Nous suivre sur les réseaux sociaux
Series

Creepshow : le guide de la série, des épisodes et des easter eggs

« Creepshow » : le guide complet de la série inspirée du film et de la BD de Stephen King et George Romero.

Serie Stephenking Creepshow Guide Complet

 

Sommaire :
Les épisodes
Les easter eggs
Les BDs inspirées de la série

 

 

La série « Creepshow » arrivera le 26 septembre 2019 sur la plateforme américaine Shudder ! 

 

 

 

Les épisodes de la série « Creepshow »

 

La première saison est composée de 6 épisodes, chacun avec 2 histoires (sketchs), ce qui devrait donner un total de 12 histoires dans la première saison de la série « Creepshow » :

– Gray Matter ( Matière Grise)
Sketch réalisé par Greg Nicotero, scénario de Byron Willinger &  Philip de Blasi d’après la nouvelle de Stephen King, publiée dans le recueil « Danse Macabre ».
La nouvelle de Stephen King raconte l’histoire de Doc et de Chief, deux irréductibles d’une vieille ville mourante, qui bravent la tempête pour voir comment  va Richie. Celui-ci est un père alcoolique dont il croise le fils terrifié à la boutique du coin.

– Bad Wolf Down (lit. : Mauvais loup à terre)
Episode réalisé et écrit par Rob Schrab, un créateur de BDs, autour de soldats américains encerclés pendant la seconde guerre mondiale par une unité Nazi et utilisant des moyens profanes et surnaturels pour éviter de se faire capturer, torturer et tuer…

– The Companion  (lit. : le compagnon)
Segment réalisé par Dave Bruckner (The Ritual), d’après un scénario de Matt Venne, d’après la nouvelle « The companion » de Joe R. Lansdale, Kasey Lansdale & Keith Lansdale
Cet épisode racontera l’histoire d’Harold, un jeune de 13 ans qui, pourchassé, se lance dans une ferme longtemps abandonnée du défunt Raymond Brenner, et qui se trouve un nouveau compagnon : un épouvantail meurtrier et indestructible…

– The Man in the Suitcase (lit. : L’homme dans la valise)
Segment réalisé par Dave Bruckner (The Ritual), et écrit par l’auteur Christopher Buehlman, autour d’un étudiant qui se trompe à l’aéroport et ramène avec lui la mauvaise valise. A l’intérieur de celle-ci, se trouve un homme avec un terrible problème…

– By the Silvery Waters of Lake Champlain (lit. : Sur les rives du lac Champlain)
Cet épisode est réalisé par Tom Savini d’après une nouvelle de Joe Hill, adaptée par Jason Ciaramella.
Il raconte l’histoire de Gail London et de son ami Joel Quarrel qui font la découverte du siècle : un plesiosaurus mort, de la taille d’un camion de tonne s’est échoué sur le sable. Tandis que la brume se lève sur eux, ils décident de se battre pour défendre leur découverte, tout en faisant face pour la première fois à la mortalité… tout en ignorant ce qui pourrait se trouver dans les eaux argentées du lac Champlain…

– House of the Head (lit. : La maison de la tête)
Segment réalisé par John Harrison (ayant réalisé « Darkside, les contes de la nuit noire » un autre film à sketch de 1990 avec une adaptation de Stephen King), et inspiré d’une nouvelle de Josh Malerman, l’auteur du livre « Bird Box », au sujet de la jeune Elvie May qui assiste à un troublant meurtre dans la maison de poupée de sa chambre. Ce qui l’inquiète fortement pour ses poupées. Et bien que cette hantise ne se développe pas dans sa vraie maison, ne s’attaque pas à sa vraie famille, le macabre drame impliquant ses jouets vont la marquer à vie…

– Times is Tough in Musky Holler (lit : les temps sont durs à Musky Holler)
Réalisé par John Harrison, ce sketch est écrit par John Skipp & Dori Miller d’après leur histoire du même nom.
Elle porte autour des leaders qui controllait une ville par la peur et l’intimidation, qui découvrent à leur tour ce que sont la peur et l’intimidation…

-Lydia Layne’s Better Half (lit : la meilleure moitié de Lydia Layne)
Segment réalisé par Roxanne Benjamin, d’après une histoire de John Harrison et Greg Nicotero.
Ce sketch mettra en difficulé une puissante femme qui refuse une promotion à sa protégé qui est également son amant, mais qui se retrouve confrontrée aux terrifiantes retombées de sa décision…

– Skincrawlers (lit : les choses qui rampent sur la peau)
Segment réalisé par Roxanne Benjamin, sur un scénario de Paul Dini & Stephen Langford.
Un homme envisage un traitement miraculeux pour perdre du poids, mais pas les complications…

– All Hallows Eve
Segment réalisé par John Harrison, sur un scénario de Bruce Jones.
Bien qu’ils soient un peu trop âgé, un groupe d’amis décident d’aller faire le tour des maisons le soir d’Halloween, mais ils ne veulent pas vraiment des bonbons…

– Night of the Paw (lit. : La nuit de la Patte)
Segment réalisé par John Harrison, sur un scénario de John Esposito.
Un croque mort solitaire trouve de la compagnie quelque peu particulière…

– The Finger  (lit : le doigt) 
Segment réalisé par Greg Nicotero, sur un scénario de David J. Schow (The Crow).
Un homme malheureux découvre un appendice inhumain coupé dans la rue et le ramène chez lui, où il pousse au point de devenir son compagnon loyal d’excentricités mortelles…

 

 

Cela correspond donc à 12 histoires prévues dans 6 épisodes, dont une adaptation de Stephen King et Joe Hill).
A savoir qu’initialement la série devait adapter « Le goût de vivre » (de Stephen King) mais que cette idée a été abandonnée.

 

 

Les posters de la série « Creepshow »

 

Creepshow Serie 2019 Poster Shudder Creepshow Poster Cr: Shudder

 

 

Les easter eggs de la série « Creepshow »

 

Le showrunner Greg Nicotero a mentionné à plusieurs reprises que la série multipliera les clins d’oeils (easter eggs)  aux Creepshow originaux. Et on n’en attend pas moins de sa part, lui qui avait glissé des références à Creepshow dans la série « The Walking Dead » !

 

Dans le casting :
Adrienne Barbeau, qui avait joué dans le premier film
– George Harrison réalise des épisodes. Le réalisateur avait travaillé sur le film « Darkside, les contes de la nuit noire », souvent surnommé comme étant le véritable troisième film « Creepshow« , qui comportait une adaptation de Stephen King

 

Remarqués dans la bande annonce :
– Une caisse, aperçue à deux reprises (ici et ) qui n’est pas sans rappeler celle du premier film
– L’accroche : « The most fun you’ll ever have being scared », était également sur le poster du premier film

 

Dans les épisodes :
– Chaque épisode comportera une petite blague que Greg Nicotero avait lancé dans dans le premier film « Creepshow » de 1982 : il avait glissé dans chacun des épisodes un cendrier … et il semblerait qu’il ait décidé de continuer cette blague, en l’intégrant à nouveau dans chaque segment !

 

– Creepshow – s01e01

 

Le showrunner Greg Nicotero a annoncé que cet épisode contiendra pas moins de 30 easter eggs :
« Parce que je veux le public le regarde et le regarde encore plusieurs fois. Il y a beaucoup de choses : des comic books, la poupée vaudou (j’en ai oublié la moitié parce que nous avons tourné sur 7 semaines) ».

 

– « Grey Matter » (Matière Grise, d’après Stephen King) 

o L’actrice Adrienne Barbeau jouait aussi dans le segment « La Caisse » du film « Creepshow »
o Dans la scène d’ouverture de l’épisode, la caisse du film « Creepshow » est montrée
o Le début de l’épisode montre des posters d’animaux perdus et rien que ce plan est chargé en références à Stephen King !
    – le chien « Cujo »
    – Church, le chat de « Simetierre » 
    – un chien prénommé Kojak, comme dans « Le Fléau »
    – un chien Peter, comme dans « Les Tommyknockers »
    – un chien Candy Bill, comme dans la nouvelle « L’Homme au costume noir »
    – un chien Biznezz, comme dans la nouvelle « Premium Harmony »
    – un chien Buddy, du roman « Dôme »
    – un chat Clovis, du film « La Nuit Déchirée »
    Merci à Allocine, car nous ne les avions pas tous remarqué !
o L’enfant qui entre dans la boutique porte un manteau jaune… comme Georgie, de « Ça »
o On aperçoit un journal qui évoque la disparition des jumelles Grady (Shining),
    – dans un article signé R. Dees (Richard Dees, journaliste d’un tabloid dans « Le rapace nocturne ») 
    – et dont la date est 21 septembre 1975 : 21 septembre, la date de naissance de Stephen King
    – l’article évoque que les jumelles sont disparues lorsqu’elles se rendaient chez un ami, en vélo (référence au trycicle de Danny dans le film « Shining?)
    – dans le comté de Bowers (nom d’Henry Bowers, dans CA)
o le comptoir de la boutique montre une boite portant la marque « Marsh Wheeling Deluxe » : comme la boite à cigare de Mr Jingles, la souris de « La Ligne Verte »
o le shérif porte un écusson évoquant le « King County », soit le comté de Stephen King
o ce même shérif évoque à son ami, que vers 1958-1959, une autre tempête avait eu lieu… vers l’époque où l’amour de la vie (de son ami) l’avait abandonné… une référence évidente au père de Stephen King partit acheter un paquet de cigarettes, quand il avait deux ans (env 1949)… et n’est jamais revenu
o la plymouth Fury de « Christine » est aperçue  en modèle réduit sur le bureau de Timoty Grenadine
o de l’extérieur, a maison ressemble un peu à celle de Stephen King, non?
o le carton de bières (de la marque Harrows, mais nous n’avons pas trouvé de référence) est recouvert de moisissure verte, dont l’un des protagonistes déclare ne pas arriver à s’en débarasser (référence à la mousse poussant sans cesse sur Jordy Verrill, dans le film Creepshow?)
o le shérif évoque que George Kelso avait vu quelque chose dans les égoûts qui lui avait foutu les jetons. Quelque chose d’effrayant dans ls égouts.. ça ne vous rappelle rien?
o lorsque les deux protagonistes vont voir Richie, ils remarquent de la mousse (Jordy Verrill, de Creepshow?)
o les jumelles qu’ils trouvent sont habillées comme dans le film « Shining »

 

– « The House of the Head »

o L’épisode a été réalisé par John Harrison, qui avait réalisé une partie de « Darkside, les contes de la nuit noire », un film anthologique considéré comme le vrai « Creepshow 3 » avec une adaptation de Stephen King
o La caisse du segment éponyme (La Caisse) du film « Creepshow » est présentée dans la maison de poupée, et est aperçue dans la bande annonce
o Dans la maison de poupée, la femme porte un pull rouge. Comme Wendy dans le film « Shining »?
o Une des couvertures de la maison reprend le motif du film « Shining »
o La télévision présente dans la maison de poupée joue « Messes basses à marée basse », du film « Creepshow »
o  Dans la boutique, Josh Malerman achète une figurine représentant le chef indien du film « Creepshow 2 »

 

Le sketch de « Matière Grise » traite indéniablement de l’alcoolisme et la dépendance à l’alcool, un sujet cher à Stephen King, mais, personnellement, j’ai trouvé que ce second sketch est bien meilleur, plus élaboré, construit et accrochant  que celui de « Matière Grise », d’après Stephen King.

 

 

– Creepshow – s01e02

– Bad Wolf Down (lit. : Mauvais loup à terre)
– The Finger  (lit : le doigt) 

Le protagoniste boit de la bière Harrows, de la nouvelle « Matière Grise » de Stephen King et donc de l’épisode s01e01.

Mais sinon, nous n’avons pas remarqué d’autres easter eggs. Même la page de BD du protagoniste qui est allègrement montrée ne semble pas provenir de « Creepshow » (ce qui aurait été un bon easter eggs)… Et vous, avez-vous remarqué des easter eggs dans cet épisode?

 

– Creepshow – s01e03

– Au début de l’épisode, le film montré est « La nuit des morts vivants », de George Romero, le réalisateur du film Creepshow avec Stephen King

 

– Creepshow – s01e04

– Au début de l’épisode, on aperçoit un comics utilisant la couverture de « Le gout de vivre », segment qui devait être utilisé dans la série avant que ce projet fut abandonné. Cette couverture est également visible sur le véritable comics, numéro 0, de la nouvelle série Creepshow 
– Un personnage déclare que, comme quelqu’un de plus sage a dit « Nothing good last forever » (Rien de ce qui est bon dure infiniment) : c’est peut-être notre imagination, mais s’agit-il d’une référence à Stephen King, qui a dit… l’inverse?
Dans sa novella « Rita Hayworth » (Différentes Saisons) plus connu pour le film « Les Evadés »? Il y est dit : « Remember, Hope is a good thing, maybe the best of things, and no good thing ever dies. » (L’espoir est une bonne chose, peut-être ce qu’il y a de mieux, et les bonnes choses sont éternelles »
– Une référence au premier film « Creepshow » est montrée durant l’animation entre les deux épisodes : le plan de Creep, l’hote de la série derrière la fenêtre!

Durant le premier segment, lorsque l’enfant est pourchassé, nous nous attendions à avoir un « Heeeere’s Johnny! »…  mais non. Ils ne l’ont pas fait !

 

 

Les BDs  « Creepshow »

 

Greg Nicotero, le showrunner de la série a évoqué sont souhait de transformer les épisodes en véritable comics pour les proposer en version digitale aux abonnés de  Shudder, tout en offrant également une version papier puisque cela correspond, selon lui, en la « vraie manière » de lire des comics. En les tenant dans les mains. 

La série « Creepshow » sera donc transformée en comics, publiés par le magazine Heavy Metal !

Ci-dessous, la couverture du #0, proposée au SDCC et sur le site d’Heavy Metal

Creepshow Serie Comicbook 0 Sdcc

 

Plus d’informations sur « Creepshow »

 

Initialement, « Creepshow » est un film d’horreur humoristique qui vit le jour en 1982 aux USA, avant d’être transformé en bande dessinée.  Le premier film « Creepshow » est composé de cinq segments, dont deux s’inspirant de nouvelles de Stephen King, tandis que les autres furent écrit directement pour le film.
Stephen King a réalisé un caméo dans le film… qui s’avère plus important qu’un simple caméo car il joue le rôle principal d’un des sketchs ! 

Un second film, « Creepshow 2 » a par la suite vu le jour, encore sous l’égide du duo Stephen King / George Romero, bien que les deux co-créateurs aient été moins impliqués.

 





PARTAGER L'ARTICLE

ENVIE DE DONNER VOTRE AVIS? Laissez un commentaire ci-dessous


Partenaires pour vos achats

Publicité

Dernières actus Stephen King

Suivez-nous sur les réseaux !

Newsletter

 

Recevez l’actualité de Stephen King par email

 

Notre livre (nouvelle version!)

Calendrier

  1. Castle Rock s2, ENG

    23 octobre
  2. Christine, FR, projection au Club de l’Etoile, à Paris.

    24 octobre @ 20:00 - 23:00
  3. Conférence sur Stephen King, Huy (Belgique)

    25 octobre
  4. Masterclass Stephen King par François Bau et Matthieu Rostac, FR, MK2 Bnf

    26 octobre
  5. « Docteur Sleep », FR, dans les cinémas français

    30 octobre

Publicité

Autres contenus : Series

En vente dans notre boutique :