Nous suivre sur les réseaux sociaux
Divers

JK Rowling : Une place à prendre

 

UNE PLACE A PRENDRE – JK Rowling
 

 

[une place a prendre JK Rowling - Photo]

 


Titre original : Casual Vacancy (Little, Brown & Company : octobre 2012, sortie mondiale)

Auteur : JK Rowling
 
Grasset : octobre 2012

Quatrième de couverture : 

 

« Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre… »
 
Comédie de moeurs, tragédie teintée d’humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adulte révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige. »

Mon avis : herbertwest, décembre 2012

 

 

 
Je ne suis pas un fan d’Harry Potter.
 
Je n’ai jamais lu Harry Potter (j’avais commencé le tome 1, en VO, lorsque j’étais au lycée, mais j’avais abandonné après environ 100 pages : je trouvais que c’était lent et je n’arrivais pas à accrocher. Bien entendu ce n’était que le début), et je ne suis pas spécialement des fans des films (ils se regardent, mais, de mon avis, sans plus. Les derniers films, plus sombres, étant néanmoins les meilleurs).
 
Je ne suis donc pas un fan d’Harry Potter, mais devant le battage médiatique de ce roman et la popularité de la saga Harry Potter, je voulais voir à quoi pouvait ressembler un roman post-Harry Potter de JK Rowling. Qui plus est un livre « adulte ».
 
La peinture caustique, de cette ville (ces 2 villes, en fait, avec Yarvil) d’apparence tranquille, la vie (pas forcément aisée) de l’ensemble de ses habitants, l’aspect social (et de « guerre » entre ces villes) pourrait facilement être bien plus que de la fiction.
Les thèmes abordés dans ce roman sont nombreux. On y retrouve notamment la gestion des banlieues, les inégalités sociales, les difficultés de l’adolescence, les addictions aux drogues, la prostitution, la découverte de la sexualité pour des adolescents…
 
Les personnages qui ressortent le plus de ce roman sont sans équivoques Kristal, fille d’une addicte de l’héroine qui se prostituait pour payer ses doses; Andrew, un adolescent qui lance une rumeur (pour s’amuser et se venger) mais qui finira par prendre des dimensions inimaginées; ainsi que Kay, une assistante sociale qui veillera à la sécurité & santé de Kristal et son frère.
 
Malgré la qualité de cette peinture, je dois avouer que ce roman ne m’a pas ébloui. UNE PLACE A PRENDRE se lit sans aucune difficulté, mais, je n’ai pas réellement accroché.
Ce qui m’a peut être gêné, était qu’après une saga aussi populaire qu’Harry Potter, UNE PLACE A PRENDRE est un roman « réaliste », sans aucun élément fantastique, ce qui en ferait un roman exceptionnel. La fin ne peut néanmoins pas laisser de glace. De ce fait, le roman est pour moi, dans l’ensemble plutôt moyen, mais cela n’empêche pas que je veux lire son prochain roman… et j’espère qu’il sera un peu moins « banal », et possèdera un véritable axe de différenciation.

 

 





PARTAGER L'ARTICLE
AJOUTER UN COMMENTAIRE :

Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. « Maximum Overdrive », bluray chez ESC Distributions!

    08/01/2019
  2. Mad Movies – hors serie – Shining (réédition collector)

    11/01/2019
  3. Fin de Ronde (de Stephen King, en poche chez Le Livre de Poche

    06/02/2019

Publicité

Autres contenus : Divers