Nous suivre sur les réseaux sociaux
Interviews

[INTERVIEW] Vincenzo Natali, le réalisateur de « Dans les hautes herbes » (In The Tall Grass)

Le réalisateur Vincenzo Natali a pris de son temps pour participer à une interview avec nous.
Au programme, des questions sur sa passion autour de Stephen King, bien entendu son adaptation de « Dans les hautes herbes » (disponible sur Netflix) et ses projets à venir, dont sa participation à la série « Le Fléau » (en tournage) et son intéret pour une nouvelle adaptation de « L’année du loup-garou » de Stephen King !

 

 

Mi-janvier, Vincenzo Natali, le réalisateur mondialement connu qui a débuté sa carrière avec l’énorme succès que fut le film « Cube » (1997) et qui a depuis travaillé sur plusieurs films et séries à succès, dont « Hannibal » (d’après le roman éponyme de Thomas Harris) ou « American Gods » (d’après Neil Gaiman), et plus récemment à la réalisation du film « Dans les hautes herbes » (In The Tall Grass, d’après le court roman de Stephen King et Joe Hill), a accepté de répondre à une interview.

 

 

 

Vous trouverez, ci-dessous, notre traduction de notre échange avec Vincenzo Natali : 

 

 

Vincenzo Natali

 

 

Club Stephen King: Bonjour Vincenzo, merci de prendre de votre temps pour accepter de faire cette interview. Pour les fans de Stephen King qui ne vous connaitriez pas, pouvez-vous svp vous présenter?

Vincenzo Natali : Je suis le mieux décrit par mon compte Twitter : « Un organisme hybride ». J’ai aussi réalisé un certain nombre de films et de séries télévisées. 

 

Club Stephen King : Etes-vous un fan de Stephen King? Quand avez-vous découvert son oeuvre? 

Vincenzo Natali : Je suis un fan de l’oeuvre de Mr King depuis que j’ai lu « Shining », à l’âge tendre de 11 ans. 

 

Club Stephen King : Quel est votre livre préféré de Stephen King? 

Vincenzo Natali : Mon livre préféré de Stephen King est « Dead Zone » 

 

Club Stephen King : Collectionnez-vous aussi son oeuvre?

Vincenzo Natali : Collectionner n’est probablement pas le meilleur terme, mais j’en ai lu pas mal. Bien que je trouve qu’il soit presque impossible à suivre le rythme!

 

 

In The Tall Grass Poster Netflix

 

 

Club Stephen King : Parlons un peu de « Dans les hautes herbes ». J’ai lu que la pre-production a été compliquée. Le film n’a presque pas vu le jour à cause des droits que vous aviez perdu, parce qu’aucun studio n’était intéressé. Pouvez-vous nous en dire un peu plus? 

Vincenzo Natali : « Dans les hautes herbes » (In the Tall Grass) a été un film difficile à financer. Partiellement parce qu’il était un peu cher pour le marché des films indépendants. Il est réellement impossible de faire un film de plus de 5 millions de dollars, sauf si c’est un film de studio. Et « Dans les hautes herbes » (In the Tall Grass) a toujours été un peu trop bizarre pour un studio.
Heureusement, Netflix était le choix parfait parce qu’il n’ont aucun de ces soucis. Ils ont été très soutenants, du début à la fin. Une fois qu’ils ont dit « Oui », ça n’a été qu’un plaisir.
 

 

Club Stephen King : Après cela, le tournage fut l’objet d’un planning très serré pour pouvoir filmer les hautes herbes. Comment était le tournage?

Vincenzo Natali : Le tournage s’est plutot bien déroulé. Le challenge était sa préparation, parce qu’il n’y a pas d’autre film contemporain qui a été tourné dans un tel environnement. Le résultat est que je sais maintenant beaucoup de chose au sujet de l’herbe.
 

 

Club Stephen King : C’était très sympas de partager le scénario, le storyboard et des concept arts ainsi que des photos du tournage. Quels étaient vos meilleurs souvenirs? Avez-vous des souvenirs amusants du tournage?

Vincenzo Natali : Je suis heureux que vous appréciez voir les éléments de production. Je suis toujours fasciné de voir comment les films évoluent de la conception au produit fini. Mes souvenirs du tournage étaient principalement très heureux parce que j’avais des acteurs/actrices et une équipe très agréable avec qui travailler.
En fait, mes films tendent à être très intimes et d’une petite ampleur. C’est comme fait un film à la maison. Donc nous avons passé du bon temps.
Je pense que le tournage du gouffre avec les cadavres était une des choses les plus bizarres et étranges que j’ai jamais fait. C’était véritablement un demi-tuyau avec des gens nus, et beaucoup de boue, qui a été photographié à plusieurs reprises pour créer l’illusion d’un tunnel sans fin sous la terre.
 

 

Club Stephen King : Puis-je demander quel était le budget du tournage du film? N’hésitez pas à ignorez cette question si il s’agit d’un point sensible ou faisant part d’un NDA avec Netflix.

Vincenzo Natali : Je ne suis pas autorisé à partager le budget, mais c’était modeste et raisonnable pour ce que nous devions faire. Nous avions une fenêtre de 30 jours de tournage.
 

 

Club Stephen King : Etant donné que le film a été diffusé sur Netflix et pas dans les cinémas, il n’y a pas de chiffres du box office. Et il ne me semble pas avoir vu de quelconques chiffres. Sur Rotten Tomatoes, la note est d’environ 40%, tant des critiques que du public. Sur IMDB, cela avoisine 55%. Pouvez-vous svp m’en dire plus sur la performance du film sur Netflix? A t’il été un succès? A t’il surpassé les attentes de Netflix? 

Vincenzo Natali : « Dans les hautes herbes » (In the Tall Grass) a été un ENORME succès pour Netflix. Je ne peux pas révéler les chiffres, mais une manière de voir les choses est que si nous l’avions sorti sur 3000 écrans et que chaque séance était pleine, cela n’atteindra même pas le nombre de personnes qui l’ont regardé durant les 10 premières jours de sa sortie du Netflix.

 

Joe Hill Stephen King

 

 

Club Stephen King : Avez-vous été en contact avec Stephen King ou Joe Hill? Qu’ont-ils pensé de votre développement de la mythologie? 

Vincenzo Natali : Si vous êtes confus à la fin du film, ce n’est pas un problème, en tout cas pour moi. Il y a une logique interne qui s’y trouve, si vous décidez de l’examiner, mais ce n’est pas rendu clair. Le film demande à son public de coller les morceaux ensembles. Je pense que tout le monde ne veut pas ce genre d’expérience dans un film d’horreur. Mais cela me convient, je n’ai jamais souhaité que ce film soit pour tout le monde. 
En terme de mythologie, j’étais prudent de développer ce qui se trouvait déjà dans l’histoire. Par exemple, la distortion temporelle semble être une extrapolation logique de la distortion spaciale se trouvant dans la novella.
Ils ont tous les deux été encourageants. Joe était impliqué plus directement et a même écrit une petite merveille pour Ross, qui est ma partie préférée du dialogue du film (le discours à la bifurcation).
 

 

Club Stephen King : Parmi vos précédents projets se trouvent « Cube » (1997), « Splice » (2010) ainsi que des épisodes télévisés : « Hannibal », « American Gods », « Luke Cage », « Westworld », et « Lost in Space ». Puis-je demander quels sont vos prochains projets?

Vincenzo Natali : Je travaille actuellement sur la nouvelle mini-série adaptant « Le Fléau »… je reviens tout juste de repérages de lieu.

 

(Vincenzo Natali nous a également appris, en dehors de l’interview, depuis qu’il réalisera deux épisodes de la mini-série!)

 

 

Club Stephen King : Au-delà de Stephen King, quels autres auteurs lisez-vous? 

Vincenzo Natali : William Gibson et JG Ballard me sont très importants. Ainsi que Kobo Abe, William Golding, Jerzy Kosinski, The Strugatsky Brothers, Poe, Lovecraft et bien sur Joe Hill. Il y en a beaucoup d’autres… mes gouts littéraires sont plutot éclectiques. 

 

Club Stephen King : Que lisez-vous, en ce moment? 

Vincenzo Natali : En ce moment je lis “The Forgotten Beasts of Eld” de Patricia McKillip. Je suis en ce moment sur une phase de Fantasy. 

 

Club Stephen King: Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Y a t’il quoi que ce soit que vous voudriez ajouter aux fans de Stephen King? Y a t’il quoi que ce soit que vous auriez désiré que je vous demande? 

Vincenzo Natali : Merci de m’avoir contacté. Je souhaiterai ajouter que je suis un grand fan de « Anatomie de l’horreur », et surtout de « Ecriture, mémoires d’un métier » de Stephen King, qui est mon livre préféré sur l’écriture.
Peut-être pourriez-vous demander à vos lecteurs si ils seraient intéressé par un nouveau film inspiré de « L’année du loup-garou »?
 

 

 

Pour tout découvrir sur :
– le film « Dans les hautbes herbes » (In the Tall Grass)
– la mini-série « Le Fléau » (The Stand)

 

 





PARTAGER L'ARTICLE

ENVIE DE DONNER VOTRE AVIS? Laissez un commentaire ci-dessous


Partenaires pour vos achats

Publicité

Avantages exclusifs

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

Notre livre (version 2020 !!!)

Calendrier

  1. Sleeping Beauties #4, ENG, comic book

    12 août
  2. Tales from the Darkside : the movie, ENG, bluray zone 1

    25 août
  3. « Stephen King : le roi de l’horreur », FR, émission radio / podcasts à la RTBF

    28 août
  4. The Rap Bottom Remaineder, 1er album de rap de Stephen King

    1 septembre
  5. Anatomie de l’horreur, FR, poche, Le Livre de Poche

    2 septembre

Publicité

Autres contenus : Interviews

En vente dans notre boutique :