Nous suivre sur les réseaux sociaux
Stephen King

Stephen King récompensé par un Audie Award pour son oeuvre littéraire

Stephen King a été mis à l’honneur des prochains Audie Awards (liés aux livres audios), et reçu le 2 mars 2020, un prix le récompensant pour l’ensemble de son oeuvre littéraire. 

 

Stephenking Lifetimeawards Audie 2020

 

Le site Liljas Library nous apprend aujourd’hui que Stephen King recevra le 2 mars 2020 un nouveau prix littéraire : un Audie Awards pour l’ensemble de son oeuvre littéraire.

Les Audie Awards sont organisés depuis 1986, par l’association américaine des éditeurs audios. Ils récompensent chaque année les meilleures lecture de livres et de divertissements audios.
Pour l’édition 2020, l’association organisatrice des Audie Awards a décidé de délivrer à Stephen King un Lifetime Achievement Awards, soit un prix le récompensant pour l’ensemble de son oeuvre, et l’auteur devrait recevoir le prix en personne durant le gala de cette récompense littéraire.

« Mr King, quatre fois lauréat des Audie Awards et nominé à 17 reprises, est l’auteur de plus de 60 livres, chacun d’entres eux des best-sellers mondiaux. Défenseur de longue date des livres audios, Mr King a un jour détaillé son amour de ce format : ‘La narration est un test abrasif. On n’appelle pas cela raconter une histoire pour rien. » Mr King a prêté sa voix pour plusieurs de ses livres audios, publié des livres audios originaux et a utilisé son mégaphone pour souligner les joies de l’écoute ».

 

Tandis que Stephen King recevra un prix d’honneur durant la cérémonie 2020, plusieurs livres audios de Stephen King ont été nominés pour cette édition, mais aucun n’aura gagné. Ainsi, ont été en finale de l’édition 2019 : 
– Dans la catégorie « Thriller » : « The Outsider », lu par Will Patton… qui a perdu face à Crimson Lake
– Dans la catégorie  « Meilleur lecteur masculin » : « Simetierre », lu par Michael D. Hall (l’acteur de Dexter), qui a perdu face à « Watchers », de Dean Koontz, lu par Edoardo Ballerini.

Mais des livres audios de Stephen King ont par le passé remporté des Audie Awards:
– En 2014 : « Docteur Sleep », lu par Will Patton, a remporté le prix de la « Meilleure Fiction »
– En 2009 : « Duma Key », lu par John Slattery a remporté (à ex aequo) le prix de la « Meilleure Fiction »
– En 2002 : « Le Talisman », lu par Frank Muller a remporté celui de la « Meilleure « Fiction »

 

Stephen King est non seulement un amateur de lecteur audio, mais il n’hésites pas non plus à prêter de sa voix.
En effet, il a lu plusieurs de ses livres audios (les plus récents datant de 2018 et étant les versions audiobooks de son livre « Elévation », et certains textes de l’anthologie « Flight or Fright » qu’il a co-édité avec Bev Vincent), et cela constitue d’ailleurs une des rubriques de notre livre « Les adaptations de Stephen King ».

 

MAJ du 22 mars 2020 : 


Joe Hill
a partagé quelques photos sur son compte instagram, voir ci-dessous.
Stephen King a donc remporté un prix pour l’ensemble de son oeuvre littéraire (un Lifetime Achievement Award), tandis que Joe a remporté un prix pour la version livre audio de « Full Throttle », son recueil de nouvelles.

 

La vidéo, notre retranscription et traduction de la soirée



La chaine américan CSPAN a diffusé cette nuit un enregistrement vidéo complet de la soirée, disponible sur leur site.

La vidéo n’ayant pas été partagée officiellement par Youtube, nous ne pourrons pour le moment que vous proposer une retranscription accompagnée de notre traduction, voir ci-dessous.
> Si vous voulez voir l’intégralité de la vidéo des Audie Awards, sur le site de la chaine CSPAN.

 

– Introduction de la présidente de la APA   (à 39min10)

 

Bonjour, je suis Ana Maria Allessi et je suis la présidente du comité de l’Association des Editeurs de Livres audios (APA), et c’est mon plaisir de diriger l’attention au sujet de Stephen King, qui, pendant des années, bien avant que les livres audios ne soient devenus à la mode, était devenu champion du monde le travail que chacun d’entre vous fait, et toute la magie que vous créez.
Au travers de son support, il a développé l’expérience et a inspiré des améliorations pour les livres audios, et c’est avec un grand enthousiaste et notre gratitude que nous célébrons Stephen King en lui remettant un Lifetime Achievement Award (un prix le récompensant pour l’ensemble de sa carrière, ndlr).

 

 

– Message des narrateurs de livres audios de Stephen King (vers 40min)

 

(Une vidéo composée par plusieurs des lecteurs ayant lus ses livres au format audio est présentée)
Tim Sample : Yo, Stephen King
Michael Kelly : tout d’abord je veux te dire merci pour toutes les aventures passionnantes sur lesquelles tu nous a mené.
Campbell Scott : Les livres sont comme des enfants, à la fois mystérieux et en partie effrayants. Mais j’aime les lire à voir hautes.
Dennis Boutsikaris : Et je me sens honoré d’avoir été ne serait-ce qu’une petite partie de ton imagination et de ton art.
John Slattery : J’ai eu le plaisir d’enregistré « Duma Key« , il y a quelques années, qui, il me semble à remporté un Audie! Je suis un énorme fan, je l’ai été depuis toujours.
Erika Muller : Si mon Frank était parmi nous, il lèverai son verre et t’en souhaiterai bien plus encore. Mais quelle voix choisirai t’il?
Martin Ireland : Je me dois de te dire que tes personnage me manquent, je les sens toujours en moi.
Mare Winningham : J’ai eu le plaisir d’être la narratrice de ton livre « Histoire de Lisey« , j’ai aimé joué toutes ces soeurs. « Booya! » (Rires)
Holter Graham : J’ai été privilégié et chanceux de lire « Christine« , un livre vraiment incroyable et difficile et merveilleux livre, un trésor.
Robert Petkoff : J’ai été chanceux de lire ton histoire « The Blue Air Compressor » (inédite en français). La règle numéro 1 pour les écrivains, est que celui qui écrit l’histoire ne vaut strictement rien comparé à ceux qui écoutent les livres. Et je trouve que cela s’applique aussi aux narrateurs.
Steven Weber : Et cela n’a pas seulement été amusant, d’effrayer les gens, mais (m’a) permis d’apprendre au sujet de la nature humaine, parce qu’à la fin, c’est ce qui importe au sujet de l’écriture pour moi.
Jessica Hecht : Je comprends maintenant comment quelqu’un peut vivre 3 ans sans se rendre compte que son mari est un tueur en série. Tu es incroyable.
Kathleen Chalfant : Stephen King est certainement vivant et en bonne santé et le monde est un bien meilleur monde pour cela.
Fred Weller : Stephen King sera toujours lu dans 100 ans.
Santino Fontana : J’ai été chanceux de lire tes histoires, je suis impatient, en tant qu’acteur et narrateur, de voir ce que tu va encore nous apporter.
Par chacun d’entres eux : Félicitations!!
Tim Sample : Félicitations pour ce Lifetime Achievement Award, personne ne le mérite plus que toi.
Holter Graham : Tu en a accompli assez pour 5 vies entières, mais bravo, continue de gérer.

 

 

– Message de Joe Hill au sujet de son père  (vers 42min40) 

 

La présidente introduit Joe Hill :

C’est en réalité notre premier petit cadeau d’avoir Joe Hill, présenter le prix.
Vous connaissez tous Joe, mais au cas ou vous avez besoin d’un petit rappel.
Il est l’auteur bestseller de NOSFERA2, et il a gagné, il y a tout juste quelques secondes, un Audie pour « Full Throttle » et il est l’auteur de « Locke and Key« , une série de comics qui a été publié sur une longue période et une série à succès sur Netflix, et je suis très heureuse de souhaiter la bienvenue à Mr Joe Hill.

 

Joe Hill : 

Ana Maria, merci.
Je suis honoré d’être ici ce soir pour célébrer les livres audios, aux cotés de ceux qui travaillent si dur et tellement bien pour les apporter aux lecteurs où qu’ils soient.
Je suis spécialement content parce que j’ai eu le privilège de présenter le Lifetime Achievement Award à Stephen King, qui, comme vous le savez tous, a été le meilleur ambassadeur des livres audios que n’importe qui aurai pu espérer.

Son amour et son enthousiasme contagieux pour eux remontent à plusieurs décennies.
Je le sais.
J’y étais.

Mes parents se sont rencontrés durant un cours de poésie. Et après qu’ils se soient marriés, ils ont remplis leur maison de livres. Des livres se trouvaient dans chacune des pièces. Amassés sur des bibliothèques et en piles.

Quand nous nous asseyions à table, nos conversations portaient presque entièrement sur des personnes et mondes imaginaires, des conflits fictifs, sur des assiettes que mon père dont la spécialité culinaire était des spaghettis dans lesquels il jetait des steaks hachés, nous discutions au sujet d’auteurs, de librairies, de l’édition, et le sujet bien connu des critiques littéraires sans morales.

La meilleure partie de ces journées était après le dinner, lorsque nous nous amassions sur le sofa et faisions tourner un livre. Nous lisions tour à tour à haute voix. De cette manière nous avons vécu au travers de « Le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique » (le premier livre de Narnia, ndlr) et « Vol et Volupté » (par Lawrence Block, ndlr), et les histoires de HP Lovecraft qui étaient tellement prétentieuses et trop écrites. Elles nous ont rendu hystériques.

Au 47 West Broadway, Bangor, Maine (l’adresse de la maison des King, ndlr), les histoires étaient toujours dans l’air, et dans les oreilles.

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que mon père est un glouton pour les histoires. Il peut à peine passer une heure sans se jeter sur une.
Ce diner doit le tuer.
Imaginez toutes les pages qu’il pourrait être en train de lire, maintenant.

Quand j’étais un enfant, je ne le voyais jamais sortir sans un livre de poche. A Fenway Park (stade de baseball des Boston Red Sox, son équipe préférée, ndlr), il lisait entre les manches et utilisait les pages de fin pour noter les scores des matchs.

 

Stephenking Reading Baseball

 

Il lisait 3 pages en faisant la queue pour acheter des billets de cinéma. Et trois autres en faisant la queue pour le popcorn.

Mais que pouvait faire un lecteur assidu durant ce temps frustrant lorsque ses mains n’étaient pas en mesure de tourner les pages, comme en conduisant pendant 3 heures pour traverser l’état du Maine?
La réponse était bien entendu d’écouter un livre audio. Et si les enfants se plaignent… augmenter le volume jusqu’à ne plus pouvoir les entendre.

Durant les années 1990s, les livres audios étant commercialement disponibles n’étaient pas satisfaisant pour un type comme mon père. Pour garder des prix faibles, il était nécessaire de faire tenir un livre sur seulement 2 cassettes. Qui nécessitait des coupures haineuses. Du point de vue de mon père, c’était la différence entre obtenir un repas complet, un hamburger des frites et un coca, et n’obtenir que le papier gras des hamburgers. Pas vraiment attirant.

Il a découvert dans un catalogue une société qui proposait des livres audios non abrégés. Ils n’avaient pas un grand catalogue mais ils en avaient assez, et comme vous l’avez déjà entendu, assez c’est un festin.
Mon père était en mesure de commander des livres audios de ses auteurs préférés. Steinbeck, John D MacDonald… rapidement il s’est mis à commander des livres non pas basés sur qui les avait écris, mais qui les lisait. Il est tombé amoureux de certaines voix et commandaient des livres pour le simple plaisir d’écouter une autre histoire lue par Wolfram Kennesky (?) ou Frank Muller.

Quand les livres enregistrés ne lui permettaient pas d’obtenir une histoire qu’il voulait entendre, il avait une autre ressource. Ses enfants.
Comme tous les enfants, nous avions des besoins financiers. Notre père a exploité notre cupidité pour développer sa bibliothèque de livres audios, nous payant pour lire des livres sur cassettes. Je crois que notre salaire a débuté à $12 pour 60 minutes.
Bien que, son premier lecteur, ma soeur Naomi, était une impitoyable négociatrice et a reàu à le faire monter jusqu’à 20 dollars par cassette.

 

Découvrez aussi :
un essai de Joe Hill, sur les lectures pour son père et l’impact que cela a vu sur son appréciation de la lecture
« Quand Stephen King est ton père, le monde est rempli de monstres », écrit Joe Hill
Vidéo : une discussion publique entre Joe Hill et Stephen King
dans laquelle ce sujet est abordé

 

 

Il a obtenu les livres audios qu’il voulait et de manière imprévue mais bien heureuse, ses enfants ont appris à gagner en confiance à donner une voix aux histoires.
Le plaisir que mon père a pris, les cassettes qu’on a enregistré pour lui et les livres qu’il a commandé ont fait qu’il voulait mieux pour les autres écouteurs de livres audios. Il a commencé à refuser que ses livres soit proposé en versions abrégées et pousser pour qu’ils soient proposés en version complète.

En sortant des versions complètes de ses livres, il a changé les attentes de ce à quoi devraient et pourraient être les livres audios. Cela a généré que de nombreux autres lecteurs voulaient le menu complet également. Bien entendu, mon père a adouci le débat en travaillant avec les meilleurs.
Pendant des années, Frank Muller a prêté sa voix appaisante aux mots de Stephen King.
Mon père a une fois fait la remarque que lorsqu’il écrivait une nouvelle histoire, il entendait la voix de Frank Muller la lui lire en retour, dans sa tête.

D’autres histoires ont pris vie par certains des meilleurs lecteurs qui se sont mis devant le micro. George Cardell (?), Kathy Bates, Ron McCarthy, Jessica Hecht, Oswalt Patton et d’autres.
Hey, et pour ceux d’entres vous qui se demandent ce que cela aurait été que de trainer avec la famille King après le diner, tandis qu’on faisait tourner un livre, c’est assez facile de satisfaire votre curiosité. Mon père a lu plusieurs de ses propres histoires (on a une partie dédiée à ce sujet dans notre livre « Les adaptations de Stephen King », ndlr), et ma mère a lu « La maison de Maple Street » pour une de ses nombreuses anthologies en livres audios.

Son amour pour le genre s’est développé en la sortie de plusieurs histoires, d’abord au format audio (il s’agit notamment de « Blood and Smoke », une anthologie de 4 histoires diffusées pour la première fois au format audio, et cette anthologie n’a jamais été proposée dans un autre format, ndlr), convaincu que c’était la meilleure façon de les apprécier. Sentant qu’elles se devaient d’être racontées, et entendues, plutôt que lues.

Bloodandsmoke Stephenking

 

Son amour pour les talentueux narrateurs qui donnaient la vie aux livres audios est la raison pour laquelle, après que Frank Muller ait souffert une opération cérébrale en 2001 et fut hospitalisé sans avoir d’assurance adéquante, mon père a fondé la Wavedancer Foundation pour offrir des aides financières aux artistes qui souffraient de blessures et des désastres personnels.

(Applaudissements)

La Wavedancer Foundation est devenue la Haven Foundation  et est venu en aide à de nombreuses personnes, parce que, pour citer mon père, « il n’y en a jamais eu autant de (personnes dans le) besoins ».

Après près de 5 décennies passées à évangéliser le format des livres audios, offrant sans cesse de l’aide aux personnes qui ont rendu les livres audios possibles et avoir inspiré plusieurs centaines de milliers de personnes à découvrir la joie d’écouter de bonnes histoires bien lues, c’est bien juste qu’il doive recevoir ce soir ce Lifetime Achievement Award.
S’il vous plait applaudissez le à nouveau.

(Applaudissements)

 

 

– Mini-discours de Stephen King  (env 50 min 35) 

(Applaudissements)
Merci. Ca ferai une sacré arme, n’est-ce pas? C’est lourd!
Je ne vais pas prendre beaucoup de votre temps. Vous pourriez à la place être en train d’écouter un livre audio. Et Joe, je t’apporterai ton chèque.
Je voulais juste vous dire que, même de nos jours… vous savez, George aurrait pu prendre une voix grave et je peux toujours l’entendre, dans ses premières années dire : « Si la cassette n’arrive pas à jouer, frappez la dans la paume de votre main. Si vous ne pouvez pas autrement, rembobinez la et renvoyez la et on vous renverrai une autre cassette ».
C’était la vieille époque, et on a traversé beaucoup de choses depuis. Je voudrais juste dire une chose.
Les gens me demandent souvent si je lis mes livres. Ce qui est une chose ridicule à dire, puisque je sais ce qui en sort.
Mais vous savez quoi? Je les écoute tous. Et la raison est qu’on y entend tout ce qui a été bien fait, et tout ce qui a été mal écrit.
C’est la forme la plus honorable de narration qu’il existe. Elle remonte aux tous débuts.
Et j’ai des narrateurs que j’aime. Santino Fontana a lu un fantastique travail sur « L’institut« , Holter Graham a fait « Christine » et je lui ai donné son premier travail d’acteur. On a traversé un tunnel ensemble, on en est ressorti recouvert de boue. C’était pour le film « Maximum Overdrive » et il était ce qu’il y a de mieux (dans le film, ndlr).
Et donc, merci beaucoup! J’apprécie

 

Stephenking Et Joehill Audie Awards2020 01
Stephenking Et Joehill Audie Awards2020 02
Stephenking Et Joehill Audie Awards2020 03

 

 

Découvrez ci-dessous une vidéo dans laquelle Stephen King parle des livres audios (et on vous mis une retranscription/traduction juste dessous) :

 

 


(On vous a créé des sous-titres pour la vidéo : vous n’avez qu’à les activer)

 

 

Je suis Stephen King et je suis convaincu qu’un bon livre audio dit beaucoup de choses. 
Les livres audios sont important parce qu’ils proviennent de la plus ancienne des traditions de narration, qui est le fait de raconter des histories.

Je dis aux gens que la différence entre un livre que tu lis et un livre que tu écoutes, est comme la différence entre une piste sonore mono et du stereo.
Je dirais que le meilleur livre audio que j’ai jamais écouté était un roman de James Ellroy intitulé « Bloods are over ».
Le livre était lu par Craig Lawson et lorsque je l’ai entendu je me suis immédiatement dit que je le voulais lire certains de mes livres. L’écouter était une expérience formidable. C’était comme écouter du jazz. Comme beaucoup de gens, j’en écoute beaucoup en voiture. Je marche aussi tous les jours, 3 ou 4 km, on ne peut pas forcément lire en se promenant, mais il est possible de mettre des écouteurs et d’écouter une histoire.
C’est une excellente manière de faire plusieurs choses à la fois, si l’on est une personne très occupée on peut faire ce que l’on fait tout en étant divertit. On ne peut pas mieux faire.

Le plus tu écoutes des livres audios, et j’en écoute probablement 18 à 24 par an, le plus tu commence à apprécier les mots comme des sons, ce qui est quelque chose que l’on ne fait pas forcément lorsqu’on lit à soit-même. Plus on le fait, plus on veut le faire, plus on éduque son esprit à écouter avec ses oreilles au lieu de lire avec ses yeux, et plus tu vois à quel point c’est amusant et à quel point c’est enrichissant. Tu peux pas aller jeter un oeil un peu plus loin dans le livre, tu ne peux pas voir ce qu’il va se passer. Tu es à la grâce du lecteur et ça créée du suspense, donc tu ressens l’intégralité de l’expérience. Tu ressens toute la texture de la chose.

En ce qui me concerne, les livres audios sont merveilleux.

 

 

Enfin, ce n’est pas la première fois que Stephen King remporte un prix le récompensant pour l’ensemble de sa carrière littéraire. Il en a en réalité d’ores et déjà reçu un certain nombre depuis le début des années 200s.

Découvrez aussi un essai (que nous vous avons traduit) d’Owen King, que son père Stephen King, payait pour lui enregistrer des livres sur cassettes… et l’impact que cela a eu sur sa vie.

 

King Fathers Day Audiobooks

 





PARTAGER L'ARTICLE

ENVIE DE DONNER VOTRE AVIS? Laissez un commentaire ci-dessous


Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

Notre livre (version 2020 !!!)

Calendrier

  1. L’institut, FR, livre audio, chez Audiolib

    15 avril
  2. If It Bleeds, ENG, recueil

    28 avril
  3. Classe tous risques, FR, chez Le Livre de Poche

    6 mai
  4. Castle Rock saison 2, ENG, DVD et Bluray

    19 mai
  5. Creepshow saison 1, ENG, en DVD et Bluray

    19 mai

Publicité

Autres contenus : Stephen King

En vente dans notre boutique :