Nous suivre sur les réseaux sociaux
Divers

Kirk Hammett, du groupe Metallica, évoque son admiration pour Stephen King

Certains groupes de musique sont connus. Et puis il y a ceux qui sont mondialement connus, parce qu’emblématiques. Metallica fait partie de ces derniers. Mais saviez-vous que Kirk Hammett, le guitariste de Metallica, est un grand fan de Stephen King?

 

Metallica Kirk Hammett Tephenking

 

Saviez-vous que Kirk Hammett, le guitariste de Metallica, est un grand fan de Stephen King? Que le titre de leur second album, « Ride the Lightning », avait été inspiré par le roman « Le Fléau » de Stephen King?

Kirk Hammett évoquait cela, et sa connection personnelle avec Stephen King dans un essai publié sur son blog. L’article est intitulé « La grandeur de Stephen King » et nous vous proposons d’en découvrir ci-dessous une traduction :

 

Metallica Ride The Lightning

 

Hey tout le monde, désolé de ne pas avoir écrit depuis plusieurs semaines, j’ai été particulièrement occupé avec la guitarre, mais je sais précisément de ce sur quoi je veux parler, et c’est la grandeur de Stephen King.

Parce qu’admettons le, Stephen King est un pillier de l’horreur moderne.

Depuis 1976 (« Carrie » a été publié en 1974 aux USA, le film est sorti en 1976 mais il est très facile de se mélanger les pinceaux avec les dates, ndlr), il a été incroyablement régulier, nous a toujours apporté de nouvelles histoires, de nouveaux contenus, et de nouvelles expériences dans le genre, sans même mentionner les histoires vraiment vraiment très bien écrites qui demandent à être transposées en film.

Je suis très admirateur de son énorme engagement pour le genre, n’oubliez pas qu’il a également été Richard Bachman!, et le fait est que son engagement est bien supérieur à celui de quelconque fan de l’horreur, ce qui est incroyable.

Je ne parle pas seulement de son oeuvre à lui, mais de son dévouement général pour le genre! J’ai lu ses grandes mémoires, « Anatomie de l’horreur », et il est un fan d’horreur, jusqu’au bout des ongles. Certaines personnes passent de fan à artiste, d’autres deviennent fan et artistes, ce qu’il me semble être moi-même, et d’autres demeurent fans pendant que d’autres restent artistes. Mais pour moi, (Stephen) King a toujours fièrement eu un pied ancré dans la catégorie des fans, et son travail est réellement bien plus (important) pour un fan que pour un critique. C’est un autre aspect sympas avec Stephen King, il ne se préoccupe pas de cela (les critiques, ndlr), il écrit pour les fans et pour lui-même, qui, comme je le disais ci-dessus, sont la même chose. Il n’est pas une « force de la nature », pas un type d’Hollywood, comme, par exemple, Michael Crichton, il est littéralement l’un des notres, écrivant d’une essence pure, qui est une des plus grandes éloges que je puisse donner. Il est entièrement investi dans l’art pure de l’horreur.

Mon premier souvenir de lecteur d’une histoire de Stephen King est « Carrie« , et il y avait bien entendu le film dont il me semble que c’était la première adaptation d’un livre de Stephen King. Puis il y a eu « Salem » qui est devenu un téléfilm et j’ai trouvé que c’était génial, avec tous les attributs des contes gothiques de vampires, et les éléments gothiques étaient intégrées dans l’adaptation télévisée bien que ce n’était pas un scénario particulièrement gothique. Et puis après cela, j’ai lu « Brume » (Skeleton Crew) et « Shining« .

« Shining » est probablement l’adaptation la plus célèbre d’un roman de Stephen King, et j’ai toujours dit que le livre et le film sont deux entités différentes. Je ne me rappelle pas avoir autant regardé par dessus mon épaule en étant enfant que durant ma lecture de cette histoire! C’est une des histoires d’horreur les mieux écrites que j’ai lu, et la fin du livre est apocalyptique, et pourtant bien différente de la fin du film. Avec tout le respect que je dois au chef d’oeuvre de Kubrick, j’aimerai vraiment voir quelqu’un faire une adaptation fidèle de l’histoire de Stephen King.
(NB : Kirk Hammett a publié cet essai en 2009 sur son blog, soit bien après la diffusion du téléfilm « Shining les couloirs de la peur », écrit par Stephen King, réalisé par Mick Garris et sorti en 1997).

Certaines de ses histoires ont été transposées fidèlement et brillamment, comme « Misery« . Ainsi que « Dead Zone« , une des dépictions les plus justes de ses histoires, dans laquelle il nous faut que Johnny Smith (incarné par Christophe Walken) sorte du film et s’attaque aux candidats politiques contemporains pour qu’on puisse identifier formellement les mauvais gars. J’aime les comédies à humour sombre, mais cette campagne présidentielle va surpasser tout ce que le genre a pu produire! Aucun scénariste n’aurai pu l’écrire, c’est simplement du divertissement sous sa pire forme. Hey, « Dead Zone » montre que Stephen King était plutôt divinatoire, n’est-ce pas?

Une des grandes choses au sujet de ma connection personnelle avec Stephen King s’est déroulé durant ma lecture d’un chapitre du « Fléau« . Le chapitre en question avait un gars en prison, qui attendait de « Chevaucher l’éclair » (Ride the lightning, en vo, ndlr), et je me suis dit « Oh mon dieu, c’est une phrase sympas! » Je l’ai dit à James, il était d’accord, et le reste l’histoire de Metallica! Trouvez un exemplaire du « Fléau » si vous êtes assez obsédé et trouvez le chapitre du gars dans le couloir de la mort où King écrit ces mots.

Au fil des années, j’ai appris que Stephen King est un fan de Metallica, je sais qu’il était membre du fan club. A la fin des années 80s, nous avons évoqué de faire quelque chose avec son groupe des Rock Bottom Remainders, et pour lui témoigner mon appréciation je lui ai donné un oeuvre d’art, une peinture utilisée en couverture de « Famous Monsters ». C’est à peu près tout sur la manière dont je le connais, bien que j’aurai aimé que nous nous connaissions davantage parce que je pense que nous sommes deux poids dans une cosse, sauf qu’il écrit des mots et que moi j’écris de la musique.

Et la raison pour laquelle je pense que Stephen King est aussi important, est qu’il est un auteur de notre temps. Ce n’est pas comme Lovecraft ou Poe, qui ont refleté leur époque dans ce qu’ils faisaient, il n’est pas non plus comme Peter Straub et tous ces autres écrivains. Stephen King écrit sur ce qui se déroule en ce moment même, et il écrit autour de ce que nous vivons tous. Il fait des références croisées à la pop culture, notre culture, la culture américaine dans sa globalité et injecte un grand nombre de fantastique et de science fiction dedans, qui est quelque chose dans lequel nous pouvons tous nous identifier. Il comprend! Stephen King trouve davantage d’empathie avec son public et ses lecteurs que tous les autres écrivains, et il continue de trouver des paysages familiers pour nous faire peur.

Il est tellement prolifique que nous prenons parfois son genie pour acquis. Ne faites pas ça. Prenez le temps de chérir le don de ses mots et de son remarquable esprit!

 

 

Pour rester dans le même « genre », saviez-vous que Scott Ian, le guitariste du groupe Anthrax, est non seulement un fan mais un collectionneur de Stephen King?

Scott Ian Guitariste Anthrax

 

 





PARTAGER L'ARTICLE

ENVIE DE DONNER VOTRE AVIS? Laissez un commentaire ci-dessous


Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. Shining, FR : en 4K ultra HD

    16 octobre
  2. Stephen King à l’écran, FR, chez Bragelonne

    16 octobre
  3. Bazaar, FR, livre audio, Audible

    17 octobre
  4. Castle Rock s2, ENG

    23 octobre
  5. Christine, FR, projection au Club de l’Etoile, à Paris.

    24 octobre @ 20:00 - 23:00

Publicité

Autres contenus : Divers

En vente dans notre boutique :