Nous suivre sur les réseaux sociaux
Conseils

Stephen King vous recommande « Le projet Blair Witch » qui vient de célébrer ses 20 ans!

Qui a vu le film « Le projet Blair Witch »? Film sensation de 1999, le film qui vient de célébrer ses 20 ans avait terrifié Stephen King !

 

 Projet Blair Witch

 

Qui connait le film « Le Projet Blair Witch »?

C’était incontestablement LE film sensation de 1999. Le film, soit disant des images retrouvées suite à la disparition des protagonistes, a généré ce qui s’appelle le genre du ‘found-footage’, soit des images trouvées. Genre qui donnera lieu, une dizaine plus tard, au film « Paranormal Activity » qui était, là encore, un véritable phénomène de société.

 

Mais pourquoi est-ce que l’on vous parle du film » Projet Blair Witch »?

Tout simplement parce que ce film phénomène vient de célébrer ses 20 ans, oui, déjà, et que ce film a terrifié Stephen King !
Stephen King a découvert le film lorsqu’il était en reconvalescence de son accident, au travers d’une cassette (non officielle) fournie par un de ses fils. 
Le film a terrifié Stephen King, qui n’a eu de cesse de l’acclamer au travers de différents articles et essais.

 

Blair Witch Project Movieposter

 

Voici des extraits de ce que Stephen King a déclaré au sujet du film « Projet Blair Witch » : 

– Dans un essai publié le 11 aout 1999 dans le journal du Bangor Daily News : 
“J’ai souffert d’un grave accident en mi-juin, et j’ai été relativement confiné dans un lit depuis, ais les gens d »Artisan Films m’ont envoyé une cassette du ‘Projet Blair Witch’. Je l’ai regardé pour la première fois avec mon fils ainé vers la fin de mon séjour à l’hopital, et ma réaction à la fin, a été relativement similaire de celle de Smith : Qu’est-ce que tout cela veut dire?
Je pense que ce serai toujours ma réaction, mais j’ai à nouveau regardé le film avec mon fils cadet après qu’il soit revenu de New York. Cette fois, j’ai remarqué un petit mais important indice durant les 15 premières minutes du film, qui ont complètement changé ma perception de la fin. Je recommande Christopher Smith et quiconque qui ait été décu par la fin, de le regarder à nouveau en prêtant une forte attention aux entrevues avec les deux pêcheurs. »

– Dans une colonne publiée en 2008 dans le magazine Entertainment Weekly : 
« Le projet Blair Witch : maintenant que toute la hype se soit dissipée, vous pouvez revisiter ce chef d’oeuvre de poche et vous merveiller sur le fait qu’il soit vraiment effrayant. Il est difficile d’expliquer pourquoi il marche, mais il fonctionne ».

 – Dans un essai intitulé « What’s Scary », publié dans le magazine Fangoria, en 2010, et en français dans l’introduction de la réédition du livre « Anatomie de l’horreur », contenant 25 pages inédites :
« Une chose au sujet du ‘Projet Blair Witch’ : CETTE MAUDITE CHOSE SEMBLE TRES REELLE. Une autre chose au sujet de Blair Witch : CETTE MAUDITE CHOSE SEMBLE REELLE. Et parce que c’est le cas, c’est le pire cauchemar que vous pourriez avoir, celui qui vous réveille à la recherche d’air parce que vous pensiez être enterré vivant et il se trouve que l’équipe a sauté sur votre lit tandis que vous dormiez sur votre vente… […] Ce qui a marché dans un film au budget très réduit tel que Blair Witch ne marchera probablement pas dans des films à plus grand budget (la suite), Book of Shadows, par exemple. Je l’ai adoré, mais je pense avoir été le seul (ndlr, le second film)….
La première fois que j’ai vu Blair Witch, j’étais dans une chambre d’hopital, environ 12 jours après qu’un conducteur peu scrupuleux m’ai touché avec son van sur une petite route. J’étais, d’une manière, le public parfait : rugissant de douleur, de haut en bas (…) et j’ai demandé à mon fils, avec qui je le regardais, d’éteindre ce maudit film. C’était peut-être la seule fois de ma vie que j’ai coupé un film d’horreur parce que j’avais trop peur. Une des raisons était sa médiocre qualité (filmé avec une caméra 8 mm tenue à la main et une de 16mm sur l’épaule), une des autres raisons était la came (avec laquelle il était shooté pour la douleur, ndlr), mais ça m’a flippé. Ca ne ressemblait pas à de faux-bois de tournage à Hollywood ; ils ressemblaient à de vrais bois dans lesquels les vrais gens se perdent. Je pensais alors que Le Projet Blair Witch était une oeuvre troublante et accidentelle d’horreur, et les séances suivantes (durant lesquelles j’ai réellement regardé le film) n’ont pas changé mon avis. (…) L’idée est veritablement géniae, et un budget plus conséquent l’aurait détruite. Tourné sur un budget réduit, ce film, mélange d’horreur et de documentaire, a gagné son image non seulement de par le talent de ses acteurs (… mais de la manière, ndlr) dont le film se termine. Et si vous êtes comme moi, vous regardez le générique pour fuire le jeune de 10 ans durant lequel vous avez régressé. « 

 

Tom Gordon Stephenking

 

Cela n’a jamais été mentionné, mais au vu du calendrier, on pourrait se demander si le film « Blair Witch » n’est pas à l’origine du roman « La petite fille qui aimait Tom Gordon » de Stephen King.
Le film a été diffusé en avant-première en janvier 1999, tandis que le livre de Stephen King est sorti en avril 1999. Hasard du calendrier, ou non? Cela demeure à confirmer.

D’ailleurs, saviez-vous que le réalisateur George Romero souhaitait adapter le livre « La petite fille qui aimait Tom Gordon » en film?

 

Et vous, connaissez-vous le film « Projet Blair Witch »? 
Est-ce qu’il vous a foutu les jetons… ou pas vraiment?

 

Si vous n’avez pas compris la fin, on vous propose de découvrir cette vidéo autour d’une des rumeurs  au sujet de la fin….

 

Si vous souhaitez commander :
Le livre « La petite fille qui aimait Tom Gordon »
– Le film « Le projet Blair Witch »
Le livre « Anatomie de l’horreur » de Stephen King (version 2018 avec 25 pages inédites!)

 





PARTAGER L'ARTICLE

ENVIE DE DONNER VOTRE AVIS? Laissez un commentaire ci-dessous


Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. Castle Rock s2, ENG

    23 octobre
  2. Christine, FR, projection au Club de l’Etoile, à Paris.

    24 octobre @ 20:00 - 23:00
  3. Conférence sur Stephen King, Huy (Belgique)

    25 octobre
  4. Masterclass Stephen King par François Bau et Matthieu Rostac, FR, MK2 Bnf

    26 octobre
  5. « Docteur Sleep », FR, dans les cinémas français

    30 octobre

Publicité

Autres contenus : Conseils

En vente dans notre boutique :