Nous suivre sur les réseaux sociaux
Conseils

Décès de Carlos Ruiz Zafon, auteur de « L’ombre du vent », roman encensé par Stephen King

L’auteur espagnol Carlos Ruiz Zafon est décédé vendredi dernier à l’âge de 55 ans.
Il était l’auteur de « L’ombre du vent », publié en France chez Grasset, le deuxième livre espagnol le plus vendu au monde.

Ce livre avait été fortement encensé par Stephen King lors de sa sortie américaine.

 

 

Carlos Ruiz Zafon2

 

L’annonce a été réalisée vendredi dernier par son éditeur espagnol : Carlos Ruiz Zafon est décédé à Los Angeles, où il vivait depuis quelques années.
L’auteur avait déjà rencontré un certain succès lorsqu’est publié son quatrième roman,  en 2001 en Espagne.
Mais ce livre ne sortira qu’en 2004 aux USA sous le titre « The Shadow of the Wind », et la même anné en France, aux éditions Grasset, et deviendra un peu plus tard un best-seller mondial, traduit en 36 langues et publié à plus de 12 millions d’exemplaires par le monde.  Le livre deviendra par ailleurs le premier volume d’une saga de 4 livres intitulés « Le cimetière des livres oubliés ».

 

Selon un article du site Actualitte au sujet du décès de Carlos Ruiz Zafon, il s’agit du deuxième livre espagnol le plus vendu au monde, derrière Don Quichotte.

« Chaque livre, chaque tome que vous voyez a une âme. L’âme de ceux qui l’ont écrite et l’âme de ceux qui l’ont lue, l’ont vécue et en ont rêvé.»
L’ombre du vent.

 

Grand lecteur, Stephen King avait lu le livre dès sa sortie américaine et avait été séduit par « L’ombre du vent ».

Il a ainsi parlé longuement du roman dans une de ses colonnes mensuelle publiée dans le magazine Entertainment Weekly, et son commentaire était tellement élogieux qu’il a été repris en quatrième de couverture d’une édition limitée américaine du livre :

« Si vous pensiez que les vrais romans gothiques sont morts à la fin du 19e siècle, cela devrait vous faire changer d’avis. ‘Shadow’ est ce qu’il y a de mieux, un roman riche en romantisme et de portes qui couinent, un roman où même les sous-intrigues ont une histoire sousjacente. Il y a une maison hantée (ah, mais par quoi?) nommée « L’ange de la Brume » et la seule horreur qui est bien supérieure à ce celle qui pourrie dans sa crypte en brique est (bien entendu, senor, l’horreur d’un amour perdu.

Il y a beaucoup d’amour dans ‘Shadow’, perdu ou autre. Une grande partie est prodigué dans un rêve romantique de Barcelone telle qu’elle a pu être au milieu du 20e sièche (dans les mains de Zafon, toutes les scènes semblent provenir d’un des premiers films d’Orson Welles), et bien plus encore est réservé aux livres. Le narrateur de ‘Shadow’ est un adorable garçon nommé Daniel Sempere, dont la mère est décédée et qui est terrifié de se rendre compte qu’il ne peut plus clairement se rappeler son visage. Quand il le dit à son père, l’ainé Sempere l’emmène dans ce qui est très certainement un des lieux les plus charmants de la fiction moderne : le Cimetière des Livres Oubliés.

Là-bas, il lui est dit que chaque visiteur peut adopter un livre, qu’il devra chérir pour toujours, et s’assurer qu’il ne soit jamais perdu. Daniel choisi ‘L’ombre du vent’, écrit par un auteur oublié (le Dow Mossman de nos jours, on pourrait présumer), dénommé Julian Carax, pour finir par découvrir qu’un homme terrifiant (si il s’agit d’un humain) a décidé de passer sa vie à détruire et bruler chacun des romans de Carax.

L’histoire qui suit contient des meurtres, de fausses indentités, et deux sublissimes histoires d’amour. Soyez prévenus : vous devez avoir une âme de romantique pour apprécier le livre, mais si vous l’êtes, c’est une magnifique lecture. » 

 

 

Lombreduvent Carlozruizzafon Editionspocket Lombreduvent Carlozruizzafon Editionspocket2

 

L’histoire du livre « L’ombre du vent » :

Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, « ville des prodiges » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours.

Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets « enterrés dans l’âme de la ville » : L’Ombre du Vent.

 

Si vous voulez commander « L’ombre du vent », édition poche chez Pocket :
Acheter sur amazon Acheter sur fnac
 
« L’ombre du vent » est aussi disponible en livre audio, publié par Audiolib, et proposé dans le catalogue d’Audible : offrant votre premier livre audio gratuit

 





PARTAGER L'ARTICLE

ENVIE DE DONNER VOTRE AVIS? Cliquez ici pour laisser un commentaire


PARTENAIRES POUR VOS ACHATS

PUBLICITE

Avantages exclusifs

DERNIÈRES ACTUS STEPHEN KING

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX

NEWSLETTER

NOTRE LIVRE (VERSION 2020 !!!)

Calendrier

  1. Anniversaire du film « Misery » (USA)

    30 novembre
  2. Sleeping Beauties #5, ENG, comic book

    2 décembre
  3. Sac d’os, FR : DVD et bluray

    5 décembre
  4. Anniversaire du film « Christine » (USA)

    9 décembre
  5. Anniversaire du film « The Green Mile » (USA)

    10 décembre

Publicité

Autres contenus : Conseils

En vente dans notre boutique :