Nous suivre sur les réseaux sociaux
Stephen King

20 ans après son accident, Stephen King reconnait la chance d’avoir survécu

Le 19 juin 1999, Stephen King était victime d’un accident qui allait le marquer à jamais.  Tant physiquement, psychologiquement que sur son oeuvre littéraire. 20 ans plus tard, jour pour jour, Stephen King a tweeté avoir conscience de la chance d’avoir survécu : « chaque jour est un cadeau ».

 

Stephen King Portrait Auteur

 

Comme à son habitude, le 19 juin 1999, Stephen King se promenait sur les routes du Maine. Soudainement, vers 16h30, l’auteur se retrouve frappé de plein fouet par un mini-van dont le chauffeur, Bryan Smith avait perdu le contrôle après avoir été distrait par un de ses chiens.

Gisant dans le fossé, Stephen King a été emmené par hélicoptère à l’hopital central du Maine où il subira des opérations. Il souffrait alors de nombreuses fractures, de côtes cassées, s’est retrouvé avec un poumon perforé et de saignements au crâne.

Dans sa mésaventure, bien qu’il en avait depuis conscience, il l’a rappelé hier sur Twitter : 
« Le 19 juin 1999, j’ai été frappé par un van en me promenant. Tandis que j’étais allongé inconscient dans un hopital, les docteurs débattaient de m’amputer la jambe droit et ont décidé, dans un premier temps, de me la laisser. Je m’en suis remis. Chaque jour depuis 20 ans ont été un cadeau ».

Stephen King mettra longtemps pour se remettre de cet accident, et celui-ci laissera un impact indélébile sur l’auteur.

Tout d’abord, bien qu’étant financièrement à l’aise, il a fait un procès à son assurance santé pour disputer les frais engagés.
Les anti-douleurs l’ont fait replongé dans les addictions dont il s’était débarassé : c’est un fait notoire qu’il était alcoolique et prenait des drogues durant les années 80, au point de ne pas se rappeler de l’écriture de certains livres. On peut d’ailleurs remarquer l’impact de l’alcool et des addictions dans plusieurs de ses livres. Notamment « Shining« , sa suite « Docteur Sleep » ainsi que « Revival« .

Reconnaissant de la chance qu’il a eu, il n’hésite pas à promouvoir et faire un appel au don du sang (dont les réserves sont très basses actuellement en France!) et ainsi inciter les citoyens à sauver d’autres personnes victimes d’accidents.

 

Stephenking Accident Stephenking Accident2

 

 

Mais aussi et surtout, l’impact est psychologique. L’auteur mettra plusieurs mois à se remettre physiquement, d’ailleurs le premier livre qu’il écrit après son accident, « Dreamcatcher » est écrit partiellement à la main dans sa chambre d’hopital, et l’auteur intègre directement son accident dans plusieurs de ses histoires.

 

Stephen King intègre son accident dans son oeuvre

 

C’est notamment le cas dans le scénario de la série « Kingdom Hospital », dans lequel un artiste est victime d’un accident très similaire au sien, ce qui va déclencher l’intrigue de la série.

C’est également le cas avec « La Tour Sombre » : l’auteur prenant compte sa mortalité, décide dans un premier temps d’écrire des guidelines pour que son fils Joe Hill finisse sa saga, si jamais il devait décéder avant de la finir, et décide de se replonger pour écrire d’affilé les 3 derniers tome de sa saga majeure, celle qui recoupe tout son univers (découvrez par ailleurs notre article sur le « multiverse » de Stephen King, dans lequel les histoires sont toutes interconnectées). 
Stephen King s’intègre d’ailleurs dans une mise en abyme de « La Tour Sombre » et y inclut son accident. Il repasse également sur le premier livre de la saga pour y intégrer le chiffre 19, qui obtient une signification particulière tout au long des livres !

Mais l’accident de Stephen King laisse bien entendu des traces indélébiles et ne le quitte pas. Dans son tweet, il évoque que les docteurs ont faillit lui amputé la jambe… un élément (l’amputation et ses conséquences) qu’il intègre dans son livre « Duma Key« , qui se déroule d’ailleurs sur les plages et côtes de Floride… comme Stephen King. En effet, lui et sa femme Tabitha King achètent en 2001 une maison de 700m2 où ils vont dorénavant passer les hivers.

 

Contrairement à la rumeur courante selon laquelle Stephen King a acheté le van de son accident pour le détruire à coup de massue, c’est en réalité Tabitha King qui décide de l’acheter pour le détruire. En effet, selon Stephen King dans une interview de ses dernières années, Tabitha King avait décidé de l’acheter pour éviter qu’il se retrouve mis aux enchères comme la cammionnette qui a failli oté la vie de Stephen King.
Elle l’a donc acheté et fait détruire dans une presseuse comme on en voit régulièrement dans les films.

Quant à Bryan Smith, qui a chamboulé à jamais la vie de Stephen King… il est décédé en septembre 2000 d’une overdose de médicaments. Comme Stephen King, il a souffert de l’accident et prenait en conséquence des anti-douleurs.

 





PARTAGER L'ARTICLE
DONNEZ VOTRE AVIS : laissez un commentaire en cliquant ici

Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. Simetierre (2019), FR, en DVD / Bluray

    21 août
  2. Stand By Me, FR, en bluray 4K ultra HD

    26 août
  3. Sleeping Beauties, FR, chez Le Livre de Poche

    4 septembre
  4. « D’après une histoire de Stephen King », FR, livre sur Stephen King

    4 septembre
  5. CA Chapitre 2, ENG : sortie américaine

    5 septembre

Publicité

Autres contenus : Stephen King