Nous suivre sur les réseaux sociaux
Series

« Castle Rock » : le guide des personnages de la série

Severance

Le site américain Entertainment Weekly a partagé un article autour des habitants de la ville de Castle Rock, dans la série du même nom, qu’il nous a semblé intéressant de vous traduire.
 

 

Severance  

 

Pourquoi est-ce que des personnes resteraient à Castle Rock?

C’est la question qui a amené les créateurs Sam Shaw & Dustin Thomason a créer la série « Castle Rock« , une série qui prend place dans la ville fictive de Stephen King, dans le Maine.
Par le passé, cette bourgade a déjà souffert d’horribles tragédies (notamment celles d’un chien enragé, ou un démon ayant ouvert une boutique en ville), et pourtant, certaines personnes ne sont jamais parties.
« L’origine de l’idée était de s’interroger sur les types de personnes qui étaient assez forts pour rester dans un lieu qui les avait terrorisé à multiples reprises. Qui reste dans un endroit comme ça? »

Voici un portrait des protagonistes principaux qui vivent dans une des villes les plus malchanceuses des Etats-Unis.

 

Habeas Corpus

 

Henry Deaver

Incarné par André Holland

Henry ne fait pas exactement partie des locaux. Il a grandit à Castle Rock, mais après son implication dans un accident qui a laissé son père, le pasteur local, mort, le jeune Henry a rapidement apprit à ne plus se sentir chez lui ici.
Maintenant avocat dans le couloir de la mort, Henry essaye de protéger ceux qui n’ont que peu d’espoir, même si il ne réussi que rarement.
« Il reconnait que les gens qu’il représente lui ressemblent beaucoup », a t’il déclaré à EW. « Ce sont les gens qui ont été oublié ou qui ont été abandonné… Il se sent un peu comme un militant. Il veut contribuer à rendre les choses meilleures pour les gens, et d’une certaine manière, en faisant cela, il cherche inconsciemment à réparer la peine qu’il ressent. »

Ce qui l’amène à son client : 

 

The Box

The Kid  

Incarné par Bill Skarsgård, plus connu pour son rôle de Grippe-Sou/Pennywise, dans le film « ça » de 2017

Bien entendu, « Le garçon » n’est pas son nom, mais il ne se rappelle plus de son nom. Un prisonier décharné trouvé dans une cage dans les sous-sols de Shawshank, le garçon demande à voir Henry, et bien qu’il ne parlequen peu, il semble en savoir bien plus.
Selon l’acteur, son identité serait au coeur du mystère de Castle Rock : « Maintenant qu’il est sorti, que cherche-t-il à faire? C’est quelque chose que le public va devoir chercher par soit-même… »

Local Color

 

Ruth Deaver

Incarnée par Sissy Spacek, plus connue pour son role de « Carrie« , dans le film de 1976

Ruth, la mère adoptive d’Henry, a toujours vécu à Castle Rock. Elle fait preuve de démence et reste principalement chez elle, où elle vit dorénavant avec le shérif Alan Pangborn. Malgré sa maladie, Ruth demeure déterminée à passer ses journées comme elle l’a toujours fait, même si Henry préfèrerai la voir quitter la ville où elle a perdu son mari.
« Elle est exactement où elle veut être », déclare l’actrice. « Elle est un personnage qui est fortement ancrée dans cette ville… Au travers de toute cette confusion, nous découvrons beaucoup au sujet de son passé et comment celui-ci a impacté les habitants de la ville et de sa famille. »

 

Habeas Corpus

Molly Strand

Incarnée par Melanie Lynskey

Sur cette photo, Molly semble avoir une acheteuse, quelque chose de rare, étant donné qu’elle travaille comme agent immobilière dans cette ville que personne ne voudrait appeler Maison. Molly, qui a habité dans la maison en face celle d’Henry et qui le connait depuis qu’ils sont enfants, a fait plusieurs choix étranges à travers les années, de part une maladie qui la rend… très sensible. 
« Elle est quelqu’un qui se trouve dans une situation de grand incomfort dans chacune des parties de sa vie, et prétendant que tout va bien », selon l’actrice. « Ce avec quoi je me sens le plus proche en elle, c’est la force avec laquelle elle ressent les choses. Comme elle, parfois les choses sont envahissantes, submergeantes pour moi. »

 

The Box

 

Alan Pangborn

Incarné par Scott Glenn

Les fans de Stephen King reconnaitront le nom : Pangborn est le héro de « Bazaar« , un roman dont l’histoire se déroule à Castle Rock, un shérif qui vainc un démon et qui apparait dans plusieurs autres histoires, dont « La part des ténèbres.« 

Maintenant, à Castle Rock, il n’est plus le héro qu’il était, celui qui faisait reigner la loi et qui était amoureux de Polly Chalmers. La version de Pangborn incarnée par Scott Glann passe son temps aux soins de Ruth Deaver. « Il est profondément amoureux d’elle depuis 30 ans, et quand il finit par être avec elle, il découvre qu’elle souffre de démence. Comment est-ce que vous faites dans ce cas? Comment acceptez-vous cela? »

Le co-créateur Dustin Thomason ajoute : « Dans les livres, Pangborn est au summum de sa carrière, mais ce par quoi on était particulièrement intéressé, c’était de savoir ce qu’il advenait de cet homme quand il devient, non seulement, quand il est sorti de sa zone de confort, mais quand il observe cette ville où tellement de mauvaises choses s’y sont passées. Qu’est-ce que cela fait à un homme,  et comment est-ce que cela affecte sa perception du monde? »

 

Severance

 

 

Dale Lacy

Incarné par Terry O’Quinn, plus connu pour son rôle dans la série « Lost »

En tant que directeur de la prison de Shawshank, Lacy joue un rôle primordial dans l’incarcération du Kid, et perpétue l’idée que Castle Rock doit sa longévité à la prison. « Les histoires de justice, de loi et de prison sont ce qu’il y a de plus proche dans la vie réelle, d’histoires de monstres », déclare le co-créateur. « Comment définissons nous la culpabilité? Comment voyons-nous l’idée du Mal et combien le croyons nous? Que faisons nous pour se sentir en sécurité la nuit? » 

 

The Box

 

Jackie Torrance (Torrance !)

Incarnée par Jane Levy

Sarcastique, curieuse et auto-proclamée « historienne » de Castle Rock, qui possède un goût prononcé pour le macabre. (Visiblement, elle est aussi au bon endroit).
Bien entendu son nom de famille va intriguer les fans de Stephen King, mais soyez avertis : ce n’était pas l’intention des créateurs d’entasser les références dans la série. 
« Notre stratégie n’est pas sur-exposé le public aux références. Nous ne voulions pas faire, ‘Oh, voici Cujo qui descend la rue Dolores Claiborne’. En tout cas pas dans la première saison. »

Bien entendu, Jackie n’est pas la dernière résidente intrigante de Castle Rock. Le casting inclut également « Noel Fisher » en tant que Dennis Zalewski, un gardien de prison ; Chosen Jacobs, dans le rôle du fils d’Henry, Wendell Deaver ; Adam Rothenberg dans le rôle de Matthew, le père d’Henry, et bien plus encore.
Mais tout donner ne serait pas amusant.

Voyez les choses comme ça : « Tout spoiler et aucun mystère, rendrai Castle Rock, une série ennuyeuse à regarder »

(« All spoilers and no mystery makes Castle Rock a dull binge », référence évidente à Shining, la phrase répétée à foison par Jack Torrance : « All work and no play makes Jack a dull boy !)

 

 

 

On vous propose aussi de découvrir le documentaire « A la recherche de Castle Rock » (qu’on  vous a traduit!), autour de Stephen King et de la série 

 





PARTAGER L'ARTICLE
AJOUTER UN COMMENTAIRE :

Ajouter un commentaire

Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. Le signal, de Maxime Chattam

    24 octobre
  2. Elevation, roman, version originale

    30 octobre
  3. Stephen King – American Master : A Creepy Corpus of Facts About Stephen King & His Work

    30 octobre
  4. L’encyclopédie du savoir relatif et absolu (2018), de Bernard Werber

    31 octobre
  5. Mad Movies – hors serie – Shining (réédition collector)

    12 décembre

Publicité

Autres contenus : Series