Nous suivre sur les réseaux sociaux
Interviews

“L’amour est le meilleur contraste de l’horreur” : traduction de l’interview de Stephen King / Pablo Larrain sur Reddit

Mi-juillet, en pleine promotion de la série “Histoire de Lisey”, maintenant sur Apple TV, Stephen King et le réalisateur Pablo Larrain ont répondu à une session de Questions / Réponses sur Reddit.

 

Stephenking Photo Nyt 3

 

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Si vous aimez notre travail de traduction, n’hésitez pas à liker/commenter/partager en masse sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez également nous supporter (et obtenir des avantages exclusifs) via notre compte Tipeee, pour le prix d’un petit café 😉

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

 

Le 19 juillet dernier, en pleine promotion de la nouvelle série “Histoire de Lisey” (sur Apple TV+), Stephen King et Pablo Larrain ont participé à une session de Questions / Réponses sur Reddit.

On vous a traduit, ci-dessous, les questions et réponses :

 

 

Mr King, tout d’abord, merci beaucoup pour avoir été une personne aussi influente sur ma vie. J’ai lu tout ce que vous avez publié (à ce jour) au lycée et j’ai continué sur cette tendance au fur et a mesure que vos livres sortent.

Mes questions sont : Dans quelle mesure la série “Lisey’s Story” reste fidèle à votre histoire d’origine, et y a t’il plus de projets d’adaptations pour Apple TV+?

Stephen King : Cela reste très proche du livre. Pablo a eu de bonnes idées par contre. L’une d’elle était d’utiliser l’eau comme moyen via lequel Scott et Lisey pour se rendre à Booya Moon. La seule autre chose à laquelle je peux penser est que Lisey avait 4 soeurs dans le livre, mais deux d’entres elles ne faisaient pas grand chose, donc je les ai enlevé de l’adaptation en série. 

 

 

 

Histoiredelisey Stephenking Appletv

——————-
Pour Stephen King : qu’est-ce qui vous a inspiré à écrire de l’horreur?

Stephen King : J’ai toujours apprécié les histoires émotionnelles, celles qui touchent le coeur du lecteur. L’humour est un moyen de faire cela. L’horreur en est un autre. Hey, peut-être que j’aime simplement faire peur aux gens.

——————–
Pour Pablo : est-ce que Booya Moon est supposé être une interprétation du purgatoire?

Pablo Larrain : Je ne sais pas comment répondre à cela parce que Stephen King n’est pas un homme religieux.
Stephen King : C’est le purgatoire. Il faut attendre là-bas, donc oui, c’est le purgatoire.

—————-
Bonjour à tous les deux. Ma question à Pablo Larrain, est-ce qui vous a amener à ce projet? Etait-ce quelque chose que vous avez voulu faire depuis quelques temps? Votre style comme un rêve et votre oeil pour les belles images (je suis un énorme fan de Jackie) a vraiment bien marché pour ce projet! Pour Stephen, à quelle fréquence est-ce que vous et Pablo étiez en contact pendant la collaboration pour donner vie à cette série?

Stephen King : J’étais sur le tournage autant que possible et nous discutions ensemble presque tous les deux soirs. Pablo me disait “J’ai une petite idée” et c’était généralement une bonne idée. Le principal était que nous étions en harmonie sur le projet.

————–
Pour tous les deux : comment est-ce que c’était que de travailler ensemble sur cette série? Comment balancez-vous le fait d’être fidèle à l’histoire d’origine, tout en faisant les décisions appropriées en ce qui concerne la transposition pour un medium visuel?

PS : je suis impatient de voir “Lisey’s Story” prendre vie à l’écran! Vous êtes génial, Stephen King !

Stephen King : Pablo a amené mon histoire a un tout autre niveau parce qu’il est tellement visuel. L’étendue d’eau de Booya Moon est magnifique. Je n’ai jamais eu la moindre idée de ce à quoi pouvait ressembler le Long Boy, mais Pablo savait. Il avait une idée d’un Long Boy constitué de personnes.

 

Liseysstory Serie Histoiredelisey Stephenking Appletv 01

 

 

————–
Je n’arrive pas à m’arrêter de dire “Bool Hunt”, “Water is Best” et “Long Boy”. Pouvez-vous nous dire quoi que ce soit sur la manière dont vous avez imaginez ces expressions?

Aussi, je suis très intrigué par le rôle de Clive Owen dans la série… quelles sortes d’indications lui avez-vous donnez? C’est très différent de ce que j’ai pu voir de lui par le passé.

J’aime que beaucoup des acteurs et actrices de “Lisey’s Story” ont déjà été vue dans des rôles moins imaginaires. Cela donne l’impression que tout cela pourrait bien être réel. Cela vous absorbe dans l’histoire.

Stephen King : “Bool Hunt” vient de mon enfance. J’avais un cousin plus âgé qui avait l’habitude de m’envoyer dans une chasse aux trésors et à la fin je trouvais un mot qui disait “BOOL. La fin”
“Water is best” est juste organique. Cela a été ajouté quand on a décidé d’utiliser l’eau comme image centrale.

Pablo Larrain : Et bien nous avons un gros défi, qui était de jouer quelqu’un qui est, la plupart du temps, dans différentes périodes. Ce qui est aussi difficile parce que ces périodes ont différents états émotionnels. Il devait donc exister dans différentes périodes temporaires et différents états émotionnels. Et bien sur, il a un bon personnage et une bonne histoire, mais il est aussi un acteur très talentueux et merveilleux.

————–

Sai King, tout d’abord, je vous ai pu parler à la base militaire de Rammstein, en Allemagne, il y a de nombreuses lunes, pour la sortie de “Docteur Sleep” (c’est à dire en 2013, lors de la visite européenne de Stephen King, passant en France avant de se rendre en Allemagne : voir notre article dédié). Vous étiez incroyable et nous avons beaucoup apprécié votre visite à la base! Je suis fan depuis que j’ai 9 ans. 

Ensuite, “Histoire de Lisey” est l’histoire d’amour ultime à mes yeux. Mais j’ai une impression d’histoire d’amour dans beaucoup de vos livres, même si ce ne sont pas des histoires d’amour traditionnelles. Duma Key, Revival, Insomnie.
Est-ce que vous pensez que c’est “l’amour du talent” qui brille? Ou l’amour des personnages?
J’ai juste l’impression qu’ils “résonnent” d’une manière différente. Est-ce que leur écriture semble différente? Y a t’il un livre qui a semble différent ou plus important ou plus urgent à écrire?

Stephen King : Je trouve que l’amour est le meilleur contraste de l’horreur et c’est ce qui nous fait nous surpasser dans les situations les plus difficiles. L’horreur est au sujet de la division. L’amour est au sujet de l’union. Les deux sont un constrate parfait.

 

Je trouve que l’amour est le meilleur contraste de l’horreur et c’est ce qui nous fait nous surpasser dans les situations les plus difficiles

 

————–

“Histoire de Lisey” est un de mes romans préférés. Je l’ai lu il y a bien plus de dix années. Depuis j’ai été divorcé deux fois et j’avais l’impression que le livre me parlait au sujet des connections profondes des vrais couples. J’aimerai savoir ce que votre femme en a pensé une fois le roman terminé, sachant que le fait qu’elle ait réarrangé votre bureau et mis en carton certains de vos objets lorsque vous étiez malades ait inspiré ce roman. Merci Mr King. Mon père et moi sommes de grands fans!

Stephen King : Elle a aimé le roman, mais la série télévisée est trop effrayante pour elle. Elle n’est pas une grande fan des films et séries qui font peur! 🙂

 

————–

Mr King, je sais que “Histoire de Lisey” est une histoire très autobiographique. Comment était le fait de la révisiter pour la série?

Stephen King : J’ai trouvé que la faire pour Apple+ était un énorme cadeau. Cela m’a donné la possibilité de revisiter une de mes histoires préférés et de faire un dernier jet. Et travailler avec Pablo m’a permis d’élever le niveau. Il est merveilleux réalisateur et il m’a forcé à m’améliorer.

————–

Bonjour Stephen et Pablo, je suis curieux de savoir si vous avez récemment remarqué des tendances intéressantes dans le genre de l’horreur, vous devez avoir une perspective très distincte sur le genre.

Stephen King : L’horreur en tant que genre est considéré bien plus sérieusement, avec des films comme “Get Out” et “Hereditary”.

————–

Stephen King, y avait-il des idées que vous ne pouviez pas intégrer dans le roman “Histoire de Lisey”, que vous avez essayé d’incorporer dans la série? Aussi, puisque vous avez écrit le scénario, êtes-vous content avec le rendu de l’adaptation?

Stephen King : Je voulais explorer un peu plus les relations avec les soeurs dans la série. J’étais intéressé sur les manières avec lesquelles elles ont surmonté les rivalités de leur enfance. Il y a une scène dans la série dans laquelle Darla regarde le mur d’égo du docteur et c’est très amusant. Ca ne faisait pas partie du roman.

 

 

Liseysstory Serie Histoiredelisey Stephenking Appletv 04

 

 

————–

En tant qu’auteurs d’horreur qui doivent mettre en scène le grotesque, y a t’il jamais eu une scène ou une situation que vous avez commencé à écrire et puis vous êtes-dis que “non, ça va trop loin” et avez fini par l’effacer? Si oui, pouvez-vous en parler un peu?

Stephen King : C’est une question amusante. L’idée entière de l’horreur, telle que je la comprends, est de surpasser ce que les gens ont l’habitude de parler, ou de voir. Je suis sur que le longboy de l’épisode 8 va donner des cauchemars aux gens. Je ne veux pas en dire trop, mais c’est plutôt effrayant.

————–

Merci de faire cette session de questions réponses !

J’ai entendu dire que vous (Stephen) vous asseyez et écrivez 2000 mots avant d’arrêter. En tant qu’aspirant écrivain, quels conseils et astuces me suggérez vous pour atteindre cet objectif?

Pablo, quel est votre process créatif lorsque vous et Stephen travaillez ensemble pour vous assurer que les détails écris finissent à l’écran, et commetn décidez-vous de ce qui doit être délaissé?

Merci de votre temps et je vous souhaite une très bonne journée !

Stephen King : C’est important de travailler tous les jours, parce que c’est ce qui garde l’histoire fraiche et c’est plus facile de garder le même ton et un sentiment d’immédiateté.

 

————–

Quel était la meilleure partie de travailler sur la série “Histoire de Lisey”?

Stephen King : Travailler avec Pablo, Julianne et Clive. C’était fantastique. Les studios étaient incroyables, c’était un peu comme voyager dans ma tête. Le bureau (de Scott, ndlr) ressemble exactement comme au bureau que j’avais imaginé pour Scott lorsque je travaillais sur le livre. La seule différence est que j’ai toujours dit que le bureau de Scott était un peu plus illuminé, avec des murs blancs, mais sinon vraiment comme je l’avais imaginé.

Pablo larrain : C’est probablement parce que l’histoire est tellement pertinente, mais l’équipe (Stephen, le casting, Darious Khondji le directeur de photographie, Guy Hendrix Dyas notre production designer, Catherine George notre costume designer. Et puis il y avait JJ Abrams, Ben Stephenson et Rachel Rusch de Bad Robot. Ils disent que lorsque l’on fait cegenre de choses, c’est un peu comme une famille qui a une liaison très intime pendant une longue période, et c’est vrai. Nous avions une équipe incroyable.

————–

Bonjour Stephen, j’ai une question en tête depuis mai 2009 lorsque j’ai lu “Histoire de Lisey” pour la première fois : avez-vous écrit “Empty Devils”? Est-ce qu’il existe quelque part, caché?
Je me suis toujours demandé si vous l’avez caché quelque part de la même manière que Mike Noonan a rangé des livres non publiés.

Stephen King : Je n’ai pas écrit “Empty Devils” mais c’fest un super titre, n’est-ce pas? Shakespearea écrit : “L’enfer est vide, tous les démons sont ici”

————–

Une question pour à la fois King et Larrain : en ce qui concerne les loisirs et le repos, quels sont vos lieux préférés? Passez-vous du temps en famille, à la ferme, dans des musées, des zoos, etc?

Pablo Larrain : Pour moi, c’est la Patagonie, profondément en Patagoniste. C’est comme cela que je me déconnecte de tout et me reconnecte avec la nature. Mais tu vis en nature dans le Maine, n’est-ce pas Stephen?

Stephen King : Je suis dans le Maine. J’aime mon jardin, j’aime juste y sortir et jouer au frisbee avec mon chien. (Molly, le corgi de Stephen King)  

 

[molly la chose du mal stephenking corgi chien]

 

————–

Bonjour Mr Larrain, je suis curieux sur le process de décision pour l’aspect technique des images individuelles du scénario, pouvez-vous nous en parler?

Pablo Larrain : Je pense que beaucoup de réalisateurs préparent habituellement beaucoup de choses en amont avec des shooting boards et d’autres aspects techniques sur la base des scénarios. Je ne peux pas faire cela, et j’admire ceux qui le peuvent. Je suis davantage sur le tournage avec les acteurs, à essayer de comprendre comment un espace va marcher, et être très spécifique sur comment raconter cette partie de l’histoire. J’ai ressentit beaucoup de l’énergie des scénarios, on bougeait la caméra environ 80% du temps, ce qui fait beaucoup, la caméra était constamment en mouvement, parfois de manière lente, parfois rapidement, et parfois en suivant les mouvements de l’histoire, plutôt que les mouvements des personnages.

————–

Stephen King, quel est votre conseil pour écrire une scène à suspense?

Stephen King : Le lecteur ou le spectateur doit toujours avoir un pas en avance. Le personnage ne sait pas ce qu’il va se passer, mais le lecteur et ou spectateur en a une bonne idée.

————–

Bonjour Mr Larrain, je suis d’amérique latine donc je suis particulièrement fier d’apprendre cette collaboration. J’ai remarqué que bien que vous avez des histoires directes en approche, vous incluez des aspects philosophique dans vos histoires. Pensez-vous que ce type de philosophie soit compatible avec l’horreur?

Pablo Larrain : bien sur. Je pense que l’horreur peut tenir n’importe quel type d’aspect narratif ou intellectuel. C’était ma grande leçon. Le fantastique et l’horreur peuvent être une manière très unique d’exprimer des choses qui peuvent être très inhabituel. Mais tout a de la place avec l’horreur, je trouve.

Stephen King : Je pense que l’on peut dire ce que l’on veut. Pour moi c’est presque poétique. C’est le language des rêves. Cela vous laisse aller n’importe où. Je pense que c’est un genre très flexible.

 

————–

D’où vient le concept de Boo’ya moon et la bool hunt (chasse aux fous)? Est-ce quelque chose que vous avez imaginé?

Stephen King : La “chasse aux fous” vient de mon enfance, une sortie de chasse aux trésors. Booya moon résonnait pour moi une sorte de nom qu’un enfant donnerai à une terre magique.

 

————–
Quelle est l’origine de Bool? C’est un mot très étrange?

Stephen King : Cela provient de ma cousine ainée, Susan Story. J’avais un coup de coeur pour elle à l’époque! Je ne sais pas d’où elle a trouvé ce terme.

—————–

Bonjour Stephen, comment imaginez-vous ces bizzareries linguistiques que vous utilisez pour rendre vos personnages prendre vie? Par exemple Lisey et Holly utilisent certains mots qui sont bien spécifiques à eux. Holly aime l’adjectif “poopy” (merdeux? crasseux? ndlr)

Stephen King : J’essaie d’écouter les personnages. Il y avait beaucoup de langage personnel dans le roman “Histoire de Lisey” qui n’est pas dans la série.

—————

Mr King, y a t’il un genre que vous n’avez jamais écrit auquel vous souhaiteriez essayer?

Stephen King : Une longue histoire dramatique de famille, peut-être.

 

————–

Pour vous deux : Etant une personne qui n’a pas lu “Histoire de Lisey”, dois-je aller aveuglément dans la série ou lire d’abord le livre? Je ne sais jamais quel est le bon choix!

Pour Pablo : Qu’est-ce qui, dans l’histoire, vous a excité pour donner vie à ce projet? Quel a été votre baptisme dans le genre de l’horreur?

Pour Stephen : Quelle adaptation, dont vous aviez des doutes, est devenu une de vos préférée? Préférez-vous quand les adaptations restent proches de votre histoire ou celles qui se développent une vie par soi-même?

Merci !

Stephen King : Je pense que vous devriez d’abord voir la série. Voyez le livre comme “un bonus additionnel”.

 

—————-
Bonjour Stephen, bonjour Pablo, merci de participer à cette session de questions / réponses. C’est une question pour vous deux. Je me demandais quel est l’objet physique que vous possédez depuis le plus longtemps.

Stephen King : Le miroir à main de ma mère
Pablo Larrain : Mon corps

—————-

J’ai aimé la série “Histoire de Lisey”, surtout le dernier épisode. Les images étaient magnifiques et la musique était absolument superbe. Merci pour votre travail dur sur cette incroyable série. Je suis impatient de voir ce que vous allez faire ensuite.

(Mais j’étais inconfortable à l’idée que l’entrée à Booyah Moon se faisait via le fait de couler de l’eau jusqu’à ce que l’évier déborde. Je n’arrêtais pas de penser à tout l’essorage que cela nécessiterai à leur retour. Et est-ce que l’eau n’aurai pas coulé à travers le sol et dans les pièces du bas? Oui, c’était ce qui m’a le plus perturbé dans la série!)

Stephen King : Je te l’avais dit Pablo, et tu ne m’as jamais répondu.

Pablo Larrain : L’eau est une transition entre l’aspect physique et l’aspect mental. Si vous voulez avoir Julianne Moore mouillée pendant 3h et demi chaque jour dans un studio de New York City…

Stephen King : Oui, accuse moi!

Pablo Larrain : C’était vraiment une décision prétique. Ce n’est pas la réponse la plus excitante, mais c’est vrai. Il y en a une qui est encore pire : quand elle plonge et se guérit toute seule, elle asperge son visage d’eau, elle se tourne et son visage est sec. Mais personne n’a rien dit à ce sujet, donc peut-être que je ne devrai pas l’écrire.

 

Histoiredelisey Nouvelles Photos 07

 

 


 

 

Attention, spoiler : si vous n’avez pas vu la série on vous recommande d’arrêter ici car la question révèle les dernières images de la série

 

 

 

 

Pouvez-vous expliquer la raison pour laquelle le phare s’allume à la fin? Y aura t’il une série? Merci pour les histoires géniales !

Stephen King : Pablo doit répondre à la question du phare. Le phare était son idée.

Pablo Larrain : Je dirai, je pense que quand une histoire qui est tellement développée arrive à un terme, que tout fini à sa place, c’est bien d’avoir quelque chose qui puisse être ouvert. Juste une petite chose pour que le public puisse continuer à s’interroger.

Stephen King : Et qu’est-ce qu’un phare? C’est quelque chose qui est supposé garder les gens en sécurité. J’ai toujours perçu le phare comme protégeant Lisey et les garçons. Un écrivain puise dans son enfance. Pour Scott Landon, quand il est enfant il y a un phare dans cette maison pourrie de Pennsylvanie où les garçons ont grandit. A un moment donné, c’est resté dans l’esprit de Scott et est devenu partie intégrante du livre, c’est sur la couverture. Pour moi, c’est un symbole de sécurité et de protection.

Pablo Larrain : C’est l’oeil de la mort.

Stephen King : Ca tue ce que je viens de dire! Mais Pablo est tellement poétique et visuel. Dans le scénario d’origine, ce qui se passe dans le bureau c’est que la climatisation s’allume et s’éteint toute seule, mais ce n’était pas assez visuel, donc Pablo s’est dit qu’on pouvait allumer et éteindre le phare.

Pablo Larrain : Et ça bien marché avec la bagarre entre les soeurs et Dooley, lorsqu’il éteint les lumières.

Stephen King : Pour faire simple, j’écris des trucs et Pablo les rend beau!

 

Pour faire simple, j’écris des trucs et Pablo les rend beau!

 

 

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

 

Si vous aimez notre travail de traduction, n’hésitez pas à liker/commenter/partager en masse sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez également nous supporter (et obtenir des avantages exclusifs) via notre compte Tipeee, pour le prix d’un petit café 😉

 

…………………………………………………………………………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

 





VOUS AIMEZ L'ARTICLE? N'HESITEZ PAS A LE PARTAGER ;)

ENVIE DE DONNER VOTRE AVIS? Cliquez ici pour laisser un commentaire


Autres contenus : Interviews

En vente dans notre boutique :

Découvrez notre boutique :

Notre livre : gratuit sur demande!

DECOUVREZ NOTRE LIVRE ==> Les adaptations de Stephen King

La nouvelle "Bibliographie Stephen King"

La nouvelle 'Bibliographie Stephen King'

Les vidéos de notre chaine Youtube :

PARTENAIRES POUR VOS ACHATS

PUBLICITE

Avantages exclusifs

DERNIÈRES ACTUS STEPHEN KING

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX

NEWSLETTER

NOTRE LIVRE (VERSION 2020 !!!)

Calendrier

  1. [ENG] Creepshow : saison 2 en bluray, avec les épisodes spéciaux !

    7 décembre
  2. [ENG] Seasons of Terror, avec une nouvelle de Stephen King en BD

    01/01/2022
  3. [EN] The making of Creepshow 2, par Lee Karr

    01/01/2022
  4. “Après”, de Stephen King : livre audio, CD MP3, chez Audiolib

    19/01/2022
  5. [ENG] Sleeping Beauties #9, comic book

    26/01/2022

Publicité