi Cramoisi est lui même enfermé dans une Tour Sombre. Son symbole est l'Oeil Rouge. Il constitue une armée d'être particulièrement maléfiques qui préparent son retour... Une des dernières contrée à traverser avant d'arriver à la Tour est Tonnefoudre, une région particulièrement dévastée... De plus, si Pennywise, l'Araignée est bien une manifestation du Roi Cramoisi, elle pourrait bien être gardienne ultime de la Tour Sombre...

LOVECRAFT

Quittons Tolkien pour retrouver Lovecraft quelques instants... Dans son œuvre, il existe un être qui s'appelle Yog-Sothoth (ou Yogsoggoth). On l'appelle aussi le "Tout-Un". Il est corégent d'Azatoth ; véhicule du chaos; Manifestation extérieure primitive. Porte du vide par laquelle doivent passer "ceux qui viennent d'ailleurs".

L'intelligence active extérieure de celui qui restera toujours enfermé dans les Ténèbres impénétrables. Manifestation positive du feu, marqué au firmament par l'étoile connue des Arabes sous le nom d'Al-Khab Al-Asad et des romains sous celui de Corleonis - le cœur du Lion qui se trouve dans la poitrine de la bête céleste.

Dans THE GUNSLINGER, King précisait que la Tour Sombre était gardée par la Bête... Dans la version revue et corrigée, publiée en 2003, il a remplacé la référence à la Bête par une référence au Roi Cramoisi ! Est-ce une simple coïncidence ?

Sachez que Yog-Sothoth possède treize globes. Ils représentent le pouvoir de la Horde-Parasite de ses serviteurs qui exécutent ses ordres dans le monde. Rappelons que dans THE WASTE LANDS (I-I-12), le Pistoléro déclare qu'"au centre de tout se trouve le grand portail (...) le treizième seuil (...) c'est là que se trouve la Tour Sombre". Remarquons aussi que les treize globes de Yog-Sothoth ne sont pas sans rappeler l'Arc-En-Ciel du Magicien, dont nous parlerons plus en détails dans un autre chapitre.

Yog-Sothoth,  ressemble beaucoup à la Bête, Gardien du treizième seuil, plus connue sous le nom de Roi Cramoisi.

Du Maître au Serviteur

Tentons maintenant de pousser notre analogie un peu plus loin... D'un côté, nous retrouvons Saruman, un sorcier particulièrement puissant, fidèle serviteur de Sauron...

D'un autre côté, nous retrouvons Nyarlathotep sous les ordres de Yog-Sothoth.

Pourrions-nous établir un lien entre Nyarlathotep et Saruman qui donnerait naissance à un personnage centrale de l'œuvre de Stephen King ?

Il suffit de regarder d'un peu plus près les références à Yog-Sothoth dans les romans de King. Ce personnage de Lovecraft est cité dans CROUCH END et dans JERUSALEM'S LOT... Mais c'est surtout ce que l'on découvre au chapitre II-14-2 de NEEDFUL THINGS qui peut nous mettre sur la voie... On retrouve, dans ce passage, l'inscription "Yog-Sothoth règne" sur la porte de garage d'un certain Leland Gaunt... Peut-on alors établir un lien entre Leland Gaunt et l'Etranger-Sans-Age, plus connu sous le nom de l'Homme en Noir ? C'est ce que nous nous proposons de découvrir dans la partie suivante.

D - L'HOMME EN NOIR :

Qui est cet homme en noir que le Pistoléro poursuit au début de THE GUNSLINGER ? La réponse a pu paraître claire à une certaine époque puis le doute est venu semer le trouble... Fort heureusement, la version revue et corrigée de THE GUNSLINGER nous a apporté quelques révélations supplémentaires particulièrement importantes qui permettent de mettre enfin à jour certains liens solides entre différentes manifestations de cet homme en noir.

Alors qu'au départ Walter O'Dim et Randall Flagg semblaient être deux personnages distincts, même s'il existait certains suppositions et certains passages déroutants, la nouvelle version de THE GUNSLINGER a révélé qu'ils ne font en fait qu'un... Cela a partiellement compliqué les choses et nous a forcés à revoir toutes les données offertes par les romans de King. Revenons donc à la toute première version de THE GUNSLINGER.

Notre route vers la Tour Sombre croise tout d'abord celle de Walter O'Dim, que Roland le Pistoléro appelle l'Homme en Noir... Dans le premier volume de la série THE DARK TOWER, Roland poursuit et affronte Walter, l'homme en noir... Walter nous parle alors d'un personnage étrange (dans le chapitre intitulé THE GUNSLINGER AND THE DARKMAN). Il le décrit comme son Maître et l'appelle l'Inconnu-Sans-Age. Il lui serait "apparu en songe (...) sous les traits d'un adolescent alors" qu'il "vivait dans une contrée lointaine, il y a de çà mille ans, ou peut-être cinq mille si ce n'est dix mille. C'était à l'époque où les Anciens n'avaient pas encore franchi la mer, dans un pays qui se nommait l'Angleterre".

1 * WALTER O'DIM:

D'après Walter (dans la première version de THE GUNSLINGER), qui se qualifie lui-même comme "l'avant-garde des suppôts de la Tour Sombre", cet individu s'appelle Maerlyn... En Celte, c'est l'autre nom de Merlin... L'Enchanteur...

Cet Etranger-Sans-Age est un personnage très important dans l'œuvre de King dans laquelle il fait de nombreuses apparitions sous différentes identités... Mais on le connaît plus sous le nom de Randall Flagg.

Il représente le mal à l'état pur. Il fit sa première apparition au printemps 1969 dans un poème publié dans UBRIS et intitulé THE MAN IN BLACK. Certaines parties de ce poème ne sont pas sans rappeler des passages du roman THE STAND.

THE STAND, commencé en 1975, fut publié une première fois en 1978, puis de nouveau publié en 1990 mais cette fois-ci dans sa version intégrale. Toutes les références à cette histoire seront celles de la version intégrale de 1990, sauf bien entendu, dans le cas où la référence n'existerait que dans la version de 1978.

2 * RANDALL FLAGG :

THE STAND nous apporte une multitude de renseignements sur ce Sombre personnage... Il y apparaît sous un bon nombre d'identités différentes :

Le Marcheur, Randall Flagg, Ramsey Forrest, Robert Franq, Richard Fry (livre I-23)
L'Homme Sans Visage (livre I-28)
Jean le Conquérant (livre II-52)
Légion (livre II-55)
Richard Freemantle (livre II-59)
Robert Freemont, Richard Frye (livre II-59)
Russell Faraday (livre III-78)
Stephen King nous dit, au livre II-73, qu'on l'appelle aussi Ahaz, Damné de Dieu... Ahaz est l'entité maléfique citée dans CHILDREN OF THE CORN dont l'action se situe à Gatlin. Cette petite ville (imaginaire !) du Nebraska est située, dans le roman IT (I-3-3), près de Hemingford Home, là où réside Abagail Freemantle (représentante du bien, opposée à Flagg) dans le roman THE STAND (livre III-45)

 

Ahaz régna de 735 à 715 avant J.C. en tant que douzième roi de Judée. Le pays fut attaqué au début de son règne par le roi Pekah d'Israël et le roi Rezin de Syrie qui tentèrent de forcer Ahaz à entrer en conflit avec l'Assyrie. D'autres intrusions du territoire Judéen furent réalisées par les Edomites et Ahaz fut forcé de leur donner la cité d'Elath (actuellement Aqaba, en Jordanie). Ahaz demanda la grâce et l'aide des dieux Assyriens. Il fut dénoncé pour infidélité envers Jéhovah par le prophète Hébreux Isaiah, qui était opposé à l'alliance avec l'Assyrie.

 

THE STAND nous donne quelques indications sur Flagg :
 
01 * Il ne possède pas de lignes de vie (livre III-62).
02 * Il possède l'"œil" et peut voir les choses sans être présent là où elles se produisent (livre III-65/72).
03 * Il peut prendre la forme d'animaux sauvages (loups, corbeaux, serpents, belettes...) (livre II-50).
04 * Il a le pouvoir d'hypnotiser les gens (livre III-62).
05 * Il apparaît, ou parle, dans les rêves des gens (livre II-59).
06 * La plupart de ses identités portent la marque de Flagg : ses initiales R.F.
 
Notons au passage que même si Flagg peut contrôler l'esprit humain, son pouvoir est cependant limité ! En effet, il est incapable d'exercer son contrôle sur Tom Cullen, le simple d'esprit (pour qui tout s'écrit M.O.O.N.). Flagg se trouve désarmé face à la naïveté et la pureté...
 
L'apparition suivante de Flagg se fit dans THE GUNSLINGER. Mais cela a été vu un peu plus haut. Dans ce roman, Roland le Pistoléro sait qu'il devra croiser la route de l'Etranger-Sans-Age.
 
En 1984, une édition limitée du roman THE EYES OF THE DRAGON était disponible (Il fallut cependant attendre 1987 pour obtenir ce roman dans une édition plus largement diffusée).
 
THE EYES OF THE DRAGON nous présente l'homme en noir sous trois identités différentes... Tout d'abord celle de Flagg (chapitre 1), puis celle de Bill Hinch - le chef bourreau du roi- (chapitre 17) et enfin Browson - un chanteur qui avait fait son apparition 400 ans avant le règne du roi Roland (chapitre 17). Comme nous pouvons alors le remarquer, les initiales R.F. ne sont plus un indice pour reconnaître l'Homme Noir dans ce roman.
 
De nouvelles indications font néanmoins leur apparition :
 
07 * Tout comme cela nous l'avait été sous-entendu dans THE STAND (livre III-73), il est dit que Flagg n'a pas d'âge. On apprend d'ailleurs, dans THE EYES OF THE DRAGON (chapitre 21) que Flagg lit un livre de sorts qu'il possède depuis plus de mille ans.
08 * Flagg a le pouvoir d'allumer un feu (flammes bleues) avec les doigts (chapitre 25).
09 * L'animal de compagnie de Flagg est un perroquet à deux têtes (chapitre 19) qui ressemble étrangement à East-Head-West-Head du roman THE TALISMAN. THE EYES OF THE DRAGON et THE TALISMAN ont été écrits à la même époque et furent publiés tous les deux en 1984. Stephen King a lui-même déclaré que l'action des deux livres se passe dans un même monde appelé Les Territoires.
10 * Flagg utilise des araignées roses et du Sable de Dragon (chapitre 20). Ces deux éléments ont été ultérieurement introduits dans le roman NEEDFUL THINGS par le personnage Leland Gaunt... Mais cela sera vu un peu plus loin ! Ajoutons au passage que King précise que le Sable de Dragon provient du désert de Grenh, au-delà de la ville de Garlan...
11 * Au chapitre 21, nous rencontrons les Plaines de Leng, Abdul Alhazred et le livre des Sorts (que l'on appelle aussi le NECRONOMICON)... Depuis la publication de la nouvelle CROUCH END en 1980, Stephen King semble avoir trouvé une des portes d'entrée vers l'univers d'un certain H.P. Lovecraft ! Ces trois éléments n'appartiennent pas à l'origine à l'œuvre Kingienne mais à l'œuvre Lovecraftienne. Les Plaines de Leng et Abdul Alhazred sont aussi mentionnés dans NEEDFUL THINGS. Remarquons que la connexion entre Leland Gaunt et Nyarlathotep est en train de se dessiner sous nos yeux...
 
Le deuxième volume de la série THE DARK TOWER, THE DRAWING OF THE THREE, fut publié en 1987. Dans le chapitre intitulé The Pusher (segment III-13), Roland déclare avoir rencontré quelque temps auparavant "un démon, une créature qui se faisait passer pour humaine et disait s'appeler Flagg".
 
On apprend aussi, dans ce même chapitre, que lorsque le Pistoléro croisa le chemin de Flagg, ce dernier était poursuivi par deux personnages répondant aux noms de Dennis et Thomas... Il s'agit d'un rappel direct au chapitre 142 de THE EYES OF THE DRAGON... Notons par ailleurs que l'on retrouve dans THE EYES OF THE DRAGON (chapitre 17) la ville de Garlan, Baronnie de l'Ouest mentionné plusieurs fois dans THE WASTE LANDS (2-4-10), WIZARD AND GLASS (2-4-1) ainsi que dans la version revue et corrigée de THE GUNSLINGER. Nous pourrions alors supposer que la Tour Sombre se trouve dans Les Territoires... Ou alors qu'une porte, située dans les Territoires, donne accès au plan de la Tour Sombre. Mais nous regardons le cas de THE TALISMAN d'un peu plus près dans un autre chapitre de cette étude.
 
Si, comme King le suggère dans THE EYES OF THE DRAGON, les Territoires et les Plaines de Leng sont sur le même plan, cela voudrait dire que la Tour Sombre se situe aussi aux frontières de cette contrée directement sortie de l'œuvre Lovecraftienne.
 
Le monde post-apocalyptique de Roland serait en fait un univers où les dimensions et le temps n'auraient plus de sens... Les époques se chevauchent et les mondes se mélangent. La Tour Sombre, nexus spatio-temporel, est malade... Et cela se voit ! L'univers du Pistoléro ressemble beaucoup à notre univers, mais dans une époque très éloignée dans le futur... Le monde a "bougé" comme le dit si bien Roland... Quand cette décadence a-t-elle commencé ? Nous nous reposerons cette question un peu plus tard !

3 * GEORGE STARK & LELAND GAUNT :

Ensuite, il est intéressant de prendre en compte deux romans de King : THE DARK HALF (publié en 1989) et NEEDFUL THINGS (publié en 1991).
 
Dans THE DARK HALF, ouvrage parodiant l'histoire de Stephen King et Richard Bachman, le personnage Thad Beaumont possède un alter ego maléfique répondant au nom de George Stark... Dans NEEDFUL THINGS, le policier Alan Pangborn fait un mauvais rêve à propos d'un certain Leland Gaunt (qui, comme nous l'espérons, n'est peut-être qu'une autre incarnation de Flagg) mais dans ce rêve, c'est George Stark qu'il voit. Il est alors dit que ce dernier ne possède pas de ligne de vie (chapitre VII-9)...
 
Dans THE DARK HALF (chapitre 14-8), George Stark écrit sur un mur, avec le sang de sa victime, "the sparrows are flying again" (en français : "les moineaux volent de nouveaux"). A la fin du roman, Stark est vaincu par des moineaux. Ce sont aussi des oiseaux qui apportent la victoire sur Leland Gaunt (Flagg ?) à la fin de NEEDFUL THINGS (chapitre 23-16). Au chapitre VII-7 de NEEDFUL THINGS, on retrouve la phrase "the sparrows are flying again".
 
Notons la coïncidence (amusante) suivante : Dans l'ordre alphabétique, les lettres R et F précédent directement les lettres S et G (initiales de George Stark). Stark pourrait alors être considéré comme un substitut de Randall Flagg.
 
Dans NEEDFUL THINGS (où l'on voit la fin de Castle Rock), Flagg apparaît peut-être sous une autre identité. L'excroissance de Randall Flagg (c'est-à-dire le doublement des consonnes finales : L et G) donnerait naissance au personnage de Leland Gaunt (mentionné pour la première fois au chapitre I-4).
 
L'araignée mentionnée au chapitre XXII-9 n'est pas sans rappeler l'araignée que Flagg utilise dans THE EYES OF THE DRAGON. De même, dans NEEDFUL THINGS (chapitre XIX-4), un étrange poison pourrait être en fait le Sable de dragon de THE EYES OF THE DRAGON. Il agit en effet de la même façon que ce dernier sur ses victimes... Mêmes symptômes et, apparemment, aucun antidote...
 
Leland Gaunt joue lui aussi avec les désirs des humains et utilise, de la même façon, leurs rêves pour mieux les contrôler. Beaucoup de coïncidences qui nous forcent à admettre que Gaunt et Flagg ne font qu'un.
 
Le roman nous apporterait de nouveaux indices sur Flagg :
 
12 * Ses yeux changent de couleurs (chapitre XII-10).
13 * Il possède une voiture Tucker Talisman (!) venant des plaines de Leng (!) (chapitre XII-10 et XIV-4).
14 * Sur une porte du garage de la Tucker Talisman, on peut lire l'inscription "Yog-Sothoth règne" (chapitre XIV-2)... Leland Gaunt serait-il un adepte de ce démon Lovecraftien ?... Serait-il donc un serviteur de Yog-Sothoth ?
 

4 * L'ETRANGER-SANS-AGE :

Enfin, 1991 a vu la publication de THE WASTE LANDS, troisième volume de THE DARK TOWER. Au chapitre II-II-40, King écrit : "la créature était spectrale et irréelle. On aurait dit un homme". Ce personnage dit de lui-même être "un homme aux noms multiples (...)". Puis, il ajoute : "Certains m'appellent Jimmy, d'autres Timmy ; Certains Handy et d'autres Dandy. Ils peuvent m'appeler le Perdant ou le Gagnant tant qu'ils ne m'invitent pas trop tard à dîner". Il se met alors à rire... Un rire qui ressemble à un "hurlement de loup". Puis, il enchaîne : "On m'a baptisé l'Etranger-Sans-Age. On m'a également appelé Merlin ou Maerlyn... Et que m'importe puisque je n'ai jamais été celui-là, même si je ne l'ai jamais démenti. On m'appelle parfois le Magicien... Ou l'Enchanteur... (...) Appelle moi Fannin. Ce n'est pas tout à fait exact, peut-être, mais je suppose que ce nom est suffisamment vraisemblable pour permettre à un quidam de se dégoter un job de fonctionnaire". Il tend alors une main dont la paume est complètement dépourvue de lignes (comme celle de Leland Gaunt et celle de George Stark). Finalement, il ajoute : "Si tu désires me remercier, tu n'as qu'à prononcer une phrase qu'avait coutume de dire une de mes vieilles connaissances. Cet homme m'a trahi, pour finir, mais çà a quand même été un bon ami pendant un bail et je lui ai toujours conservé une petite place dans mon cœur. Dis : Ma vie pour vous..."
 
La personne à qui Fannin fait allusion est "Trashcan Man" ("La Poubelle") dans le roman THE STAND... Tout ceci montre donc plusieurs choses : l'univers de la Tour Sombre se situe bien après les événements de THE STAND... Fannin et Flagg ne font qu'un. Mais Flagg pourrait être encore bien plus que cela !
 
Notons aussi que ces révélations nous montrent que Flagg n'est pas Merlin comme nous aurions pu le supposer après la lecture de THE GUNSLINGER, mais n'hésite pas à se faire passer pour ce dernier !
 
Remarquons aussi que Flagg déclare clairement être celui qu'on appelle l'Etranger-Sans-Age, que Walter O'Dim disait être son Maître dans THE GUNSLINGER...

5 * ANDRÉ LINOGE :

Passons maintenant au cas énigmatique d'André Linoge dans THE STORM OF THE CENTURY. Linoge partage beaucoup de points communs avec Randall Flagg... Tout d'abord un nom commun, à savoir LÉGION. En effet, dans THE STORM OF THE CENTURY (Partie 2 Acte 7), on découvre que l'anagramme de Linoge est Légion... Cependant, le jeu sur les initiales n'est pas respecté... Cela ne serait cependant pas la première fois ! Dans la partie 3, acte 3, Linoge se qualifie lui-même de "sorcier" et il en montre certains pouvoir... Hypnotiser les gens, leur parler en rêves, connaître leurs pensées les plus intimes... Autant de points communs avec Flagg...

Cependant, une information très important nous est révélée (Partie 3, Acte 4), qui pourrait faire toute la différence entre Flagg et Linoge. Ce dernier nous fait un monologue troublant :

"J'ai vécu longtemps - des milliers d'années - mais je ne suis pas un dieu, et je ne fais pas partie des immortels. (...) Vous voyez donc comment je suis, en réalité, Vieux. Et malade. Mourant, en fait. (...) Selon les normes de vos vies éphémères de moucherons, j'ai encore longtemps à vivre. Je parcourrai encore cette terre lorsque même les plus jeunes et les plus solides d'entre vous (...) seront déjà dans leur tombe. Mais selon les normes de mon existence à moi, mes jours sont comptés"

Jusqu'à présent, Flagg nous était présenté comme l'Etranger-Sans-Age, ne présentant aucune ligne de vie et donc susceptible de vivre éternellement. Si Linoge et Flagg ne font plus qu'un, alors, cette information nouvelle nous apporte une nouvelle dimension au personnage. Cette vie proche de l'éternité, mais cependant pas éternelle, cadrerait parfaitement avec la notion de Pantachrone présentée par King dans INSOMNIA. C'est cette faiblesse de non-éternité qui va rendre Linoge un peu plus humain. Son heure approchant, Linoge désir trouver un apprenti, pour lui transmettre son savoir, comme un père désire un fils pour perpétuer l'espèce... Il déclare d'ailleurs (Partie 3, Acte 4) :

"Je veux quelqu'un - quelqu'un que j'élèverai et à qui je dispenserai mon enseignement ; quelqu'un à qui je puisse transmettre tout ce que j'ai appris, tout ce que je sais ; quelqu'un qui poursuivra mon œuvre quand je ne pourrai plus le faire moi-même (...). Il me faut un enfant"

Puis, il ajoute à l'Acte 6 :

"Il finira par m'aimer... Il finira par m'appeler son père"

Quoi de plus humain dans ces propos prononcés par un être que l'on sait non-humain ? Attardons-nous d'ailleurs quelques instants sur l'humanité d'André Linoge. Ce dernier, considéré comme un meurtrier par ses actes par la justice de la petite île de Little Tall Island, dénonce quelques réalités troublantes. Tout d'abord, le maire égoïste et d'une certaine façon matricide (Partie 1, Acte 2). Puis, le poissonnier toxicomane et revendeur (Partie 1, Acte 5). La jeune fille qui se fait avorter dans le silence (Partie 1, Acte 5). Le jeune homme adultère (Partie 1, Acte 5). Les violents homophobes (Partie 2, Acte 1). Le shérif, représentant la loi et l'ordre, mais qui a lui-même triché à ses examens lorsqu'il était jeune (Partie 2, Acte 1). Le prêtre pédophile (Partie 3, Acte 3)... Tant de vices ou déviances caractérisant notre société et concentrés sur la petite île de Little Tall. Linoge est quant à lui un meurtrier... Cependant, si l'on regarde d'un peu plus près, il tue uniquement dans le but ultime de perpétuer son "espèce". N'y a-t-il rien de plus naturel en cela ? Ne parle-t-il pas d'amour et de paternité ? Si Linoge et Flagg ne font qu'un, alors, il faut sans aucun doute revoir d'un peu plus près la vision manichéenne que l'on avait jusqu'à présent du personnage... Flagg serait pour en finir, sous un certain point de vue, pas si mauvais que cela !... Mais rien ne certifie noir sur blanc que Flagg et Linoge ne font en fait qu'un...

Notons au passage que, dans BLACK HOUSE, le "Pêcheur" déclare, au chapitre 9,  "My name is legion. My number is many" (hélas, traduit par "Mes noms sont une cohorte, mes numéros sont multiples", ce qui perd toute unité avec les autres romans. Il aurait été préférable de traduire par "Mon nom est Légion et je suis multiple" - ou encore "et j'ai plusieurs visages", ce qui aurait été plus adéquat).

6 * AUTRES IDENTITÉS ? :

Une autre identité possible de Randall Flagg nous est donnée dans HEARTS IN ATLANTIS... Il existe en effet énormément de similitudes entre Flagg et Raymond Fiegler. Rien ne prouve que les deux personnages sont bel et bien les mêmes, mais les ressemblances sont trop importantes pour les ignorer. dans HEARTS IN ATLANTIS, Raymond Fiegler apprend à Carol Gerber la façon de se rendre invisible, de la même façon que le faisait Flagg dans THE EYES OF THE DRAGON. Autre similitude amusante, les cheveux de Carol deviennent complètement gris à son contact... Il arrive la même chose à Nadine Cross dans THE STAND... Pure coïncidence ?

7 * MARTEN BROADCLOACK (LARGECAPE en Français)  :

Le quatrième tome de la série THE DARK TOWER, WIZARD AND GLASS nous apporte des révélations extrêmement déroutantes pour Roland Deschain. Nous avions, dès le premier volume, fait la connaissance d'un certain Marten Broadcloack. Ce dernier était le sorcier attitré de Steven Deschain, le père de Roland. Marten et Steven partageaient un ennemi commun : John Farson. Cependant, Marten orchestra une trahison des plus calculées. Il séduisit Gabrielle, la mère de Roland et s'arrangea pour que ce dernier en soit témoin. Roland, fou de rage que son père soit déshonoré de la sorte, décida de passer le test qui lui permettrait de devenir Pistoléro en passant les épreuves de Cort, le Maître qui lui avait enseigné jusqu'à lors le chemin à suivre pour devenir un grand Pistoléro. Marten espérait que Roland ne soit pas prêt et que dans sa hâte, il échoue aux tests et soit banni vers l'Ouest... Mais Roland était prêt et il passa les tests avec succès à l'âge de 14 ans.

Marten, contrôlant Gabrielle, la poussa à tenter d'assassiner Steven Deschain... Mais elle échoua...

Marten s'enfuit.

Quelques années plus tard, Walter O'Dim livra Marten à Roland. Ce qui se passa ensuite reste très flou mais il semble clair que Roland ne le tua pas puisque ce dernier découvre à la fin de WIZARD AND GLASS que Richard Fannin, alias Randall Flagg, alias l'Etranger-Sans-Age, n'est autre que Marten Broadcloack.

8 * THE GUNSLINGER - RESUMPTION  :

La nouvelle version, revue et corrigée (en 2003) de THE GUNSLINGER, nous montre certains détails sous un autre angle... On découvre ainsi que Marten Broadcloack était aussi conseillé de Steven Deschain. Mais ce n'est pas tout. On apprend aussi que Marten est bien plus que ce qu'il prétend être. Il est en fait l'ennemi direct du Roi et tel le ver dans le fruit, détruit le royaume de Steven Deschain de l'intérieur. Cela expliquerait pourquoi Marten cherchant tant à se débarrasser de Roland, celui qui pourrait éventuellement devenir son plus grand obstacle. Marten est donc en fait John Farson, celui qui mène la révolution visant à anéantir l'Affiliation. Mais, plus encore, Marten ne fait aussi qu'un avec Walter O'Dim et Randall Flagg, agent maléfique du Roi Cramoisi et de la Tour Sombre

Cela soulève bien entendu quelques problèmes... Il est dit que Walter livre Marten à Roland à un certain moment de l'histoire. Comment cela est-il possible ? Marten / Walter a probablement dû faire appel à la ruse et la magie pour faire croire qu'en tant que Walter, il livrait Marten à Roland. Ainsi, il gagnait la confiance de Roland en tant que Walter...

Ensuite, alors que Roland rencontre Walter et que ce dernier lui parle de son destin au travers du jeu de Tarot, Walter dit, dans la première version de THE GUNSLINGER, que l'Etranger-Sans-Age est son maître... Comment cela est-il possible puisque l'Etranger-Sans-Age n'est autre que Richard Fannin, alias Marten Broadcloack alias Walter O'Dim ? La nouvelle est différente sur ce point. En effet, Walter déclare désormais que c'est le Roi Cramoisi qui est son Maître et qu'avant de pouvoir l'affronter, Roland devra tuer l'Etranger-Sans-Age, aussi connu sous le nom de Légion... Mais, ce changement dans la nouvelle édition n'empêche pas de se demander pourquoi Walter lui à Roland qu'il devra affronter et tuer l'Etranger-Sans-Age, alors que ce dernier n'est qu'un de ses nombreux alter ego... Pourquoi Walter, alias l'Etranger-Sans-Age, n'affronte-t-il pas Roland tout de suite ? La seule raison qui me paraît plausible réside dans le fait que le tirage des trois doit impérativement avoir lieu avant l'affrontement. Seul Roland doit pouvoir faire venir ses compagnons de route, ceux qui ont le pouvoir de détruire le Roi Cramoisi... Le plan diabolique de Walter est peut-être de guider Roland vers ceux qui deviendront les membres de son nouveau Ka-Tet. Une fois les quatre personnes réunis, il est beaucoup plus facile de le trouver pour les anéantir...

L'ancienne version du roman affirmait que Roland se réveillait, après sa rencontre avec Walter, plus âgé de dix ans. Il découvrait que Walter n'était plus et prenait avec lui l'os de sa mâchoire... La nouvelle version est un peu plus ambiguë. La même chaîne d'événements se produit mais King écrit clairement, noir sur blanc, que Roland n'est pas certain qu'il s'agisse des restes de Walter et que ce dernier n'est peut-être pas mort... Habile pirouette qui permet à Walter de revenir en tant que Richard Fannin...

Notons aussi le passage suivant de WOLVES OF THE CALLA :

"Someone left you instructions," Roland mused. It was Walter he was thinking of. The man in black, who had also left them the cookies Eddie called Keeblers. Walter was Flagg and Flagg was Marten and Marten… was he Maerlyn, the old rogue wizard of legend? On that subject Roland remained unsure.

Nous pourrions traduire le passage de la sorte (en attendant la traduction officielle) :

"Quelqu'un vous a laissé des instructions", commenta Roland, l'air songeur. C'était à Walter qu'il pensait. L'Homme-en-Noir, qui leur avait aussi laissé les gâteaux que Eddie appelait Keeblers. Walter et Flagg ne faisaient qu'un et Flagg n'était autre que Marten et Marten... N'était-il pas Maerlyn, le vieux sorcier de la légende ? Cela, Roland ne pouvait l'affirmer.

Que dire de plus si ce n'est que Walter semble vraiment jouer de ses multiples visages pour mener le Ka-Tet de Roland comme bon lui semble et semer le doute dans leur raisonnement...

De NYARLATHOTEP à SARUMAN

Du Maître au Serviteur

Nous avons ainsi vu qu'il existe bel et bien un lien entre Leland Gaunt et l'Homme en Noir... Rappelons cette inscription que l'on retrouve sur la porte de garage de Leland Gaunt : "Yog-Sothoth règne"... Nous pourrions alors supposer que Gaunt n'est qu'un serviteur de ce Yog-Sothoth et que cette inscription n'est qu'un signe allégeance à cette créature... Précédemment, nous avions fait le parallèle entre le Roi Cramoisi, Yog-Sothoth et Sauron...

TOLKIEN

Si nous conservons ce schéma, ne retrouve t-on pas un magicien particulièrement puissant et obscur, dans l'ombre de Sauron ?... Un magicien qui lève des armées maléfiques contre une communauté improbable d'êtres en quête de paix... Gaunt, alias Randall Flagg, alias l'Etranger-Sans-Age, ne serait-il pas qu'une représentation du sorcier Saruman de Tolkien revu par Stephen King ?

Remarquons au passage que Randall Flagg ressemble assez, en sonorité, au nom du magicien Gandalf de LORD OF THE RINGS !... Mais seulement en sonorité !...

LOVECRAFT

Il existe un personnage, chez Lovecraft, répondant au nom de Nyarlathotep. Il est défini comme suit :

"J'entends le Chaos Rampant qui m'appelle d'au-delà des étoiles. Et ils créèrent Nyarlathotep qui serait leur messager et ils l'habillèrent de chaos pour que sa forme soit toujours cachée au milieu des étoiles. Qui connaîtra le mystère de Nyarlathotep ? Il est le Masque et la volonté de ceux qui existaient avant le début des temps. Il est le prêtre de l'Ether, celui qui demeure dans les airs et possède de nombreux visages dont personne ne se souviendra. Les vagues gèlent devant lui ; Les dieux craignent son évocation ; Il murmure dans les rêves des hommes et pourtant qui connaît sa forme ? Nyarlathotep sert de médiateur entre différents aspects des vénérables Anciens. Il est le réceptacle de leur volonté combinée, leur messager et serviteur. Pouvant exister sous n'importe quelle forme et à n'importe quelle époque ".

La similitude entre Randall Flagg (l'Etranger-Sans-Age) et Nyarlathotep est, si j'ose me permettre, Flagg-rante !!!

De plus, Stephen King en personne confirme nos suppositions dans son roman THE STAND : En arrivant dans le domaine de Flagg (livre III-73), Glen Bateman déclare que Flagg porte d'autres noms... Beelzebub, NYARLAHOTEP, AHAZ, Astaroth, R'Yelah, Seti et Anubis.

Flagg est le Nyarlathotep de Stephen King !

* * *

Notons aussi au passage qu'Anubis est le dieu Egyptien de la mort et de l'embaumement. Il est le fils de Re et de soit Nephthys, soit Isis. Il peut prendre la forme d'un chien noir ou d'un chacal.

Astaroth est le pluriel de Astoreth, nom utilisé pour un groupe de déesses. Astoreth est la déesse de la guerre et de la fertilité en Philistine et en Palestine, entre 1200 et 200 avant J.C. On la considéra vite comme la déesse de l'amour et de la guerre. Elle est souvent représentée portant une coiffe cornue.

 

 


 

 

E - TOLKIEN ET SES ANNEAUX :

Les similitudes entre l'œuvre de King et celle Tolkien ne s'arrêtent pas là. En effet, dans INSOMNIA (chapitre 25-7), roman que je ne peux m'empêcher d'appeler THE DARK TOWER - INTERLUDE, il est question d'un anneau ayant un rôle très important. Stephen King précise à son sujet que "l'histoire de Frodon, Gandalf, Sauron et du Seigneur Noir (...) comportait un objet très semblable à celui-ci (...)

Un anneau pour les gouverner tous
Un anneau pour les trouver
Un anneau pour les amener tous et dans les ténèbres
Les lier au pays de Mordor où s'étendent les ombres".

Une référence à Bilbo Baggins, un autre personnage de Tolkien est faite dans le chapitre 4-5 du roman INSOMNIA.

De plus, notons que "Bilbo the Hobbit" de J.R.R. Tolkien est cité au chapitre I-II-13 de THE WASTE LANDS... Lorsque le Ka-Tet de Roland arrive aux Terres Dévastées, King précise qu'ils savaient désormais ce qu'avaient dû éprouver Sam et Frodon en arrivant sur les Terres du Mordor, une référence directe à l'Univers de Tolkien...

(suite - cliquez ICI)

 

 


 

 

Retour à l'Index de L'Univers Selon Stephen King











Publicité :






AUTEUR DE CET ARTICLE :

Dernière modification : 08/11/2008 × 15:14
Date de création : 08/11/2008 × 12:50
 
Notre livre
LES ADAPTATIONS DE
STEPHEN KING


[les adaptations de stephen king]

Livre : 10,55€ / PDF : 2€
 
RESEAUX SOCIAUX

Club Stephen King sur FacebookClub Stephen King sur TwitterClub Stephen King sur Pinterest
 
 

Calendrier

Agenda pour les 120 prochains jours


Aucun évènement

Achats en ligne via

AMAZON 

 

 

 

DECITRE

Decitre 

FNAC


PRICEMINISTER
RESEAUX SOCIAUX

Club Stephen King sur FacebookClub Stephen King sur TwitterClub Stephen King sur Pinterest
 
 

^ Haut ^