Nous suivre sur les réseaux sociaux
Series

La série « Castle Rock » est disponible gratuitement sur myCanal, le replay de Canal+

Castlerock Canalplus New

La série « Castle Rock », produite par JJ Abrams et inspirée de l’oeuvre de Stephen King est diffusée sur la chaine Canal+ depuis le 18 octobre à raison de deux épisodes par semaine.

Nous savions également que l’intégralité de la série devait être disponible depuis cette même date sur MyCanal, le site de replay de Canal+, mais nous n’avions pas remarqué que la série y est (maintenant) disponible… gratuitement!

On nous l’a signalé hier sur Facebook, et avons depuis le constater : il suffit d’être inscrit sur le site (même sans être abonné Canal+) pour pouvoir accéder gratuitement et légalement à la série « Castle Rock » et ainsi pouvoir regarder les épisodes en français, en anglais ou en en version originale sous-titrée si vous préférez.

L’occasion idéale de découvrir la série « Castle Rock » si vous ne l’avez pas encore fait! 
Par contre, ne faites bien entendu pas comme nous : lisez bien les conditions générales d’inscription sur le site, au cas ou vous vendriez votre âme à Leland Gaunt en vous inscrivant…

 

MAJ du 23 novembre : la gratuité de la série était bien offerte temporairement dans le cadre d’une opération « Black Friday » de Canal+. La série n’est actuellement plus disponible gratuitement sur le site. 

 

 

L’histoire de Castle Rock : 

 

A la suite d’un appel anonyme, Henry Deaver, avocat spécialisé dans la défense des condamnés à mort, revient dans sa ville natale de Castle Rock afin d’aider un mystérieux dévenu de la prison de Shawshank. L’avocat, considéré comme un meurtrier en raison d’événements énigmatiques qui se sont produits dans son enfance, plonge dans une enquête qui l’oblige à interpeller son passé.

 

Castle Rock Ew

 

 

La présentation de la série :

Oeuvre purement fictionnelle, élaborée en piochant dans les thèmes fétiches de l’univers de Stephen King, « Castle Rock« , n’est pas l’adaptation de l’un de ses romans. Cette série fantastique en 10 épisodes ne dédaigne pourtant aucun des ingrédients chers au maitre de l’horreur : un scénario batit comme un puzzle angoissant – dont le pivot central est la ville fantôme et ses habitants à la dérive, un héro humaniste en quête de vérité et une exploration du Mal sous ses différentes incarnations. Croyantes surnaturelles et souffrances psychiques peuvent cette ville fictive du Maine, référence constante des romans de King. Une ville économiquement à la dérive, dont le pénitencier assure la sauvegarde des emplois. Une ville délabrée, à l’image de la psyché de ses habitants, cité abandonnée victime d’une malédiction qui convoque, depuis des temps anciens, suicides mystérieux et meurtres irrésolus.

La force des scénaristes Sam Shaw (« Masters of Sex ») et Dustin Thomason – tous deux aux manettes de « Manhattan » – est d’avoir truffé la série de références aux oeuvres de King déja adaptées au cinéma, de « Shining » aux « Evades », de « Cujo » à « Dead Zone » et « Stand By Me ».
Un casting quatre étoiles, familier de l’univers de King et des films d’horreur en général, renforce la dramaturgie de ce cauchemar à multiples visages : aux cotés d’André Hollandn (« The Knick », « Moonlight ») héraut dans cette fable démoniaque, on retrouve Sissy Spacek, inoubliable « Carrie », Bill Skaarsgard (« Ça »), Terry O’Quinn (« Lost – les disparus »), Jeanne Levy (« Evil Dead »), Scott Glenn (« Apocalypse Now »), et Melanie Lynskey (« Away we go »).

Produite par Stephen King lui-même, allié au remarquable J.J. Abrams (« Lost – les disparus », « Star Trek », « Star Wars »), déjà à la manoeuvre du « 22.11.63 » de King, ce thriller à tiroirs séduit également par sa réalisation impeccable, qui sert d’écrin glacé à la folie des personnages, et de cocon à l’horreur qui surgit sans crier gare.

 

La bande annonce sous-titrée :

 

Les personnages principaux

 

Henry Matthew Deaver (André Holland)
Pétri d’humanité, l’avocat des condamnés cherche à savoir pourquoi le jeune homme retrouvé dans une cage a fait appel à lui. Son retour à Castle Rock, après des années d’absence, est mal vécu par les habitants qui le croient coupable du meurtre de son père adoptif, l’ancien révérend de la paroisse.

Molly Strand (Melanie Lynskey)
Ancienne voisine de Henry, la promotrice immobilière a été le témoin privilégie de sa disparition durant son enfance. Perturbée et fragile, elle est dépassée par ses capacités extra-sensorielles et cache maladroitement son passé.

Le jeune homme (Bill Skarsgard)
Inconnu à l’état civil, mutique, le jeune homme aux yeux hagards est un danger pour la société. Pourquoi a t’il prononcé le nom d’Henry Deaver? Est-il l’incarnation du Mal comme semble le croire le shérif?

Ruth Deaver (Sissy Spacek)
Psychiguement perturbée, la vieille dame a refait sa vie avec Alan Pangborn. Henry voit d’un mauvais oeil la présence du shérif dans la maison familiale, mais réalise qu’il peut l’aider dans sa quête de vérité.

Alan Pangborn (Scott Glenn)
Sauveur d’Henry quand le jeune garçon avait 11 ans, le shérif connait bien l’histoire de la ville et était proche de Dale Lacy. Le dicteur du pénitencier lui a t’il fait des confidences avant son suicide?

Jackie Torrance (Jane Levy)
Membre des compagnons de prière qui viennent en aide aux prisonniers de Shawshank, la jeune femme dynamique tente de résoudre la façon dépassionnée le mystère lié à Henry Deaver.

Warden Porter (Ann Cusack)
Mal a l’aise avec l’affaire du jeune homme inconnu qui coincide avec sa prise de poste, cette femme de tête tient Henry à distance, allant jusqu’à lui proposer un marché peu reluisant pour enterrer l’affaire qui secoue la ville.

Dennis Zalewski (Noel Fisher)
En désaccord avec les décisions de sa directrice, le gardien du pénitencier de Shawshank tente d’amener Deaver à s’occuper de l’affaire. Perturbé par la présence du jeune homme, il redoute ses capacités de nuisances

 

Les épisodes

Episode 1 : Le secret de Shawshank
2018, Maine. Dale Lacy, le directeur du pénitencier de Shawshank, se suicide. Sa remplaçante Warden Porter, découvre un jeune homme enfermé dans une cage dans une partie inoccupée de la prison. Souhaitant étouffer l’affaire, elle n’informe pas Henry Deaver que le jeune homme a prononcé son nom. Mais un appel anonyme rappel l’avocat à Castle Rock.

Episode 2 : Syndrome crépusculaire
Henry rend visite à la veuve de Lacy, Martha. La vieille femme le chasse, invoquant son passé de meurtrier. A la paroisse de la prison, Henry croise Jackie Torrance, qui lui confirme que la ville entière le croit coupable du meurtre de son père. Son ancienne voisine, Molly Strand, retrouve particulièrement son retour.

Episode 3 : La chanson de l’esprit
Lors de la présentation à la télévision de son projet de rénovation du centre-ville de Castle Rock, Molly vacille et délivre à l’anterre une information qui met la ville en émoi. Elle finit par confier ses troubles psychiques à Henry. A la suite des révélations de Molly, Warden Porter propose un marché à l’avocat.

Episode 4 : Le témoin
Henry tente de faire sortir le jeune homme de prison. Il fait part à Alan Pangborn de sa décision de mettre sa mère en maison de retraite. En faisant des recherches dans l’affaire de sa disparition, il découvre les rapports de police disparus. Zalewski insiste pour témoigner rapidement afin de dénoncer les exactions commies à Shawshank.

 

Castle Rock Serie Stephenking Canalplus

 

En introduction à la série : un documentaire sur « Castle Rock »

En préambule à la série, on ne peut donc que vous recommander de découvrir le documentaire « A la recherche de Castle Rock« , produit par la chaine Hulu, et pour lequel nous avons traduit et intégré des sous-titres sur Youtube (n’oubliez pas de les activer!)

 

 

 

Le poster de « Castle Rock » par CanalPlus 

Castle Rock Canalplus Officielle

 

 

 

 





PARTAGER L'ARTICLE
AJOUTER UN COMMENTAIRE :

Ajouter un commentaire

Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. « Maximum Overdrive », bluray chez ESC Distributions!

    08/01/2019
  2. Mad Movies – hors serie – Shining (réédition collector)

    11/01/2019
  3. Fin de Ronde (de Stephen King, en poche chez Le Livre de Poche

    06/02/2019

Publicité

Autres contenus : Series