Nous suivre sur les réseaux sociaux
Divers

Tout savoir sur Stephen King, Tabitha King et leurs fondations

Stephen King et Tabitha King fêtent leurs 48 ans de mariage : l’occasion d’en découvrir plus sur le couple et leurs fondations !

 

Stephenking Tabithaking Mariage 48ans

 

 

Début janvier, Stephen King annonçait sur Twitter que lui et sa femme Tabitha, sont mariés depuis 48 ans et qu’ils sont toujours amoureux ! 
Quarante-huit années !

Il nous semblait donc intéressant de parler du couple King à l’occasion de cette Saint Valentin. On a décliné ce (long) article en plusieurs axes : 
– Ce que Stephen King préfère au sujet de la St Valentin
– Stephen King au sujet de sa bague de mariage
– Des photos du couple King
– Un article sur le couple, les secrets de la longévité de leur couple et les contributions de leur fondation à l’état du Maine
– Des informations sur les fondations Haven, Barking et Wavedancer 

 


 

Pour commencer, savez-vous ce que Stephen King préfère avec la Saint Valentin?

Vers la période la Saint Valentin, les magasins proposent des marshmallows avec du chocolat au milieu. Il se goinfre avec ! De temps en temps il en achète 6 et en donne un à sa femme ahahah!

 


 

Stephen King au sujet de sa bague de mariage

 

Depuis la publication de « Sac d’os » (Bag of Bones, en version originale), l’oeuvre de Stephen King intègre de plus en plus la question du marriage et du couple. Que ce soit de manière très intimiste, avec la notion du vocabulaire et de la bulle qu’un couple peut se créer face au reste du monde (avec « Histoire de Lisey« , par exemple), mais également les secrets et fa face cachée (avec la novella « Bon ménage », par exemple, publiée dans « Nuit Noire, Etoiles Mortes« ).

Un court essai de Stephen King, intitulé « The Ring » et faisant à peine une page et demie a été publiée en 2014 dans un numéro du magazine Tin House. 

 

Stephenking Essai Thering 2014

 

Dans celui-ci, il raconte la manière dont il l’a demandé en mariage (tardivement un soir de l’été 1970, tous deux allongés dans le lit) et la réponse de Tabitha (« On en parlera demain matin, pour l’instant j’ai juste envie de dormir »).
Le lendemain, ils en parlèrent mais Tabitha était convaincue qu’il s’agissait d’une mauvaise idée : elle avait obtenu son diplome d’université mais n’arrivait pas à trouver un travail. Tandis que lui il s’attalait à la tâche dans une blanchisserie pour légèrement plus que le salaire minimum. (ndlr : Période qui inspirera par ailleurs la nouvelle « La presseuse », publiée dans le recueil « Danse Macabre« ).

Ils avaient tous les deux des prêts étudiants à rembourser, mais aucune économie, ni de crédit. Lui, il n’avait que deux caleçons, deux jeans, une paire de chaussure et un problème d’alcoolisme.
Et pourtant, ils ont alors fixé la date du marriage : le 2 janvier 1971.

A l’automne, ils se sont rendus à la bijouterie locale, et ont demandé à voir les alliances les moins chers que le magasin avait en or. Il a sorti les 15 dollars de son portemonnaie pour les payer.
Environ 3 mois plus tard, ils se sont glissés les bagues au doigt. Lui portait un costume (bien trop large) emprunté à son beau-frère à venir, et une cravate. Elle, portait une robe bleue qu’elle avait porté quelques mois auparavant pour le mariage d’amis.

Quelques années plus tard, la bague de Tabby glissa de son doigt et tomba dans l’évier pendant qu’elle faisait la vaisselle. Il a beau avoir démonté l’évier, il ne trouva qu’une épingle et une pièce. Il était dorénavant en mesure d’en acheter une bien plus belle et cher, mais elle ne pouvait pas s’arrêter de pleurer. La bague avait beau ne valoir que huit dollars, elle représentait tout pour elle.

Stephen King porte bien entendu toujours sa bague, qui est « un moyen de garder les pieds sur terre, de rester en contact avec ce qu’ils n’avaient (presque rien) et ce qu’ils étaient (très bons). C’est une manière de se rappeler que le coût d’une chose n’est pas toujours ce qu’elle représente. » 

 


Quelques photos de Stephen King et Tabitha King

 

Stephenking Tabithaking

 Stephenking Tabithaking Septembre1980 Emmenageant Bangor West Broadway House

Stephen King et Tabitha King, en septembre 1980, après avoir emménagé dans leur maison de Bangor

 

 

Famille Stephenking Tabithaking Owen Joe Naomi Photo2 Famille Stephenking Tabithaking Owen Joe Naomi

Durant les années 80s

 

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior Marriage 48ans

En 2015

 


Un article sur le couple, les secrets de la longévité de leur couple et les contributions de leur fondation à l’état du Maine

 

 

A l’occasion de la Saint Valentin, et afin de marquer l’anniversaire de mariage de Stephen et Tabitha King, nous avons décidé de vous proposer la traduction d’un article à leur sujet.

Issu du numéro d’octobre 2015 du magazine gratuit « Maine Seniors », la journaliste parle du couple et de toutes les aides qu’ils apportent à l’état et aux habitants du Maine, notamment au travers de la fondation Stephen et Tabitha King.

Cet article est intéressant parce que permet de comprendre l’ampleur de l’aide qu’apporte la Fondation. Les Kings étant humbles, ils ne cherchent pas à faire savoir toute l’aide qu’ils apportent, et cet essai vous aidera à vous rendre compte de leur philanthropie.
D’autant que cet article ne mentionne qu’une seule des fondations : le couple a également lancé la Haven Fondation (venant en aide aux artistes freelance devant faire face à un accident de la vie). Ce que l’écrivain a constaté après son accident de 1999, manquant de lui ôter la vie.

 

 Stephenking Tabithaking Maine Senior P01 Stephenking Tabithaking Maine Senior P10

 

 

Stephen et Tabitha King sont tombés amoureux à la bibliothèque de leur université.
Ils sont mariés et heureux depuis 48 ans. Leur admiration et amour mutuels est indiscutable. En tant que séniors,ils demeurent actifs dans leurs carrière et dans la communauté du Maine.

 

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P11

 

Ils s’accordent tous les deux sur le fait qu’ils ont décidé de vivre dans le Maine parce qu’ils ne pourraient pas s’imaginer vivre ailleurs. Ils sont dédiés aux gens et aux institutions de leur état natal. Stephen King dit « Fait aux autres, mais n’en fais pas une grande affaire. Et donne une partie. Personne ne va t’enterrer avec un portefeuille rempli. » Et plus particulièrement : « Maine est un bon endroit pour être un sénior! »

Stephen King est né le 21 septembre 1947, à Portland, dans le Maine. Tabitha Spruce King est née le 24 mars 1949 à Old Town, dans le Maine.

La mère de Stephen, Ruth (Pillsbury) King et les parents de Tabitha, Sarah (White) Spruce & Raymond Spruce sont tous nés dans le Maine. Le père de Stephen, Donald King, est, lui, né dans l’Indiana.

Pour ce reportage, nous leur avons tous les deux demandé, « Que voudriez-vous que les lecteurs du Maine Senior sachent de vous? »

Stephen nous a répondu, « Que je suis juste un gars typique du Maine, né ici, j’ai été à l’école ici, j’ai grandit ici, et je m’attends à mourrir ici… mais avec un peu de chance pas cette semaine ». Stephen se maintien en forme en marchant au moins 5 km par jour, en faisant des pompes et en jouant au tennis.

Tabitha, elle, répond « J’ai des rides, je porte n’importe quel torchon qui passe dès lors qu’il couvre mes miches, et je trouve que le pain grillé et un thé font un souper de gourmets ». (ndt, dans un essai intitulé « Sur la cuisine », Stephen King déclare que Tabitha est un bien meilleur chef que lui. Néanmoins, dans les années 70s elle a petit à petit perdu les sens de l’odorat et des goûts. Suite à cela, son intérêt pour la cuisine et les repas de manière générale à décliné… expliquant son choix de souper de gourmet). Elle jardine beaucoup, notamment beaucoup d’hémérocalles. Elle aime aussi faire du kayak et partir à la cueillette des champignons.

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P12 2

Stephenking Tabithaking Maine Senior P12 1  

 

Stephen et Tabitha se sont rencontrés à l’université du Maine, et plus spécifiquement à Orono, dans la bibliothèque Raymond Fogler (ndt, la bibliothèque Foggler contient une collection « Stephen King » contenant un grand nombre de manuscrits et textes inachevés que l’auteur leur a donné. Ces textes ne sont néanmoins accessibles que sur autorisation du bureau de Stephen King, et en 1996, lorsque Lou Van Hille, le fondateur du Club Stephen King Lille, avait pu y accéder, on ne pouvait y entrer qu’avec un crayon et un papier. Rien de plus. Il est donc fort probable que les téléphones y soient toujours interdits, donc pas de photos)  où ils participaient tous deux à des ateliers d’étudiants. Stephen se rappelle : « Toute l’équipe allait généralement manger sur la pelouse devant le Bear’s Den. Nous fréquentions aussi souvent le café, à côté des maintenant défuntes cabines de l’university, et nous participions ensembles à des séminaires de poésie. J’étais très impressionné par sa poésie, qui était à la fois rationnelle et très belle. Finalement nous sommes devenu un couple. Nous étions amis avant de devenir des amoureux, ce qui est, de mon point de vue, le meilleur moyen d’obtenir une relation durable.

Tabitha nous a partagé ses raisons pour lesquelles leur mariage a été un tel succès : « Nous avions des choses qui tournaient pour nous. Les livres bien sur. Nous avons tous deux été des lecteurs depuis notre enfance. Nous nous comprenons assez pour savoir que nous ne pouvons pas tout comprendre l’un l’autre. Nous avons beaucoup de choses en commun, et beaucoup de choses qui ne sont pas en communs, et beaucoup de choses peu communes en commun. Nous acceptons que le changement est permanent dans une vie et ce paradoxe est attendu et peut-être divertissant. Ni l’un ni l’autre n’avons arrêté d’apprendre, et voulons apprendre. Nous avons principalement le même sens de l’humour.

 

La famille King, les amis et les animaux

Quand nous lui demandons si il y a des expériences d’enfances qui l’ont considérablement influencé à être qui il est aujourd’hui, Stephen King se remémçre « Je dirais que grandir avec une maman seule, et souvent déménager tandis qu’elle alternait les boulots pour nous garder, à tous les trois (Ruth King, mon frère, David et moi) ensembles. Dave et moi nous nous sentions en sécurité au quotidien, mais nous savions que notre sécurité était un peu plus fragile que la majorité des familles avec deux parents. En tant qu’écrivain en devenir, notre temps à Stratford, Connecticut me fut important. Il y avait deux cinémas accessibles à pieds, et je m’y rendais dès que j’avais un peu d’argent. Les films étaient mes meilleurs enseignants. »

Ils étaient huit frères et soeurs dans la famille de Tabitha : Margaret (l’ainée), Anne, Tabitha, Catherine (décédée), Christopher, Thomas, Stephanie et Marcella, dans cet ordre. La bibliothèque de la vieille ville fut partie intégrante de l’enfance de Tabitha. Quand elle avait douze ans, elle découvrit les archives de magazines de la bibliothèque. Elle se rappelle, « J’ai lu une grande variété de magazines américains, dont Time, Life, Newsweek, The Sarturday Evening Post, The National Review, The New Republic, The Atlantic… », des titres sans doute familier pour ceux qui ont grandi dans une époque avant l’internet. C’était une excellente source au sujet de l’histoire récente, tant politique que culturelle.
J’ai appris que les mêmes événements peuvent être « rapportés » de différents points de vue. Cela m’a appris le pouvoir des médias, sur le controle de la perception. Voir quelque chose d’imprimé, ou sur d’autres supports, ne veut pas dire que c’est vrai, ou précis, ou d’impartial. J’ai appris qu’il y a davantage de fiction dans les essais, et plus de vérité dans la fiction que le système de classification suggère. »

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P13

 

Les King ont trois enfants : la révérente Naomi King, 45 ans ; Joe Hill King, 43 ans ; et Owen King, 38 ans. (ndt, ces âges datent de 2015). Tabitha dit que chacun d’entre eux a hérité de quelque chose de leurs parents, et en a fait quelque chose d’unique. Leur fille est une entrepreneuse et une leader spirituelle. Leurs deux garçons et la femme d’Owen, l’auteure Kelly Braffet sont des écrivains publiés.
(ndt : Bien qu’elle ne soit pas une auteur, la femme de Joe Hill est directement associée au monde littéraire. Joe Hill King s’est marié entre 1999 avec Leanora King, mais ils ont divorcé en 2010. Néanmoins, Joe Hill s’est marié début 2018 avec… Gillian Redfearn, son ancienne éditrice britannique chez Gollancz).

Stephen King ajoute « Ce qu’il y a de mieux au sujet d’être un auteur freelance est le temps passé à la maison. Tabby et moi avons travaillé toute nos vies, mais nous avons aussi eu plus de temps avec les enfants que beaucoup de personnes. »
Ils ont aussi quatre petits-enfants.

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P15

 

Leur famille possède aussi deux corgis, des Welsh Pembroke, une race de corgis du pays de Galles. Vixen, est celle de Tabitha, une rescapée de 12 ans qui est calme et élégante.
Molly est un jeune chiot de 11 mois (ndt, donc maintenant près de 4 ans en 2019) sur qui il écrit souvent sur Facebook et Twitter. Il l’appelle « La chose du Mal » et montre des photos de ces aventures.

Ils ont aussi deux magnifiques cheveux islandais et un cheval appaloosa que Tabitha régalent avec des pommes de son verger.

 

 Stephenking Russ Dorr

 

Russ Dorr est un ami de la famille depuis environ 1974. Il a rencontré Stephen King juste après la publication de « Carrie » et Dorr est devenu l’assistant du docteur de la famille au centre médical de Bridgton. Ils commençaient tous deux à débuter leur talents et avaient chacun deux enfants des mêmes âges. Door était impliqué aux soins prénataux d’Owen et il a prit soin de l’ensemble de la famille. Leur amitié s’en est développée. A travers les années, Stephen King a fait appel aux connaissances médicales de Russ pour des détails de plusieurs de ces livres. Il lui a par exemple exprimé des remerciements particuliers dans le roman « Simetierre » et lui a dédié la nouvelle « Sale Gosse ». Sa femme, Florence (qui était une infirmière), a donné de nombreuses contributions à Stephen King pour le personnage d’Annie Wilkers de « Misery ». Quand les Dorrs ont assisté à la fête organisée à New York par l’éditeur de King pour célébrer les 25 ans de publication du livre « Carrie », ils ont rencontré l’actrice Kathy Bates qui incarnait « Misery ». Bates leur a dit que, grâce à son role dans ce film, et dans « Dolores Claiborne », Stephen King avait relancé sa carrière.

Dorr a exprimé qu’en tant que bons amis, « Stephen King et Tabitha King ne sont que des gens normaux qui ont toujours été présents pour nous. Après le sérieux accident de Stephen King en 1999, il a promis qu’il assisterai au mariage de ma fille Mary. Je l’ai aidé du mieux que je pouvais dans sa reconvalescence et il a tenu sa parole en venant au mariage. Stephen et Tabby étaient aussi présents pour nous lorsque Florence était malade. Quand elle est décédée, Tabby a nommé un hémérocalle en l’honneur de ma femme : le hémérocalle Florence Dorr. »

Anciennement à la Cour Supreme du Maine, maintenant à la retraite, Warren Silver et sa femme Evelyn sont des amis de la famille King depuis environ 22 ans (ndt, donc environ 25 ans en 2019). Ils se sont rencontrés au travers de leurs enfants, Dan Silver et Owen King, qui était copains à l’école. Justice Silver dit « les King sont des gens très gentils et généreux. Nous avons tous grandis dans le Maine. Nous avonss cet amour et passions commune pour les habitants du Maine. Nous avons beaucoup de chance que les King habitent ici et qu’ils soient des citoyens tournés vers les autres. »

 

Dollar Babies

Les Kings ont donné à de nombreuses personnes l’opportunité de lancer leurs carrières. Un exemple est le programme des Dollars Babies de Stephen King.
Il donne à des étudiants en cinéma la possibilité de produire un film inspiré d’une liste de ses nouvelles. Ils doivent simplement payer un dollar symbolique pour les droits et ils peuvent en faire un film. Ils doivent signer un contrat, dans lequel ils acceptent ne pas pouvoir en tirer un profit et doivent envoyer la version finale sur DVD.
Frank Darabont, bien connu à Hollywood a notamment commencé sa carrière de réalisateur avec un Dollar Baby. Jeune homme, Darabont est entré dans le programme des Dollars Babies et a produit « La femmme dans la chambre » qui était une nouvelle portant sur la mère de Stephen King. Il a été nominé à des prix grâce à ce film. Via son lien avec Stephen King, il a par la suite réalisé, écrit et produit des films tels que « Les évadés« , « La Ligne Verte » et « The Mist« .

 

La générosité des Kings

Stephen King dit « Les gens ont besoin d’aide. »Il semble que tout ce que font les King se transforment en opportunités pour les autres. Les Kings possèdent plusieurs stations de radios dans le Maine. WKIT est leur station de rock and roll située à Bangor. Elle est tenue 24h/24 et 7 jours sur 7 par des rockeurs, et est la station de rock numéro une de l’état du Maine.

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P33

Stephenking Tabithaking Maine Senior P16 Stephenking Tabithaking Maine Senior P17

 

Le magazine MAINE SENIORS a d’ailleurs été un programme radio sur une des stations de Stephen King avant même de devenir un magazine.
Elle fut diffusée sur la station The ZONE (sur les ondes AM) et The Pulse sur les ondes FM. Le programme fut diffusé assez longtemps pour constituer assez de contenu pour que l’éditeur, David Nealley décide de créer le magazine d’aujourd’hui. David est un des nombreux habitants du Maine qui est reconnaissant de la générosité des Kings.

Quand nous avons interrogé John Baldacci, l’ancien gouverneur du Maine, au sujet des Kings, il nous dit : « Stephen King et Tabitha King sont des gens bienveillants qui sont dévoués à aider les habitants et les institutions du Maine. lls encouragent la lecture et à travers leurs fondations, ils viennent en aide aux bibliothèques parce que la majorité d’entres elles n’auraient pas l’argent nécessaire pour des choses qui ne sont pas spécifiquement de l’univers des livres. Les Kings sont vraiment des gens très agréables. Les habitants du Maine ne pourraient pas trouver de meilleurs amis que Stephen et Tabitha King. Avec ce qu’ils ont, ils sont firmement implantés dans le Maine. »

« Une fois, ils ont aidé les troupes du Maine venant d’Iran et d’Afghanistan à rentrer à la maison dans un délai très court. Stephen et Tabitha ont fournis des moyens de transports de leur arrivée à New York. Ils ont aussi donné des livres aux troupes. »

Stephen dit que lui et sa femme ont lancé la « Stephen et Tabitha King Fondation » (STK) « à la fin des années 80s quand il devenait évident que nous devions partager notre bonne fortune. » Depuis, ils ont donné des millions de dollars à des associations du Maine. Une partie de leur mission était de se concentrer sur les bibliothèques, mais ils voulaient aussi donner pour l’éducation, pour les établissements de santé, les services de sécurité publique, la conservation de terres, ainsi que pour les artistes.

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P19

 

La soeur de Tabitha, Stephanie Spruce Leonard, est l’administratrice de la fondation STK. Bien qu’elle fasse la majorité du travail pour la Fondation, elle ne cherche pas à s’en tirer la couverture. Elle honore sa soeur, Tabitha et son beau-frère, Stephen, pour leur humble générosité. La Fondation distribue annuellement jusqu’à 5 millions de dollars à des oeuvres de charité et associations du Maine. Elle admet que les contributions de la fondation ont représenté des leçons de géographie et de civisme pour elle. Elle déclare, « Au travers de mon travail pour la STK Fondation, j’ai appris bon nombre de choses au sujet des villes de l’état du Maine, leur position, leurs besoins et leurs visions du futur. Chaque jour nous recevons des lettres de remerciements de la part de personnes qui ont bénéficité des aides distribuées. La fondation est une source d’aide pour les associations lorsque les subventions de ‘état Fédéral et de l’Etat ne sont pas disponibles. Nous recevons chaque année plus de 1000 sollicitations. »

Stephen King et Tabitha King sont réticents à évoquer leur générosité au sein de la communauté du Maine. La STK Fondation alloue environ 125 à 130 bourses par an. Récemment, il leur a été dit que c’était une bonne idée que de parler de leur altruisme parce que cela pourrait inspirer d’autres personnes aisées à faire de même : donner pour une bonne cause. Tabitha King dit « Il y a des enfants qui grandissent pauvres, nous voulons les aider à avoir l’éducation dont nous avons bénéficié. L’aspect le plus gratifiant de notre fondation est de redistribuer. Nous avons été éduqué par nos communités lorsque nous étions enfants, et nous savons que c’est la bonne chose à faire. »

 

Tabitha King Truck 01 Tabitha King Truck 02

 

En 2009, une donation de la Stephen & Tabitha King Fondation a été utilisée pour financer un nouveau camion de secours à Brooklin, dans le Maine. En remerciement aux Kings, le camion a été nommé « Tabitha« , qui est allègrement affiché sur le pare-brise. Entre 2009 et 2015, il a participé à près de 600 appels d’urgences. C’est le camion le plus utilisé de la flotte. Il est appelé pour les incendies, pour les accidents de voiture, et autres urgences. Les professionnels de Brooklin, bien entrainés, ont tout l’équipement nécessaire dans le camion pour ces urgences.

Sam Friend, le chef de la brigade de pompiers, ajoute « Il est l’élément vital de la communauté. Sans leur dondation, nous n’aurions pas pu avoir le camion aussi rapidement, et grâce à cette aide, cela n’a pas été financé par les impots de la communauté. »

Paul Gallo, le chef des urgences de Brooklin, lui, déclare « Le camion de pompiers représente le professionnalisme de l’équipe à la communauté. Quand ils le voient arriver, ils savent qu’un véritable secours est sur le point de les aider. Cela a aussi impacté les communautés environnantes pour une aide plus mutuelle. »

Stephenkingtabitha Gestes Secours

 

En 2010, Jonathan Powers, un paramédic a gracieusement reçu une aide de la STK Fondation pour financer l’achat de 7 défibrillateurs. Deux pour les bibliothèques, un pour le centre social et trois pour les écoles. Ces locaux, situés dans les bourgades de Appleton, Hope, Union & Washington, n’avait aucun équipement de réanimation alors qu’elles sont des zones à forts passages. La Croix Rouge déclare qu’ils sont utilisés pour traiter des arrets cardiaques et qu’ils sauvent des milliers de vies par an. Mr Powers et les membres du service d’ambulance ont enseignés les gestes de réanimation dans les différentes communautés, ainsi que l’utilisation des défibrillateurs.

Il y a plus de 260 bibliothèques dans le Maine; la majorité ont reçu des aides de la part des Kings, et très souvent, plus d’une fois. Stephanie Leonard, gérante de la Fondation dit « Ce serait plus facile de nommer les quelques bibliothèques qui n’ont pas reçu d’aides. Si elles n’en ont pas eu, il est fort probable que ce n’est parce qu’elles n’ont pas fait de demande. »

Valérie Osborne était, pendant 20 ans, la directrice de la bibliothèque de Old Town. Elle nous a dit que durant sa présence, les donations de Stephen King et de Tabitha King étaient conséquentes, permettant la construction d’une aile prénommée  » l’aile Tabitha Spruce King« . Cette annexe a permis d’ajouter quelques 745m² à la bibliothèque qui n’en faisait alors que 340.

Actuellement en tant que Consultant à la Bibliothèque du Nord Est du Maine, Osborne observe « Toute sortes de bonnes actions sont réalisées à travers l’état du Maine grâce aux donations de la STK Fondation. Sans les Kings, un grand nombre de ces améliorations n’auraient sans doute pas vu le jour dans les bibliothèques du Maine. Ils ont aidé à ajouter un grand nombre de toilettes dans les établissements. La Bibliothèque Vinalhaven n’en avait pas depuis 99 ans, il fallait traverser la route pour utiliser ceux de l’église d’en face. En 2007, les dons de la Fondation pour la grosse rénovation de leur bibliothèque a permis d’en avoir! Leurs dons ont permis un héritage pour les futures générations du Maine. Ils ont été les héros de ma carrière professionnelle. »

 

Twicetoldtales

 

La bibliothèque mémoriale Curis, à Brunswick, dans le Maine, a reçu une aide de la STK Fondation pour une annexe a la bibliothèque et un projet permettant de cataloguer les livres. Judith Redwine, présidente de l’établissement déclara « Nous sommes vraiment reconnaissants aux Kings pour la générosité de leurs donds et pour une autre raison. Notre groupe des amis de la bibliotheque a démarré une librairie de charité nommée « Twice Told Tales ». Les recettes servent à financer et aider la bibliothèque. Tous les livres de Stephen King ou de Tabitha King qui sont donnés pour l’établissements se vendent très rapidement. C’est encore un autre moyen qu’on les Kings d’aider notre bibliotheque. »

La Collection « Stephen et Tabitha King » des Langues, qui contient des CDs pour apprendre plus d’une quarantaine de langues, est largement en évidence à la bibliotheque Gibbs dans la petite bourgade de Washington, dans le Maine.
Le trésorerie de l’établissement, Susan D’Amore, dit « Notre bibliothèque rurale qui n’est fondée qu’avec des fondations a un budget très limité. Le support de la fondation a un impact majeur sur notre capacité à acheter de nouveaux éléments pour notre collection. Our département des langues étrangères rivalise avec celui de bibliothèque bien plus importantes. »

 

 

Les Rois de Bangor

Bangor est probablement la ville la plus chanceuse du Maine. Les Kings y résident depuis un certain nombre d’années. Ils ont généreusement aidé à améliorer la communauté, de bien des manières.

Le bureau de Stephen King se situe à Bangor. Ils ont une petite équipe très fidèle et amicale. Julie Eugley a commencé à travailler avec les King dès la sortie du lycée et est l’ssistante de Tabitha depuis plus de 30 ans. Marsha De Filippo est l’assistante de Stephen King et travaille pour lui depuis également plus de 30 ans.

Barbara McDade, directrice de la bibliothèque nationale de Bangor, déclare « Je suis en admiration pour tout ce qu’ils ont fait pour la bibliothèque. Les dons financiers sont remarquables, et nous ont aidé à proposer à la communauté une bibliothèque d’une dimension qu’ils n’auraient osé imaginer. Ils furent des doneurs majeurs pour nos deux appels aux dons, et ont fourni de l’aide entre temps, notamment en payant la reconstruction des marches en marbre et en achetant un immeuble qui est maintenant utilisé comme le dernier lieu de copie des livres… de plusieurs états. Tabitha a été membre du directoire de la bibliothèque pendant de nombreuses années et a donné de son temps et de son expérience pour la faire grandir. »

La demeure à Bangor des Kings inclu deux manoirs Victoriens, l’un rouge, l’autre blanc, et ils sont entourrés de magnifiques jardins bien entretenus. Leur propriété se trouve juste à côté du centre de la ville. Cette large zone est entourée d’une grande cloture en acier noire avec une porte juchée d’un portail travaillé et décoré d’araignées, de chauves souris et de gargoyles. La maison des Kings a remplacé le statut de Paul Bunyan comme lieu principal d’attraction des touristes à Bangor, et, contrairement à Paul Bunyan, les Kings ne sont pas un mythe. Ils sont bien réels. Plusieurs des films d’horreurs tirés de Stephen King ont été filmés à Bangor ou aux alentours. En conséquence, le site internet Trip Advisor déclare que Bangor a été surnommée « Transylvanie ».

Nelson Durgin, le maire de Bangor, confirme : « Stephen & Tabitha King ont été très généreux avec la communauté de Bangor. Par exemple, ils ont financé le financement du stade Mansfield, qui est un terrain de baseball à la pointe de ce qui se fait, et un terrain de sport. Ils ont aidé de nombreuses organisations de charité, qui aident les personnes âgées et les personnes dans le besoin. Chacun d’eux reconnaissent leurs racines du Maine et en tant que résultat de leurs talents, ils ont pu redistribuer à la communauté où ils habitent. Ils ont aussi contribuer à développer le tourisme à Bangor. La première question des touristes qui arrivent est : « Où se trouve la maison de Stephen King?«  »

 

Stephenking Maire Bangor
Le maire de Bangor, Nelson Durgin, le confirme :
« Stephen et Tabitha King ont été très généreux envers la communauté de Bangor »

 

Les livres

Stephen King et Tabitha King sont tous deux de prolifiques auteurs. Le site de Stephen King propose une liste exhaustive de ses créations. Les travaux littéraires de Tabitha, sont également listés sur internet. Les bibliothèques de l’état du Maine, celle de Bangor, de la vieille ville, et la bibliothèque publique de Portland ont toutes l’intégralité des livres de Stephen King et de Tabitha King.

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P26

 

Tabitha déclare qu’ « elle a juste fini ‘Mourning Lincoln’, de Kate Hodes. Mes livres à moi n’ont jamais été mes préférés. Le miracle de l’écriture, d’avoir mes propres mots sortir de manière cohérente, est toujours pour moi un délice. Le talent qu’ont mes enfants et mes petits-enfants, en tant qu’auteur m’ébahi, tout autant que les écrits de Steve quand j’ai commencé à lire sa fiction à l’université. J’ai plusieurs auteurs préférés que j’aime lire ; chacun d’eux ont en commun une capacité d’immersion dans les personnages que j’adore. En tant qu’auteur, je me considère comme une enfant de Dickens, Melville et Austen, mais mes lectures préférées sont les auteurs du 20e siècle et des contemporains. »

Stephen ajoute, « Je lis actuellement « A God in Ruins » de Kate Atkinsons, et lirai ensuite un roman à suspense intitulé « Bad Country ». Si je devais choisir mon livre préféré, absolu, ce serai « The Hair of Harold Roux », du défunt Thomas Williams. Un grand roman et auss une grande pièce d’écriture au sujet du New Hampshire. John Irving m’a inspiré, et m’a beaucoup appris au travers de ses livres. Je le considère comme un ami. » »

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P29

 

 

Les passe-temps des Kings

Ils prennent leur hobbie aussi sérieusement que leurs talents. Stephen King joue de la guitare rythmique et aime le rock and roll. Depuis 1992, il fait parti d’un groupe de rock nommé « les Rock Bottom Remainders« . Le groupe est constitué de plusieurs auteurs à succès. Le groupe existe toujours mais il ne joue plus vraiment avec eux maintenant. Steve a créé leur leitmotiv « Trois accords et une attitude » parce qu’il déclare qu’en tant que joueur de guitare rythmique, il ne sait jouer que trois accords. En vieillissant, leur leitmotiv a évolué et est devenu « De l’acide à l’antacide » !
(ndt, l’acide est bien entendu une référence aux drogues, et l’antacide un médicament pour calmer les douleurs intestinales)

 

Tabitha King Verger Tabitha King Verger2

 

Un des loisirs de Tabitha est le jardinage et sa nourriture préférée sont les pommes du Maine. Il y a environ 5 ans, elle a acheté le verger Pietree, à Sweden, dans le Maine. Elle y cultive des pommes, des fruits et légumes qu’elle vend dans la ferme. La propriété comprend des hectares de pommiers avec des érables produisant du sirop, et des jardins potagers.

Le kiosque propose aussi des patisseries, notamment des tartes aux pommes qui sont meilleures que des gateaux d’anniversaires. Il y a une partie pour les cadeaux et ils vendent même des pizzas cuites au four. Les affaires se développent et la communauté est heureuse de les avoir. La zone a grandi en tant que véritable plateforme agriculturelle. Tabitha n’arrive pas à comprendre pourquoi certaines personnes voudraient des pommes d’ailleurs que du Maine.

 

Les Kings à la pointe de la technologie

Les Kings sont des afficionados de la technologie. Le site de Stephen King est exhaustif. C’est le meilleur site si vous voulez des informations au sujet de ses histoires, pour des vidéos de ses interviews et pour trouver le détail de ses apparitons publiques à venir.
Le site du verger de Tabitha est complet avec des informations pour s’y rendre, des descriptions des produits et de beaux graphiques.

Stephen King a une très grande présence sur Facebook et Twitter : plusieurs millions de personnes !
Récemment (en 2015, ndt), Stephen King a tweeté : « Difficile de faire peur en 140 caractères, mais pas impossible. Avez-vous vérifié derrière votre rideau de douche récemment? »

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P30
Le 10 septembre 2015, le président Barack Obama remet à Stephen King la médaille Nationale des Arts à la Maison Blanche !

 

Les trésors du Maine

Il est évident que, pour bon nombre d’entre nous, Stephen King et Tabitha King pourraient partir et profiter d’une vie à loisirs. Et pourtant, ils sont restés et demeurent actifs, tant professionnellement que dans leurs bienveillance au travers de nombreuses organisations. Grace à leur implication et leur générosité, ils ont contribué à rendre le Maine un lieu meilleur pour nous tous. En faisant cela, ils sont une inspiration pour chacun d’entre nous nous invitant à redistribuer à la communauté.

Maintenant que les enfants ont grandis, ils ne participent plus Halloween, mais Stephen a créé une abondance d’histoires terrifiantes à lire, et c’est un peu comme si Halloween se déroulait tous les jours de l’année.

 

Joyeux Halloween, Mr et Mme King, et merci pour tout ce que vous faites !

 

Stephenking Tabithaking Maine Senior P32

 

La Fondation Stephen et Tabitha King distribue chaque année entre 125 et 130 donations, les montants variant entre $500 et $50 000 dollars. 
Voici un petite exemple des organisations bénéficiaires

 

Arts
Orchestre symphonique d’Augusta
La symphonie de Bangor
Le théâtre du centre des arts
Le conservatoire de musique de Portland
Maison d’opéra de Waterville
Le théâtre de Penobscot
Le théâtre Public
Le ballet de Portland
Maison d’opéra de Norway
Le centre du maine des arts

Bibliothèques

Bibliotheque Publique de Bangor
Bibliotheque Publique de Caribou
Bibliotheque Publique de Portland
Bibliotheque Publique de Brewer
Bibliotheque de Vose
Bibliotheque de Camden
Bibliotheque Publique de Rockport
Bibliotheque de Gibbs
Bibliotheque de Vinalhaven
Bibliotheque Mémoriale de Chase Emerson
Bibliotheque Publique de Shaw
Bibliotheque de Pembroke

Education

RSU
MSADs
Institut du Sud Est de la Marine Appliquée
Recherche et Education
Université du Maine à Orono
Université du Maine du Sud
Université du Maine à MAchias
Université du Maine – extension coorperative
Université du Maine à Fort Kent
Université de Nouvelle Angleterre
Lycée de l’Atlantic

Santé publique
Ambulances Union
Ambulances Acton
Ambulances York
Ambulances Ashland
Ambulances d’urgence Bethel
Département de pompiers de Brewer
Département de pompiers de l’ancienne ville
Pompiers de Brooklin
Bureau du shérif du compté de York
Centre de correction du Maine
Département de police d’Orono
Police de l’état du Maine
Département du Maine des corrections
Police de Newport

Soins de santé

Croix Rouge Américaine du Maine
Société américaine du Cancer
Hopital de Penobscot Valley
Hopital Mercy
Hopital régional St Mary
Centre médical général du Maine
Centre médical central du Maine
Services de santé du Sud-est
Coalition dentaire de Kennebec
Dentistes de la vallée de Kennebec
Clinique dentaire de Saint Appolonia
Sourires sains
Médicine d’urgence du sud-est

Banques alimentaires et réserves de nourritures

Loving Hands – Réserve alimentaire
Banque alimentaire des bons samaritains
Helping the hungry Food Pantry
Programme de prévention de la faim de la mi-cote
Loving Caring Hands Food Pantry
Programme de repas Wayside
Loaves and fishes – Réserve alimentaire 
Réserve alimentaire de l’ouest

Environnement
Recherche de l’environnement du Maine
Fond du Maine pour l’éducation de la conservation
Récoltes durables Internationales
Conservation des Rivières Royales
Centre de Recherches environnementales
Refuge pour animaux Hirundo

Sociétés historiques
Société Historique du Maine
Société Historique de Lincolnville
Société Historique de Caribou
Société Historique de Lovell

Villes
Bangor, Old Town, Blue Hill, Ellsworth, Medford, Willimantic, Fayete, Wellington, Bowdoinham, Frenchboro, Cornville

Autres oeuvres de charité
United Way – Maine
Learning Works
Somali Bantu Community
YMCAs – Maine
Habitat for Humanity of Greater Portland
Centre de philanthropy du Maine
Progress Center
Tides Foundation
Megan’s Fund
Spectrum Generations

 


La Fondation Haven

La Fondation Haven vient en aide à des artistes et écrivains freelance américains qui doivent faire face à des aléas de la vie leur empêchant de réaliser leur activité, donc de gagner leur vie.
L’idée est d’aider temporairement les artistes de manière à pouvoir retourner à leur vie professionnelle.

 

Haven Foundation

 


La Barking Foundation

 

Une fondation privée et charitable qui distribue des dons pour accompagner des résidents du Mains à poursuivre des études. 
Les donations sont réalisées sur dossier et selon leurs besoins financiers.

Chaque année, la Barking Foundation semble distribuer 50 donations de $3000.

 

Barking Foundation

(Oh, un corgi!)

 


La Fondation Wavedancer

 

La Fondation Wavedancer avait été créée suite à l’accident de Frank Muller, un lecteur réputé de livres audios qui s’est retrouvé victime d’un accident de moto et qui n’était plus en mesure, par la suite, de travailler.

En 2002, les auteurs Stephen King, John Grisham, Peter Straub et Pat Conroy, avaient participé à une soirée unique de lecture dans la ville de New York, dans l’objectif de levé des fonds pour cette fondation devant aider Frank Muller a faire face à cet incident.

Les quatre auteurs ont donc réalisé des lectures, respectivement : 
John Grisham avait lu un extrait de son nouveau roman « The Summons »
Peter Straub un extrait de son nouveau roman également
Stephen King avait réalisé une lecture de sa nouvelle « The revenge og lardass Hogan » (la revanche de gros lard Hogan), un récit intégré à « Le Corps » (de « Différentes Saisons », plus connu sous le nom du film « Stand By Me »), un récit qui faisait toujours pleurer de rire Frank Muller
Pat Conroy y a prononcé un discours sur l’art de l’écriture

Un enregistrement CD de cette soirée a été proposé et commercialisé, et tous les fonds bénéficiaient à la fondation Wavedancer.
Frank Muller est décédé en 2008, et il semblerait que la fondation ait depuis cessé d’exister.

 

Wavedancer Foundation

 

 

 





PARTAGER L'ARTICLE

ENVIE DE DONNER VOTRE AVIS? Laissez un commentaire ci-dessous


Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. Silver Bullet, ENG, Bluray collector

    17 décembre
  2. The Outsider, ENG, serie, diffusion aux USA

    12/01/2020
  3. The Outsider, FR, serie, diffusion en France sur OCS

    13/01/2020
  4. ÇA Chapitre 2, FR, DVD/Bluray

    15/01/2020
  5. L’institut, FR, éditions Albin Michel

    29/01/2020

Publicité

Autres contenus : Divers

En vente dans notre boutique :