Nous suivre sur les réseaux sociaux
Divers

1e édition du Prix du Boulevard de l’imaginaire, par la Ligue de l’imaginaire

1e édition du Prix du Boulevard de l’imaginaire, par la Ligue de l’imaginaire

 

[grandprixboulevardimaginaire]


Vendredi dernier, s’est tenu la 1e édition du Prix du boulevard de l’imaginaire, organisé par le collectif de La Ligue de l’Imaginaire au cinéma du Grand Rex.
 

La Ligue de l’imaginaire, est un collectif d’auteurs français (Patrick Bauwen, Maxime Chattam, Olivier Descosse, Eric Giacometti, David S. Khara, Henri Lœvenbruck, Laurent Scalese, Jacques Ravenne, Franck Thilliez, Bernard Werber et Erik Wietzel), militant pour la promotion des littératures de l’imaginaire ainsi que supportant les libraires.
 

Henri Loevenbruck, le président du collectif a introduit le prix avec un discours rappelant la création du collectif. Celui-ci fut créé le 18 décembre 2008 lors d’une soirée dans un chalet, et fut initialement nommé  « les marmottes exhibitionnistes », puisque la pièce dans laquelle ils se trouvait comportait une marmotte empaillée. Dès lors, chacun des nouveaux auteurs entrant la ligue, se doit de cacher une occurrence du terme « marmotte exhibitionniste » dans un de leurs livres.
 

Par la suite, Henri a rappelé l’importance des librairies (indépendantes ou non), rappelant que les disquaires ont actuellement disparus des rues… et qu’il risque d’en être de même des libraires, si les lecteurs ne se déplacent pas pour acheter leurs livres.
Ce qui fait d’ailleurs écho au Tour de France des libraires réalisé en début d’année par Henri Loevenbruck.
 

La soirée fut aussi l’occasion de présenter un nouveau membre de la ligue qui était jusqu’alors un groupe masculin : Barbara Abel, publiée aux éditions Fleuve Noir.
 

Revenons au sujet du Prix du Boulevard de l’imaginaire, dont le juré fut constitué d’auteurs qui ne furent pas la Ligue de l’imaginaire, pour rester neutre. 
Le trophée fut à l’image de la Ligue : unique. Un des partenaires du Prix étant le Musée Grévin, le trophée fut un moule en cire de la main de Victor Hugo, qui avait inauguré le musée lors de l’ouverture en 1882.
 

Les livres sélectionnés furent : 
– Noeuds d’acier, de Sandrine Colette, (Denoël)
– Point Zéro, Antoine Traqui (Critic)
– Le Cercle, de Bernard Minier (XO)
– Le plus petit baiser jamais recensé, de Mathias Malzieu (Flammarion)
– Les Chiens du purgatoire, Jérôme Fansten (Anne Carrière)
– Un Long moment de silence, Paul Colize (La Manufacture des livres)
 

Et le 1er prix du Boulevard de l’imaginaire a été distribué à Paul Colize qui remporta la main de cire de Victor Hugo grace a son livre « Un long moment de silence. »
 

La cérémonie se termina par la diffusion du film World War Z au Grand Rex.
 

Liens annexes :
Que pensent les auteurs de Stephen King (dont des auteurs de La Ligue de l’Imaginaire)
Communiqué de Presse
– Le site de la ligue de l’imaginaire
 

 





PARTAGER L'ARTICLE
AJOUTER UN COMMENTAIRE :

Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. Le signal, de Maxime Chattam

    24 octobre
  2. Elevation, roman, version originale

    30 octobre
  3. Stephen King – American Master : A Creepy Corpus of Facts About Stephen King & His Work

    30 octobre
  4. L’encyclopédie du savoir relatif et absolu (2018), de Bernard Werber

    31 octobre
  5. Mad Movies – hors serie – Shining (réédition collector)

    12 décembre

Publicité

Autres contenus : Divers