Nous suivre sur les réseaux sociaux
Divers

PAQUES : découvrez les recettes de Stephen King

PAQUES : découvrez les recettes de Stephen King 

[stephen king cameo chef]

Stephen King est un auteur qui a écrit et publié de tout. Avec plus de 60 livres, plus de 200 nouvelles mais aussi plus de 600 essais (sans compter ce qui n’a jamais été diffusé publiquement), il a écrit sous à peu près toutes les formes possibles (récits traditionnels, sous formes de rapports journalistiques avec « Carrie« , épistolaires avec « The Plant« , poèmes, comédie musicale avec « Ghost Brothers of Darkland County« ), etc.

Mais pâques est l’occasion idéale pour sortir une forme d’écriture peu connue : ses recettes de cuisine.
Car oui, c’est méconnu, mais Stephen King a publié quelques recettes.

Les recettes de Stephen King ci-dessous ne sont pas directement associées à Paques, car ne sont pas aussi excitantes que des gateaux au chocolat, mais on vous invite donc à un séjour culinaire chez le cuistot Stephen King

– Pain basique 
         « Cuire du pain est une des façons de me reposer. J’aime le pétrir, j’aime son odeur, la manière dont elle se répand dans la maison, et vous donne l’eau à la bouche. »
 
Cette semaine, Gerand Winters (le collectionneur et libraire à Bangor qui a vu sa boutique dévastée en début d’année suite à un dégât des eaux), a d’ailleurs partagé une anecdote amusante sur Facebook : en 1985, la famille King a participé à une vente aux enchères en faveur du YMCA local de Bangor. Stephen King avait cuisiné un pain, et Tabitha des brownies.

Le gagnant de la vente aux enchères a conservé le pain depuis 1985 (ou en tout cas c’est ce qu’il prétend) et l’a envoyé cette semaine à Gerald, accompagnée de la recette du pain que Stephen King avait dédicacé.


 
[stephenking pain]
 

 
– Substance visqueuse pour le midi (lunchtime gloop)
         « Mes enfants adorent cela. Je le prépare uniquement quand ma femme, Tabby, n’est pas à la maison. Elle n’aime pas en manger, en fait, elle n’aime pas ne serait-ce que le regarder.
 
Ingrédients :
– 2 conserves de spaghettis Franco Americans (c’est une marque), sans boulettes de viandes
– 1 livre de hamburger pas cher et bien graisseux

Etapes : 
Faites revenir les hamburger dans une poêle à frire. Ajouter les spaghetti et faites les cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres. N’égouttez pas les hamburgers, sinon ils ne seront pas assez graisseux. Brûlez la poêle si vous le souhaitez, cela améliorer le goût.
Servez avec du pain beurré. »
 

 
[stephenking spaghettis]
 

– Truc aux oeufs (Egg Puff)
« C’est la recette de Tabby, et elle en fait souvent pour le petit déjeuner. Elle dit qu’y ajouter un peu de jambon améliore gentiment son goût. »
Ingrédients :
– 2 cuillères de beurre
– 4 oeufs
– 2/3 d’un bol de farine
– 2/3 d’un bol de lait entier
– 1 cuillère de sucre
– 1 petite cuillère de sel
– 1/2 bol de jambon tranché (optionnel)

Etapes : 
Faire fondre le beurre dans un plat dans un four à 200°C. Battre les oeufs, la farine, le lait, le sucre et le sel jusqu’à le tout soit lisse et fluide. Ajouter le jambon si vous le souhaitez. Sortir le plat du four avec des gants. Ajouter le mélange au plat et remettez le dans le four pour 15-20 minutes.
Plat pour 4 personnes, et vous pouvez aisément diviser en deux. »

 
[egg puff]

Les trois recettes précédentes ont été publiées dans le livre : « The famous new englanders cookbook« , en 1984.

– Goulash Transylvanien au Chou
 

La recette suivante est extraite d’une lettre d’avril 1980 à Polly Campbell qui fut par la suite publiée dans le quotidien du Cincinnati Enquirer, sous le nom de « Goulache Transylvanien ».
« Ma spécialité est les spaghetti aux hamburgers, mais enfants l’adorent, mais je ne pense pas que cela ne tente la majorité des gens. La recette suivante proviens du magazine Family Circle, et correspond sans doute plutôt  à ce que les gens attendent de moi. Elle est vraiment nommée « Goulache transylvanien au choux », je ne l’ai pas inventée. »
 
Ingrédients :
– 3 cuillères d’huile végétale
– 3 tranches bacon, coupées en petits morceaux
– 1 grand onion, coupé
– 1 gousse d’ail, émincé
– 2 cuillères de paprika, hongrois, si disponible
– 2 livres de porc désossé, coupé en de petits cubes
– 1 petite cuillère de sel
– 1/4 d’une petite cuillère de poivre
– 1/4 d’une petite cuillère de carvi (cumin)
– 2 tasse d’eau chaude
– 2 livres de choux à choucroute (frais ou en conserves)
– 1/2 livre de saucisses polonaises
– 1 pot (env 200 gr) de crème fraiche

Etapes : 

– Faire revenir l’huile et le bacon dans une cocotte jusqu’à ce que le bacon a fondu presque toute la graisse. Faites revenir les ognions et l’ail dans la grasse, jusqu’à ce qu’ils soient amoindris (10 minutes)
– Retirer du feu. Mélanger le paprika. Ajouter le porc à la pôele, mélanger pour le recouvrir de paprika.
– Remettre sur le feu, faire cuir à feu doux pendant 10 minutes, et mélanger sans cesse le paprika pour qu’il ne brûle pas. Ajouter le seul, poivre, le cumin et l’eau. Couvrir et faire mijoter pendant 45 minutes
– Pendant que la viande cuit, laver le choux sous l’eau froide. Le presser pour l’essorer. COuper les saucisses en cubes.
– Quand la viande est tendre, mélanger dans le choux et ajouter les saucisses. Couvrir 15 minutes de plus. Sortir du feu. Ajouter petit à petit la crème fraiche avant de servir. 
 
Ce plat est meilleur quand préparé la veille. Ne pas ajouter la creme fraiche jusqu’a ce que la viande ait été réchauffée.
 
       
[stephenking goulash]

– Gateau très bon 


Cette recette a été publiée en 2011 dans le livre « Man with a Pan : culinary adventures of fathers who cook for their families« . 

Stephen King y a écrit un essai intitulé « Sur la cuisine », dans lequel il évoque que Tabitha est un bien meilleur chef que lui. Cela lui parait normal parce qu’elle a grandi dans une famille catholique des années 50 avec 8 enfants, dont 6 filles.
Selon Steve, sa spécialité est ce qu’il appelle ‘tout-dans-le-pot-à-soupe’, qui débute habituellement par une carcasse de poulet.

Il continue par dévoiler que durant les années 70s, quelque chose d’étrange est arrivé à sa femme : petit à petit, elle a perdu les sens du goût et de l’odorat. De ce fait, au fil des années, son intérêt pour la cuisine et des repas en général a décliné. Il avoue qu’il fut un temps, sa contribution dans la cuisine était de préparer le petit déjeuner des enfants et de mettre les plats dans le lave vaisselle, mais que dorénavant il fait la majorité de la cuisine. En effet, étant donné son désintérêt des repas, elle serait capable de ne manger que des céréales ou des tomates avec de la mozarella. 

L’auteur y évoque que Susan Straub, la femme de son ami et comparse Peter Straub (avec qui il a écrit « Le talisman des territoires » ainsi que sa suite « Territoires »), aurait dit qu’avec une poêle et du beurre, Stephen peut tout cuisiner.
Il continue son conseil en distillant différents conseils autour de la cuisson, des omelettes, 

Enfin, King fini sa contribution dans ces pages avec une recette qui s’avère un gateau à la vanille avec un soupçon de chocolat.

 
man with a pan - stephen king

Et pour finir, vous prendrez bien un peu de dessert?

[dessert creepshowjpg]

Sinon, on vous propose également quelques gateaux à l’effigie de Grippe-sou le clown :
 

 





PARTAGER L'ARTICLE
AJOUTER UN COMMENTAIRE :

Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. Le signal, de Maxime Chattam

    24 octobre
  2. Elevation, roman, version originale

    30 octobre
  3. Stephen King – American Master : A Creepy Corpus of Facts About Stephen King & His Work

    30 octobre
  4. L’encyclopédie du savoir relatif et absolu (2018), de Bernard Werber

    31 octobre
  5. Mad Movies – hors serie – Shining (réédition collector)

    12 décembre

Publicité

Autres contenus : Divers