Les adaptations de Stephen King, 2014
 
Menu
CONTACT
Recherche



PARTENAIRES


 

 

Steve's Rag 10 - Slade, un drôle de pistoléro

Partenaires pour vos achats en ligne :
Librairie Decitre Priceminister Amazon.fr
Publicité :

Newsletter du Club Stephen King :           



Slade, un drole de pistoléro !

(Lou Van Hille)


Comme nous le Précisions dans nos deux précédents numéros du Steve's Rag, cette nouvelle rubrique, consacrée aux œuvres inédites ou rares de Stephen King, devrait faire son apparition dans encore de nombreux numéros du magazine.

Nous avons eu la chance de faire l'acquisition de nombreuses histoires rares de Stephen King (merci encore à Marie-Hélène Thuillier, sans qui cette rubrique n'existerait pas actuellement) et nous avons alors pris la décision de vous en faire profiter. Dans le numéro II-3 du Steve's Rag, nous vous parlions de The Blue Air Compressor... Aujourd'hui, vous découvrirez SLADE.

SL.4DE est, comme le cite Stephen Spignesi, une "comédie par Stephen King". Il s'agit d'une histoire en 8 parties, que l'on pourrait qualifier de "Western burlesque" que Stephen King écrivit lors de l'été 1970 (juste après avoir été diplômé de l'Université du Maine).

Tout comme The Green Mile (la ligne verte), SLADE est un feuilleton à épisodes d'environ 6500 mots. Il s'agit de l'histoire d'un certain Jack Slade, un Pistoléro au visage grimaçant, aidé par ses deux "sinistres calibres 45".

A l'instar de Roland, pleurant la perte de Susan, Jack Slade porte le deuil de son amour perdu, Polly Peachtree de Pakuda, qui trouva la mort prématurément dans un accident... Une montgolfière en feu s'écrasa sur l'étable où elle trayait des vaches.

SLADE (tout comme Stephen King's Garbage Truck, que vous retrouverez dans un futur numéro du Steve's Rag) est disponible sous format microfiche à la bibliothèque UMSC (University of Maine Spécial Collections).

Lors de l'automne 1989, toutes les copies originales, publiées dans The Maine Campus en 1970, furent volées. Seul le format microfiche reste disponible.

Le premier chapitre fit son apparition dans le numéro du Maine Campus le 11 juin 1970, page 4. L'histoire commence avec l'arrivée de Jack Slade à Dead Steer Springs, alors que la nuit tombe.

Slade est complètement vêtu de noir, symbole du deuil qu'il porte pour Polly. Certains prétendent cependant qu'il est en fait un agent de la Faucheuse D'autres, plus audacieux (mais n'osent lui dire personnellement) le croient homosexuel.

Slade fait une halte sur Saloon Brass Cuspidor, descend de Stokely, son étalon noir puis allume un cigare mexicain. La mélodie de "Oh, them Golden Slippers" émane du saloon. Jack Slade faire la rencontre (un peu tendue) d'un vieil homme qu'il prend d'abord pour l'idiot du village. Le vieillard reconnaît Slade. On apprend de sa bouche (dans un anglais familier) que le Pistoléro a été engagé par une certaine Miss Sandra (on découvre, un peu plus loin, qu'il s'agit de Sandra Dawson), propriétaire du bar, qui n'a cessé d'avoir des ennuis avec un dénommé Sam Columbine depuis la mort de son père et depuis qu'elle a hérité de l'établissement. Le vieil homme sous-entend ensuite que Jack travaille peut-être pour Columbine, et non Miss Sandra... Accusation à laquelle Slade répond violemment. Tous les regards se tournent alors vers Jack Slade. Les visages palissent alors que les habitués du saloon comprennent qui est réellement cet homme en noir. Accoudé au bar, on découvre John "The Backshooter" (NDLR: "celui qui tire dans le dos"). Parkman, un des meilleurs tireurs de Sam Columbine. Réalisant la situation, les clients du Saloon Brass Cuspidor quittent les lieux le plus vite possible.

Slade et Backshooter se retrouvent alors face-à-face... Ce premier segment se termine par le dialogue suivant :

"On dit que t'es rapide, Slade
'Assez rapide ! "

"On dit aussi que t'es homosexuel"
"Prends ton arme (...) fils de pute (...) ".

Ce à quoi, Stephen King ajoute les notes suivantes :

(A suivre)
(Slade va-t-il abattre 'Dackshooter" Parkman ? Sandra Dawson prendra-t-elle la place de Polly Peachtree dans le cœur de pierre de Slade ? Slade est-il réellement homosexuel ? Pensez-vous que cela intéresse vraiment quelqu'un? Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir d'autres questions tout autant ridicules, dans le chapitre de "Un homme au nom de Slade").

Le deuxième segment fit son apparition à la page 4 de The Maine Campus du 18 juin 1970. L'histoire commence avec le résumé (de 12 lignes) du chapitre précédent.

Slade abat (plus vite que son ombre) Backshooter. King nous annonce que Slade aime la paix puis ajoute :

"qu'a-t-il de plus paisible qu'un homme mort ? "

Jack Slade reste cependant tourmenté par ses pensées pour Polly Peachtree.

On découvre ensuite les qualités de tireur de Slade. Il a en effet abattu Backshooter de 6 balles dans le cœur et les 6 trous pourraient être cachés par une pièce de 20 dollars en or !

Jack Slade, très froid et détendu, prend de nouveau un de ses fameux cigares mexicains. C'est alors que les portes du Saloon s'ouvrent violemment. Slade réagit à la vitesse de l'éclair mais se trouve en fait face à une superbe blonde qui ne le laisse pas indifférent. Cependant, il se raisonne et se dit que cette femme n'est pas pour lui, car il restera toujours fidèle à la mémoire de Polly, son seul et unique amour. Les présentations faites, on découvre qu'il s'agit en fait de Sandra Dawson. King insiste ensuite que le burlesque de la situation. Sandra essaie de se rapprocher de Slade qui la repousse. Puis elle lui explique la situation vis-à-vis de Sam Columbine (que King nous avait déjà décrite dans le premier chapitre). Après avoir assassiné le père de Sandra, Sam Columbine ne cesse d'essayer d'effrayer la jeune femme afin que celle-ci parte du Ranch Bar-T. De cette façon, Sam Columbine récupérerait le terrain pour une bouchée de pain puis le revendrait à la compagnie ferroviaire Great Southwest.

Le chapitre se termine avec l'arrivée du barman, déclarant:

'Miss Dawson ! Miss Dawson le Bar est en feu ! "

Slade se met aussitôt en route... (A suivre ... )

Le chapitre 3 fut publié à la page 5 de The Maine Campus du 25 Juin 1970.

Après un résumé de 7 lignes, on retrouve Slade et son étalon Stokely sur la route de Winding Bluff qui les mènent au Ranch Bar-T. Lorsqu'ils arrivent, l'établissement n'est plus qu'un immense brasier.

Slade se retrouve face à trois des hommes de main de Columbine : Sunrise Jackson, Shifty Jack Mulloy et Doc Logan. Lors d'un rappel à Polly Peachtree, on apprend que Slade porte des sous-vêtements en soie avec des " jolies fleurs bleues ".

Slade descend de son étalon et allume de nouveau un de ses fameux cigares mexicains. Un individu, blessé, fait alors son apparition et déclare à Slade que ce sont bel et bien les trois hommes de main de Columbine qui ont mis le feu au ranch. Doc Logan achève aussitôt le blessé. King nous décrit toute cette scène avec un humour digne de Mel Brooks. L'histoire n'a absolument rien de sérieux et la farce devient de plus en plus intense à chaque nouveau chapitre.

Slade affronte les trois hommes de Columbine. On découvre alors que Slade est Républicain. Plus vite que l'éclair, Slade abat Shifty Jack Mulloy.

Sunrise Jackson tente alors sa chance... Une balle frôle la tempe de Slade, qui riposte et règle le compte de Jackson.

Doc Logan s'enfuit pour prévenir Sam Columbine de la présence de Slade. Jack tente de l'abattre, mais la lumière jouant contre lui, rate sa cible. Slade S'approche ensuite du ranch en feu pour vérifier si d'autres hommes de main de Columbine ne sont pas cachés. C'est alors qu'apparaît Sing-Loo, le cuisinier chinois, qu'il élimine par erreur. Ensuite Slade se remet en route vers Dead Steer Springs. Il retourne au Saloon Brass Cuspidor, où il rencontre Mose hart, le bras droit de Sandra Dawson. le chapitre s'achève par la phrase suivante :

"Slade    (..) Miss Dawson a été kidnappée par Sam Columbine
(à suivre)

Le quatrième chapitre fut publié aux pages 5 et 8 du numéro du 2 juillet 1970 du Maine Campus.

Après un résumé de 2 lignes, on retrouve Slade allumant un de "ses fameux cigares mexicains" et regrettant la mort de Sing-Loo.

Mose Hart dit alors à Slade que Sam Columbine essaiera peut-être de violer Sandra Dawson - voir même la voler ! (Une des nombreuses traces d'humour de King dans cette comédie) et que Slade devrait voler à son secours. Cependant, le Pistoléro déclare avoir besoin d'une bonne nuit de sommeil, après avoir éliminé 4 hommes en l'espace de six heures. Slade dit avoir des cloques au doigt qui presse sur la détente, puis il demande à Mose Hart où il pourrait trouver de la crème Solarcaine. (Mais Mose n'en sait rien). On apprend ensuite que Slade, étant susceptible quant à sa taille, porte des bottes aux talons non négligeables.

Alors qu'il se rend à l'hôtel, les vieillards et les femmes enceintes changent de trottoir. Un jeune garçon vient demander un autographe à Slade, mais ce dernier étant contre ce genre d'attitude, tire une balle dans l'une des jambes de l'enfant, puis passe son chemin.

A l'hôtel, Jack Slade obtient une chambre au premier étage, se dévêtit (mais garde ses bottes !!!), puis se met au lit... E tombe aussitôt endormi.

Dans les environs d'une heure du matin, alors que Slade rêve de Polly, son amour d'enfance, Hunchback Fred Agnew (un nain bossu de 70 cm), le meurtrier le plus détesté du Sud Ouest, entre dans la chambre, par la fenêtre.
Fred tient un couteau Arabe dans une main (King nous dit que ce couteau a déjà été utilisé pour remodeler le visage de trois Marshalls Américains, 2 Shérifs de comté ainsi que d'une vieille femme de Boston en route pour l'Arizona où on devait la soigner de la maladie de Parkinson) et dans l'autre, il porte une large boîte contenant un python de 3 mètres 60 répondant au nom de Sadie Hawkins. Le couteau ne servirait à Fred que dans l'éventualité où Slade se réveillerait. Fred embrasse son "amie" Sadie Hawkins (qui lui a sauvé la vie de nombreuses fois) sur le museau noir puis la laisse s'occuper de Slade.

Le Pistoléro bondit hors du lit et Sadie attaque l'oreiller sur lequel la tête de Slade reposait. Fred, voyant l'échec de Sadie, lance son couteau, qui vient couper l'un des lobes d'oreille de Slade, avant de se planter dans le sol. Le Pistoléro abat alors Fred, puis évitant Sadie (qui vient de s'endormir sur l'oreiller), s'habille et quitte la chambre.

Il se met alors en route pour mettre un terme à l'existence de Sam Columbine...
(A suivre ... )

Le cinquième segment de l'histoire fut publié une semaine plus tard, dans le numéro du 9 Juillet 1970, aux pages 5 et 7.

Un résumé de 10 lignes commence ce nouveau chapitre. Notons la dernière ligne :

"Et si vous comprenez tout ceci, alors vous avez déjà deux longueurs d'avance sur moi ".

Slade retourne au Saloon Brass Cuspidor pour retrouver Mose Hart afin de lui demander l'emplacement du Ranch de Sam Columbine. Il lui explique son " entrevue" avec Hunchback Fred Agnew (Mose déclare que ce dernier devait être le prochain vice-président de la compagnie ferroviaire American Southwest). Avant de partir affronter Sam Columbine, Slade décide de prendre un petit remontant... Mais il doit impérativement s'agir d'une boisson qu'il ne connaît pas. Le barman lui parle alors d'une boisson de sa composition qu'il appelle Zombie et dont un seul verre peut vous faire repartir les pieds devant ! Stephen King déclare que le Zombie à l'odeur de la "Colère de Dieu".

A la surprise du barman, Jack en commande trois !!!

Après en avoir bu un, il allume un de ses "fameux cigares Mexicains"  On apprend ensuite que le Ranch de Sam Columbine s'appelle le Rotten Vulture (MDLR : Le Vautour Pourri) et se trouve à 3 miles vers l'Ouest.

Après un deuxième verre, Slade commence à se sentir un peu bizarre, mais il attribue cela à la fatigue. Il boit ensuite son troisième et dernier verre... Le paragraphe suivant montre Slade ivre et atteint le summum de l'hilarité. Slade quitte le Saloon puis se fait arrêter par le Marshall Hoagy Charmichael pour ivresse sur la voie publique ! ! (A suivre...)

L'antépénultième épisode de SL.ADE fit son apparition dans le numéro du 23 Juillet 1970 de The Maine Campus, à la page 5. Il commence par un résumé décrivant parfaitement l'esprit dans lequel cette série a été écrite :

"Dans le cas où vous seriez assez chanceux pour avoir raté les épisodes précédents, voici ce qui s'est passé dans cette aventure grotesque et dénuée d'intérêt

Puis, Stephen King ajoute:

certains d'entre vous ont peut-être remarqué que le chapitre de SLADE prévu pour la semaine dernière n'a jamais été diffusé. Certains d'entre vous ont peut-être pensé que j'étais trop paresseux ou bien que je l'avais oublié ou encore que je .n'en avais rien à faire. Ha - ha, c'est mal me connaître ! Un écrivain consciencieux comme moi peut-il laisser tomber ses responsabilités ? (..) Non. La triste vérité, c'est que le Maine Campus a CENSURE MON HISTOIRE !!!Mais maintenant que l'éditeur Bob Haskell est complètement ivre et que Margie Rode est, là-haut, dans le Bureau de la Sécurité en train de jouer au poker avec le chef Tynan, Charles Ludwig et Steve Hughes, je peux vous raconter ce qui se passe dans L'EPISODE PERDU. "

Ce segment burlesque continue avec l'aventure de Jack Slade. Victime d'une gueule de bois, notre Pistoléro élimine Mose Hart et Hoagy Charmichael. Il se met alors en route pour le Ranch du Vautour Pourri... Mais Sam Columbine n'est pas là ! Il est actuellement parti torturer des gardes frontières Mexicains, laissant Sandra Dawson sous la surveillance de trois de ses hommes de mains : Big Nixon, "Quick-Draw" (NDLR : "Tire-Vite") John Mitchell et Ron Ziegfiel dit "Le Versatile". Slade, bien entendu, s'en débarrasse sans le moindre problème et libère Sandra.

Stephen King quitte alors le récit pour nous expliquer la raison de la censure... Et je peux vous assurer que cette explication est des plus coMiques !

Tout commence avec une scène d'amour entre Jack Slade et Sandra Dawson. King explique comment le comité de publication du Maine Campus a réagi au fameux EPISODE PERDU, tout en citant des passages (plus qu'osés !) de ce segment.

29 Lignes avant la fin de l'épisode, Stephen King déclare:

"(...) Et étant un gars honnête, j'ai décidé de ne pas vous montrer cet épisode, même si je pense qu'il s'agissait d'une sacré scène d'amour. À la place, j'ai inséré une fin bien plus Américaine à l'épisode manquant".

L'histoire reprend alors que Slade met fin à l'existence misérable des trois hommes de Columbine. Il libère Sandra qui déclare :

"Sam Columbine (...) allait me donner comme nourriture aux alligators ! Tu es venu juste à temps"

Ce à quoi Slade répond:

"Ouais (...) j'arrive toujours à temps. Steve King y prend garde. "

Sandra le prend alors dans ses bras... espérant bien plus de sa part... Mais Slade annonce alors :

"Du calme ! (...) Ma maman ma mis en garde contre les filles comme toi'

Jack Slade se met alors en route pour trouver Sam Columbine.
(A suivre ... )

Le septième, et avant dernier épisode, fut publié à la page 6 du Maine Campus du 30 Juillet 1970. Le résumé (de 13 lignes), une fois de plus, commence de façon inhabituelle :

"Dans notre dernier épisode - ou au moins vous espériez que c'était le dernier (...)

Slade arrive à la frontière où Sam Columbine torture des douaniers Mexicains, aidé par son meilleur tireur : "Pinky" Lee. On découvre alors un peu le passé de soldat de Pinky et ses infinités dues à la guerre.

Nous, sommes lors d'une nuit noire, sans lune. Slade aperçoit Pinky en train de torturer un Mexicain. Ce dernier est attaché, ses pieds enduits de miel. Whomper, l'ours dressé de Pinky Lee lui lèche les pieds et le douanier Mexicain supplie Lee de mettre fin à ce calvaire. Alors que Lee se prépare à achever le Mexicain, Slade intervient... Mais il a oublié de rechargé ses pistolets. Lee en profite pour se mettre à couvert.

King précise que Columbine était déjà caché derrière une bouteille géante de mayonnaise, qui avait été parachutée un mois auparavant, juste après la pire inondation de l'histoire du Sud Ouest Américain. Puis, il ajoute en note :

"Pourquoi parachuter de la mayonnaise après une inondation ? Cela ne vous regarde pas. "

Le Pistoléro finit par éliminer Pinky Lee puis, avance vers Sam Columbine...
(A suivre ... )


Le tout dernier segment de SLADE (et le plus délirant !) fut publié à la page 5 du numéro du 06 Août 1970 du Maine Campus.

6 Lignes de résumé servent d'introduction. Sam est toujours caché derrière sa bouteille de mayonnaise et tire sur Jack Slade. Ce dernier se protège derrière un cactus en forme de tonneau.

Puis, les deux hommes décident de S'affronter en duel... (un face à face digne de tout bon Western). Jack Slade a toujours un cigare mexicain à la bouche.

Mais avant que l'un ou l'autre ait pu agir, Sandra Dawson fait son apparition et les empêche de s'entre-tuer. Elle fait alors des révélations surprenantes : Elle est en fait Polly Peachtree. Elle a survécu à l'accident de montgolfière mais a souffert d'amnésie. Tous ses souvenirs viennent subitement de refaire surface. Elle retire alors sa perruque blonde et Slade reconnaît son amour d'enfance. Nous assistons alors à des retrouvailles dignes de romans à l'eau de rose.

Oublié, Sam Columbine profite de la situation pour tirer par trois fois dans le dos de Jack Slade.

On apprend alors qu'il s'agissait en fait d'un coup monté entre Sam et Polly, qui déclare :

"Il est enfin parti et nous somme libres, mon chéri (..) Tu ne peux pas savoir combien c'était horrible (..), il tuait tout le monde et, en plus, il était homosexuel"

C'est alors que Slade se lève et dit

"Heureusement, je portais mes sous-vêtements à l'épreuve des balles

Il allume un autre cigare mexicain après avoir tué Sam et Polly. Il rejoint alors Stokely, son étalon noir, met les bras autour du coup de l'animal et lui murmure:

"Enfin, Chéri (..) nous sommes seuls"

Puis Slade et Stokely partent vers le couchant en quête de nouvelles aventures.
(Fin.)

C'est ainsi que s'achève SLADE, l'histoire la plus comique de Stephen King. Il s'agit d'un style auquel nous n'avions pas été habitués et qui peut dérouter sans aucun doute les fidèles lecteurs et lectrices de Stephen King.

Cette nouvelle est, hélas, très rare et difficile à trouver et il est vraiment peu probable queue soit éditée de nouveau dans quelque recueil que ce soit... Si, par chance, il vous arrivait de mettre la main dessus, n'hésitez pas une seconde car elle vaut vraiment le coup d'œil !

Lille, le 04 Juin 1996.

Dernière modification : 21/11/2008 × 01:52
Date de création : 21/11/2008 × 01:52
 
Notre livre
LES ADAPTATIONS DE
STEPHEN KING


[les adaptations de stephen king]

Livre : 10,55€ / PDF : 2€
 
RESEAUX SOCIAUX

Club Stephen King sur FacebookClub Stephen King sur TwitterClub Stephen King sur Pinterest
 
 

Calendrier

Agenda pour les 120 prochains jours


29-06-2017


03-07-2017

TALES FROM THE DARKSIDE
Scénario de Joe Hill
Editions Milady


[joehill talesfromthedarkside milady]


12-07-2017

LA  TOUR SOMBRE 1
Réédition poche chez J'ai Lu,
avec la nouvelle
"Les petites soeurs d'Elurie"


25-07-2017

THE DARK TOWER - The Art of the Film
Scribner

[the dark tower the art of the film]




09-08-2017

[la tour sombre poster fr]

 

 


20-09-2017

CA - le film




26-09-2017

SLEEPING BEAUTIES
de Stephen King et Owen King

Roman, VO
Scribner / Hodder

[stephen king sleeping beauties cover hodder scribner 2017]

Achats en ligne via

AMAZON 

 

 

 

DECITRE

Decitre 

FNAC


PRICEMINISTER
RESEAUX SOCIAUX

Club Stephen King sur FacebookClub Stephen King sur TwitterClub Stephen King sur Pinterest
 
 

^ Haut ^