Nous suivre sur les réseaux sociaux

Uncategorized

Steve’s Rag 28 – L’Eclipse du 20 Juillet 1963

L’Eclipse du 20 Juillet 1963
(Thomas Fortun)

 

 


 

 

Certains romans de Stephen King tels Dolores Claiborne et Jessie se déroule en partie durant l’éclipse total du soleil du 20 juillet 1963 dans le Maine. Cette éclipse a bel et bien eu lieu, en voici d’ailleurs une photo authentique.

Mais quelle signification King donne-t-il à cette éclipse ? Après quelques recherches sur le net, je n’ai pas vraiment de réponse claire, nette et précise. Je vais donc vous donner mon avis personnel.

Ôtez les masques

Vous vous souvenez sûrement de cette citation phare du roman SHINING «Ôtez les masques». Souvenez-vous également la pensée de Sarah Bannerman sur Johnny tout au début de DEAD ZONE. Elle croyait que Johnny portait un masque, tantôt Docteur Jeckyll, tantôt Mister Hyde. Je crois donc que l’éclipse est le «vrai visage», c’est une autre façon de dire «Ôtez les masques». La lune qui masque le soleil. Tout le monde a eu peur de ce que ferait Jack Torrance une fois le moment venu d’ôter les masques, il se lâcherait. Il ne ferait plus aucune différence entre fantasmes refoulés et réalité. Or c’est exactement ce qui arrive à Dolores et à Tom (le père de Jessie). Ils ont montré une partie de leur personnalité à laquelle ils ne nous ont pas donné l’habitude comme le soleil n’a pas l’habitude de se noircir.

Dans un sens, la lune masque la lumière aveuglante qu’émet le soleil. Elle obscurcit le rayonnement pour nous dévoiler la couronne solaire qui ne serait pas visible autrement. Le masque nous permet de voir ce qui est caché, ce qui se trouve derrière la lumière aveuglante.

Les contrastes

De plus, il y a plusieurs contrastes entre les deux romans JESSIE et DOLORES CLAIBORNE. D’un côté Dolores se libère et de l’autre Jessie se renferme. N’oubliez pas le contraste géographique, Jessie habite à l’ouest du Maine et Dolores à l’est. Au moment de l’éclipse, Jessie n’est qu’une enfant et Dolores est une adulte. Tout fait contraste, Ouest-Est, enfant-adulte, liberté-emprisonnement et bien sur l’éclipse qui est un contraste à elle toute seule, c’est le contraste jour-nuit mais qui se passe plus vite, plus rarement. Aussi rare que Tom touchera Jessie ou que Dolores tuera quelqu’un.

Une lutte de femmes

Mais n’oubliez pas que JESSIE et DOLORES CLAIBORNE sont des romans qui mettent la femme en valeur, qui se battent pour cette cause.

L’éclipse serait un moyen de dire, «hé les filles, ne vous laissez pas faire» et qu’il faut profiter d’une bonne occasion pour se dégager du piège de l’homme. Une éclipse est cette occasion dans Dolores Claiborne. Car Tom avait prévu de faire ce qu’il a fait au moment de l’éclipse, il a tout préparé, Dolores a tout préparé aussi. Le point commun entre Jessie et Dolores, c’est qu’elles se sont toutes les deux vengées au même âge à peu près. On pourrait donc supposer que Dolores aurait vécu les mêmes attouchements à une époque antérieure. Et elles ne sont pas seules chacune de leur côté non, elles se voient juste après l’éclipse. Elles sont liées l’une à l’autre et s’entraident inconsciemment. Elles s’entraident dans le but de se débarrasser de ces hommes brutes, sans morale.

Voilà où je veux en venir, l’éclipse n’est pas là comme fond de décor, elle est peut-être bien l’acteur principal des deux récits. Le symbole de la solidarité féminine même si les circonstances sont à la fois ressemblantes et à la fois contraires.

2 février 2004

Thomas Fortun





PARTAGER L'ARTICLE




COMMENTER avec FACEBOOK :






Partenaires pour vos achats

Dernières actus Stephen King

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

 

Notre livre

Calendrier des sorties

  1. The Outsider (roman, version originale)

    22 mai
  2. Sleeping Beauties, livre audio, Audiolib

    6 juin
  3. La Part des Ténèbres (réédition Le Livre de Poche)

    20 juin
  4. La Tour Sombre 4, livre audio, Audible

    27 juin
  5. Anatomie de l’horreur, réédition, Albin Michel

    29 août

Publicité

Autres contenus : Uncategorized